Bien choisir son matériel

16 janvier 2014

Une seule règle d’or lorsqu’on prépare un tour du monde: on ne lésine pas sur la qualité de son équipement! Économiser 10-20€ sur son équipement, est-ce vraiment utile?

Je me souviens de nos propres préparatifs. Comme pour toute chose nouvelle qui s’annonce, on ne sait pas à quoi s’attendre, on avance un peu à l’aveuglette. On ne sait pas s’il faut emporter  2 pantalons, 3 pantalons ? 1 ou 2 pulls, ça ira? Euh, d’ailleurs, on prend plutôt pull, ou polaire?

De notre côté, nous avions épluché les sites de l’époque, lu avec avidité les listes de matériel que tous ou presque présentaient alors, inquiets, curieux de savoir si nous étions dans le vrai ou non.

 

sac a dos nowmadz

 

Bon, y’a pas de miracle, pendant un an, il faut s’habiller. Ça, c’est une réalité, nul besoin d’aller grappiller à droite ou à gauche pour le savoir.

 

Voici nos conseils, après avoir passé un an autour du monde:

  • Choisissez des tenues que vous avez déjà l’habitude de porter. Non, vous ne serez pas un explorateur le temps de votre tour du monde, donc si vous ne portez pas régulièrement des pantalons techniques transformables en short, c’est à notre avis pas bien la peine de vous en encombrer. Parce qu’il y a fort à parier que vous ne le porterez pas. Certes, c’est pratique. Mais pas esthétique, ni forcément confortable. Mais ce n’est qu’un exemple. Juste pour vous dire que vos vêtements, vous allez les porter pendant de looooongs mois, pour la plupart. Inutile donc de vous déguiser, portez une tenue qui vous ressemble et dans laquelle vous serez à l’aise.

 

  • Pour tous les pays que nous avons traversés, short et pantacourt ont été indispensables. Des pantalons longs, nous en avons mis très peu. Hormis pendant nos treks, ou lors de notre séjour à Tokyo où il faisait alors dans les 5°, nous étions souvent les jambes à l’air. Si vous êtes d’ailleurs normalement constitué, vous allez prévoir votre itinéraire en fonction des saisons et faire en sorte que le moment de votre passage coïncide avec celui d’un climat des plus clément. Ou peut-être préférez-vous le froid, la neige, le vent et la pluie, chacun ses choix, après tout!

 

  •  Ne faîtes surtout pas l’économie des bonnes, voire très bonnes chaussures. C’est à mon avis l’un des postes les plus importants, celui qui mérite qu’on s’attarde vraiment. Vos chaussures, vous les porterez toutes les années, en alternance avec une paire de tongs. Et c’est avec elles que vous réaliserez vos treks, elles qui vous permettront d’atteindre des destinations magnifiques. Moi j’ai fait la grosse erreur de partir avec des chaussures bien trop légères, résultat, je n’ai pas pu monter plus haut que 3500m lors de notre trek dans l’Himalaya . Et ça, c’est con, parce que peut être que je n’y retournerai jamais, et je ne suis pas allée plus haut parce que je n’avais pas les bonnes chaussures.  Comment choisir ses chaussures? En fonction de vos besoins, et de vos projets. Dernier conseil, achetez les quelques mois avant le départ, histoire de les “tester“, et surtout de les “faire“;

 

tour du monde nowmadz

  • Même si vous passerez comme nous l’année en short, choisissez-vous une très bonne tenue de vêtements chauds.De la qualité, toujours. Une très bonne polaire, (comme disponible sur ce site par exemple), un tee shirt manche longue technique nous ont été bien utiles, même lorsque nous n’étions pas dans des conditions de froid optimum. Et oui, même dans les pays où il fait beau tout le temps, parfois il peut faire froid! Idem pour votre softshell, prévoyez là de qualité, à la fois chaude et peu encombrante. Les vêtements techniques que l’on trouve par exemple pour la pratique du ski sont très efficaces pour ces deux points là.

 

  • Dernier point, on va casser un peu le mythe, mais vous ne ferez pas de miracle en achetant vos produits chez Décathlon, ou du moins ceux de la marque Décathlon. C’est notre avis, hein, mais tout (ou presque) ce qu’on a acheté là-bas s’est révélé à l’usage plutôt décevant. Rien n’a vraiment cassé, hein, mais bon, c’était pas franchement le top. Sac à dos, softshell, sandales ou pantacourt, du matériel qui a assez vite montré ses limites. Encore une fois, on a ce pour quoi on paie!

 

tour du monde 2 nowmadz

 

Je me souviens des questions que l’on se posait lorsqu’on préparait notre sac à dos, nous avions tellement peur de passer à côté de choses, de ne pas emporter “ce qu’il faut”! Aujourd’hui, ça me semble dérisoire, mais en même temps je pense encore qu’il s’agit d’un moment important du voyage.

Certes, on trouve de tout partout.

Mais prendre le temps, et mettre les moyens dans du bon matériel  avant le départ est l’assurance d’être relativement tranquille pendant un long moment, et de ne pas avoir à renouveler son matériel en cours de route!


 

 

Vous voulez plus de conseils pour préparer votre tour du monde? Lisez nos articles!

  1. Comment bien choisir un hôtel en voyage?
  2. Quelle assurance voyage pour un tour du monde?
  3. Comment éviter le vol en voyage?

2 Commentaires

  1. Commentaire par Benoit(novomonde)

    Benoit(novomonde) Répodnre 17 janvier 2014 at 14 h 06 min

    Ahhh pour une fois on est pas du même avis que vous ;-)… Pour nous, tout ce qu’on a acheté chez décath (sac à dos, veste, polaire, linge…) s’est révélé top pour nous! Et pourtant rien qu’en Chine on a déjà mis nos habits chaud à rude épreuve et les sac à dos ont déjà bien voyagé…
    Par contre pour les chaussures on est complètement d’accord… On a pourtant acheté de la qualité (North face, Salomon) mais elles ont déjà une autre gueule qu’au début ;-)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 19 janvier 2014 at 19 h 16 min

      Mmmmh… on verra ce qu’il en est à la fin de votre voyage, pour les articles Décath’, hinhinhin… Nan sans rire, on vous souhaite bien évidemment que ça tienne jusqu’au bout et sans faille. Pour nous, on a dû garder quoi? allez… un débardeur, qui a bien tenu. Le sac à dos de Lydia était tout simplement une loque à la fin de ces 12 mois, on n’avait qu’une hâte, le vider, pour ne jamais plus le remplir, et surtout plus le porter! Et puis en comparaison du Deuter, rien à voir. Enfin, on était peut être mal tombés, qui sait?!! A bientôt

Laisser un commentaire

Allé en haut