Le camping en Australie pour les “nuls”

14 mai 2015

Voilà, c’est aujourd’hui que nous rendons notre petite maison roulante, notre camion, celui qui nous a permis de découvrir un si beau pays pendant 32 jours… On s’y est bien sentis, tout le temps, malgré le peu d’espace, c’était devenu notre cocon. Nous avions nos affaires à portée de main, et non plus en boule au fond du sac à dos, et tous les soirs nous dormions dans le même lit, un luxe que nous n’avions plus eu depuis longtemps !

Pour notre toute première expédition campinesque, on ne s’en est pas trop mal sortis ! Nous avons choisi de partager notre expérience avec vous et d’autres voyageurs. Parce que nous ne savions rien du sujet auparavant, et que maintenant on en sait un peu plus !

 

NOTRE CAMPERVAN EN AUSTRALIE

Nous avions demandé divers devis sur internet.

Mais rappelez-vous,à peine 10 jours avant notre arrivée sur place, en plein printemps australien, et peu avant la fameuse éclipse solaire à Cairns… Premier conseil, donc, essayez de vous y prendre un peu plus à l’avance ! Nous avons eu beaucoup de réponses négatives, et un choix limité… Nous avons également fait appel à des comparateurs, des mandataires, et c’est finalement Camper Hire qui nous a répondu favorablement, et en plus en français. Ils avaient le bon véhicule, aux bonnes dates. Et à un prix raisonnable ! Ils nous ont envoyés en fait chez Travel Wheels. Chose curieuse, en passant en direct chez ces derniers, le prix était beaucoup moins « raisonnable » !

Nous avons choisi de louer un camper Toyota Hiace Deluxe 3 personnes, équipé d’un « coin » cuisine, avec 2 feux gaz, un frigo, un micro ondes, et des placards aménagés. Le coin salon se transforme le soir en coin nuit, en modulant les banquettes.

Dans ce modèle, nous avions également la possibilité de coucher une troisième personne en aménageant un étage, mais franchement, ça fait un peu petit, pour 2 personnes le modèle est déjà pas mal. Point négatif selon nous, la trop faible capacité du réservoir d’eau. 20l, c’est trop peu, surtout si on veut rester en autonomie quelques jours.

Dans l’ensemble nous avons été satisfaits des services de Travel Wheels, bien qu’ils nous aient quand même refilé dans un premier temps le mauvais camion, et que dans le deuxième, la clim était quasiment HS… !!

Tip : N’hésitez pas à tester le véhicule au moment où vous le récupérez, ça permet par exemple de déceler une clim HS, autrement que quand on en a besoin parce qu’il fait 45° ! Vérifiez également la bouteille de gaz fournie, elle doit être pleine. Si ce n’est pas le cas, vous la ferez remplir et vous ferez ensuite rembourser par votre loueur. Idem pour tout équipement nécessitant d’être remplacé dans le van, assiettes, couverts, draps etc … c’est écrit en tout petit dans le contrat, mais ils se gardent bien de vous dire que tout est remboursé ! Et enfin, vérifiez que le véhicule livré correspond bien à ce que vous avez réservé, faites le vous confirmer!
 
camping-australie

Ma tête, quand on a compris qu’on n’avait pas récupéré le bon véhicule

 

L’ASSURANCE DU CAMPERVAN

Concernant l’assurance, toutes les compagnies que nous avons consultées incluaient un contrat de base dans leur tarif. Vous devez être assuré, et donc prendre au moins le minimum. Avec ce type de contrat, vous êtes en général assurés en Responsabilité Civile, et Dommages aux Tiers. Il y a souvent une franchise allant de 500 à 2500AUD selon le véhicule, et parfois cette franchise doit être pré-payée lors de la signature du contrat.

Nous avons choisi de notre côté une option  Full Insurance, avec zéro franchise.

Et qui nous couvre également en cas de dommage aux pneus, au pare brise, ou si on percute un kangourou (car ça ne fait pas partie d’un Dommage au Tiers!) Cette option nous a couté 25AUD en plus par jour, mais vu la durée de notre voyage, et les kilomètres parcourus, on a préféré…assurer!

Pour info, la plupart des assurances ne couvrent pas les dommages subis en dehors des routes goudronnées. Il est donc déconseillé d’emprunter trop de “unsealed road“…comme dans les parcs nationaux par exemple!

A la réservation du véhicule, vous devez verser un acompte. Le jour du Check in, vous verserez le reste des sommes dûes. Sachez que pour tout paiement en CB, un supplément de 3% est appliqué. Dans notre cas, ça a représenté un surcout de 100$, et nous n’avions pas été avertis!

On nous avait annoncé une consommation moyenne de 13L/100 km. C’est énorme quand on considère le trajet qu’on réalise souvent dans ce si grand pays. En faisant attention, et en roulant plutôt à 80Km/h qu’à 100Km/h, on a consommé entre 9 et 10L/100km. Ça n’a pas toujours plu aux autres usagers, certains nous ont même parfois klaxonnés, voir insultés, en nous doublant!! La connerie au volant est définitivement internationale…

Enfin, pour notre camper, nous avons payé, hors assurance supplémentaire, 70Aud/jour. Mais les prix varient selon la saison!

✓ Sur la route, nous avons croisé le plus souvent des véhicules Apollo ou Britz qui semblent être les 2 marques les plus courues en Australie. Les campers sont apparemment plus récents, ou avec moins de kilomètres que celui que nous avions. Les prix sont également un peu plus élevés !

✓ Nous avons croisé également beaucoup de van type Wicked, Cheapa, ou Backpacker. Le confort dans ceux là parait plus sommaire, mais peut être suffisant et ils sont surtout plus adaptés aux budgets « serrés » ou à ceux qui ne veulent pas mettre trop  dans le camper.

✓ Un compromis intéressant nous semble être les Jucy. Véhicules récents et parfaitement bien aménagés, il y a même un écran TV avec lecteur DVD ! Il y a moins de place que dans un van tel que le notre, mais le rapport qualité/prix est a priori très bon.  Il y a également la solution voiture + tente!

Nous n’aborderons pas ici la question des camping car, caravanes et motorhome. Ces véhicules magnifiques – nous en avons croisé un paquet sur la route – ne sont malheureusement pas vraiment adaptés à un budget de voyageurs au long cours !
 

camping-australie

Pas mal, comme emplacement, non?

 

 LES EMPLACEMENTS DE CAMPING EN AUSTRALIE

✓ Dans un premier temps, il faut absolument télécharger l’application « Wikicamps » sur votre Iphone, IPod,ou  Ipad.

Disponible également sur Android? Cette appli est très bien fichue, elle permet de trouver tous les emplacements de campings disponibles dans un lieu donné. Et signale également les aires gratuites !

S’agissant d’un travail communautaire, nous vous encourageons à signaler vous-même des lieux qui ne seraient pas encore référencés, et de commenter ceux que vous avez testés. En l’utilisant,  nous avons vraiment trouvé des endroits magiques où passer nos nuits !

✓ Il y a également un formidable guide papier sur le sujet,  Camp Australia Wide . C’est un investissement, car le prix est un peu élevé au départ – environ 60$-  mais si le voyage est long, ça devient rentable, car il référence également tous les Free sites du pays !

✓ Un autre recours, et pas des moindres, est de s’adresser au Centre information touristes de la ville où vous souhaitez passer la nuit. Déjà, pour compiler toutes les infos concernant la région que vous traversez, leurs brochures sont très bien faites. Et puis parce que les gens que vous trouverez là bas sont bien souvent des retraités, adeptes du camping, ils connaissent tous les spots gratuits du coin, et les partagent avec plaisir !

Enfin, en discutant avec des “voisins” de camping, nous avons eu également vent de quelques emplacements sympas!

 

camping-australie

Une petite aire de camping dans un parc national en Australie!

 

Camping en Australie: 3 principaux types d’emplacements.

Dans les campings, privés, ou municipaux. En ville, c’est plus cher. Tous les campings privés sont très bien équipés. Sanitaires propres, laundry, camp kitchen et barbecues sont la base. Parfois il y a aussi une piscine, une salle de TV ou des jeux pour enfants. Nous avons toujours évités les gros campings, souvent plus bruyants, avec du passage, ou des enfants qui courent partout. Et puis, plus le camping est équipé, plus il est cher.

Niveau prix, nous avons payé le moins cher 23AUD$, et le plus cher 35AUD$.

Le plus  souvent, nous prenions des « unpowered sites », c’est-à-dire des emplacements sans branchement électrique.

Pour recharger nos appareils électriques, nous avions acheté un « invertor », c’est-à-dire un appareil transformant le courant 12v en 220v. Il faut le brancher en roulant. La batterie alimentant le frigo, les éclairages et la pompe à eau se recharge également soit en roulant, soit via un branchement au camping. Le notre a coûté 60 Aud, mais il est peut être possible d’en trouver dans des magasins d’occasion (second hand) comme Cash Converters.

Que le site soit « powered » ou « unpowered », il y a toujours de l’eau, utile pour remplir le réservoir du camion.

Sur 31 nuits, nous en avons passé 17 dans ce type de camping Coup de cœur : A Cairns, le Cairns Holiday Park, prix raisonnable, calme, notre dernier camping!

Les campings dans les parcs nationaux. Moins chers, et moins équipés, mais en pleine nature. En général il y a des toilettes sèches, des tables et des barbecues. Le prix varie, nous n’avons pas payé plus de 13$.

Attention, selon les états, il faut payer l’entrée au parc + le camping, par un système de self registration la plupart du temps. Vous déposez en fait la somme dûe dans une enveloppe puis dans une boite située souvent à l’entrée des campings, ou du parc. Essayer de resquiller coûte dans les 250$ …. Dans le Queensland, l’entrée des parcs est gratuite, il ne faut payer que le camping. En revanche les systèmes de self registration tendent à disparaitre, au profit d’un paiement à réaliser en ligne, ou via un serveur téléphonique. N’hésitez pas à consulter les sites des Parcs par Etat pour connaitre les modalités.

Nous avons passé 2 nuits dans les parcs nationaux

‣ Les aires de repos, ou aires gratuites. Il ne s’agit pas à proprement parler de camping, mais de site où le bivouac est toléré. Toléré, ça veut dire aussi qu’il ne faut pas abuser, ni squatter des jours et des jours. La durée est d’ailleurs souvent limitée, 24,  48 ou 72h. Un Ranger peut passer relever les plaques. Il faut éviter aussi de sortir les tables,  de mettre la musique très fort jusque tard dans la nuit. Bref, éviter de faire ce que beaucoup ont fait dans des villes comme Byron Bay ou Cairns, où ce type de bivouac est maintenant tout simplement interdit !

Sur ces aires, on trouve toujours au moins des WC et des barbecues. Sur la côte, et à proximité des plages, il y a des douches, froides, mais gratuites. Il y a aussi parfois des robinets permettant le remplissage du réservoir du van, ou la toilette de chat!

Nous avons passé 10 nuits sur des aires gratuites. Parfois dans des endroits exceptionnels comme seuls au milieu de la forêt ! Coup de cœur : Aire de Babinda, à 50km de Cairns, gratuite et pourtant parfaitement aménagée, avec douches!

 

Cape Byron - 3

 

En tout dernier recours, il y a les “Rest Area”, sur le bord de l’autoroute. On a testé 2 fois, parce qu’on n’avait pas le choix, et ça ne fait pas vraiment partie de nos meilleurs souvenirs !

Nous vous déconseillons le camping « sauvage », ou sur des aires clairement interdites.

Il s’agit d’une infraction, pénalisée d’une amende de 550$, plutôt cher pour une seule nuit ! D’autant qu’il y a des quoi faire avec les 3 catégories pré-citées.

Si VRAIMENT vous ne pouvez pas faire autrement, veillez à:

  • ne pas stationner face à une plage populaire ou en plein centre ville;
  • ne pas vous “étaler”, ni faire trop de bruit!

 

camping-australie
 

Concernant l’alimentaire

Pensez qu’avec un van, vous pourrez cuisiner . Et que s’il n’est pas équipé comme le notre, vous trouverez toujours un barbecue où cuire vos aliments. Il faut donc penser pâtes, pommes de terre, riz, mais aussi salades, sandwichs, et… viande of course ! En s’y connaissant un minimum, on trouve de fabuleux morceaux de bœuf, d’agneau à des prix imbattables, et introuvables en France !

Bref, pensez à composer des repas, à ne pas vous contenter de « tout prêt », bien souvent plus cher…

Les produits que nous avons trouvés hors de prix en Australie (parmi nos habitudes de consommation) :

  • Les pommes de terre, les fruits et légumes en général
  • Les yaourts, la glace est bien meilleure marché, mais difficile à stocker dans le van !
  • Les sodas, surtout en canettes, préférez les bouteilles, jusqu’à 3 fois moins cher
  • L’alcool, 15$ le pack de 6 bières « classiques », soit 12€, arrrgh !! et on ne vous parle pas des bières importées… Et même l’eau !

 

Nous sommes toujours allés faire nos courses chez Coles. C’est la grande marque qui se partage le marché avec Woolworth.

L’avantage de Coles, en plus de proposer des petits prix sur des produits de sa marque, c’est la réduction offerte sur l’essence. Toute l’année, et à partir de 30$ d’achats, c’est – 4 cents sur le litre d’essence, chez Shell. Ca c’est pareil chez Woolworth, mais chez Coles,  jusqu’au 31/12, nous avions droit à 8 cents, encore une économie non négligeable !

> Découvrez plus d’informations sur  LE BUDGET D’UN ROAD TRIP EN AUSTRALIE 

 


Info importante concernant les Péages en Australie

Histoire que vous ne soyez pas déroutés comme nous l’avons été !

Dans les villes de Melbourne, Sydney et Brisbane, il y a quelques portions de routes à péage, indiquées par le panneau « Toll ».
☛ A Sydney, nous en avons emprunté un très sereinement, nous attendant à payer notre péage,  comme en France. Sauf que la plupart des péages australiens se règlent en fait sur internet… Après passage dans une zone à péage, vous avez en effet 3 jours pour vous rendre sur le site web et payer votre dû. Ou, si vous pensez emprunter un péage dans les jours à venir, vous pouvez aussi créditer un “compte péage” en indiquant votre plaque d’immatriculation.

Attention à bien respecter ce processus de paiement! Des caméras photographient en effet chaque plaque, à chaque passage, et la resquille coûte cher! A savoir, la portion que nous avons empruntée à Sydney n’est finalement pas payante, car nous allons du sud au nord. Dans l’autre sens, le tunnel et le pont sont payant! Plus d’infos et de détails concernant les péages, ici.
 
p1070908
 
Des questions ? Des commentaires ? D’autres choses à rajouter ? N’hésitez pas !

 

9 Commentaires

  1. Commentaire par karine

    karine Répodnre 14 décembre 2012 at 17 h 24 min

    Genial cet article je cherchais des infos sur la nourriture !
    en tout cas bien vu !

  2. Commentaire par Virginie @honeymoononabudget

    Virginie @honeymoononabudget Répodnre 21 juillet 2013 at 11 h 52 min

    Hello,

    Nous voila sur les routes australiennes depuis quelques jours! Et je me souviens avoir lu que vous aviez achete un convertisseur pour charger vos appareils. Vous l’avez trouve ou?
    Merci ca nous serait bien utile!

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 21 juillet 2013 at 12 h 11 min

      Salut Virginie! Super, on vous envie dites donc!
      Alors, oui en effet on avait un convertisseur, et on l’avait trouvé dans un magasin spécialisé pour loisirs de plein air, le camping etc.. Il y en a dans toutes les grosses villes. Sinon, vous pouvez toujours essayer de fouiller dans un Cash Converter, puisque c’est là qu’on avait revendu le notre en partant, et il y’en avait deux ou trois autres. On a fouillé les magasins de bricolages: rien trouvé, et dans les magasins auto (type Norauto, à l’australienne) il y en avait, mais plus cher. Visez donc plutôt Ray’s Outdoor et compagnie!
      A bientôt et bon trip!
      PS: le prix du notre: 60$, et ça s’appelle un “invertor”

  3. Commentaire par didier

    didier Répodnre 25 février 2015 at 23 h 49 min

    hi il se trouve ou aire de Babinda,? peut etre le camping Boulders.merci de me dire. Salut Didier

  4. Commentaire par Blog Tour du Monde

    Blog Tour du Monde Répodnre 9 février 2016 at 5 h 11 min

    Merci pour toutes ces infos ultra précises. On poursuit jeudi notre voyage en tour du monde en direction de l’australie. Cela nous a bien aidé à calculer notre budget ;)

  5. Commentaire par Karel cadoret

    Karel cadoret Répodnre 25 février 2016 at 20 h 33 min

    Au total le voyage a coûter combien d’argent?

  6. Commentaire par Florian

    Florian Répodnre 28 février 2016 at 22 h 35 min

    Très bon article ! Très instructif :) J’ai tout de même une question : faut-il prévoir de réserver les emplacement de camping (pour un van) à l’avance ou non ? Merci d’avance pour la réponse et bon voyages !!

  7. ping de retour Vacances insolites: notre croisière fluviale sur la Saône avec les Canalous

Laisser un commentaire

Allé en haut