Santé en voyage: ma trousse à pharmacie naturelle

20 décembre 2016

Tourista, rhume, mal des transports ou gros coup de stress… on a tous vécu au moins l’un de ces trucs (bien pénibles) durant nos voyages.

Pour y remédier, il y a bien sûr les médicaments dit “traditionnels”. Sauf que mon traditionnel à moi serait plutôt ce qui existe depuis la nuit des temps et qui a prouvé son effet bénéfique, sans n’avoir ni casserole, ni scandale, ni procès aux fesses, j’ai nommé: le remède NATUREL.

Autrement dit, les plantes, que ce soit à travers la phytothérapie, l’aromathérapie ou l’homéopathie.

 

Lire aussi: la liste des produits naturels que j’emporte en voyage pour rester belle (ou au moins présentable) en toutes circonstances.

 

J’utilise beaucoup les huiles essentielles au quotidien, mais également d’autres produits naturels, comme l’essence de pépin de pamplemousse, l’argent colloïdal, le vinaigre des 4 voleurs, la propolis, l’argile ou encore le vinaigre de cidre.

Voici une petite revue non exhaustive des remèdes naturels que j’emporte en voyage, pour éviter tous les bobos de l’hiver, mais aussi les problèmes digestifs, piqures d’insectes ou autre trucs pénibles propices à gâcher les vacances!

 

Santé en voyage: Pourquoi emporter des produits naturels? C’est simple!

 

santé-en-voyage-tour-du-monde-pharmacie

 

Quelles huiles essentielles emporter en voyage?

Les Huiles essentielles, il y en a tellement, que c’est parfois difficile de s’y retrouver et de savoir laquelle choisir. Vous pouvez lire le Guide de Danièle Festy, Ma bible des Huiles Essentielles, mais comme on y détaille 79 HE, il faut avoir un peu de temps devant soi !

Pour vous aider, je vous ai sélectionné 9 HE à mettre dans votre trousse à pharmacie pour un tour du monde, ou un voyage. Je vous les détaille plus bas.

Vous voulez:

Soigner ou anticiper un Rhume, un Grippe, une Rhinite, une Bronchite etc : HE de Tea Tree, HE de Laurier Noble, HE de Ravintsare, HE d’Eucalyptus radié.

Nettoyer une plaie: HE de Tea Tree.

Soigner une Gastro: HE de Tea Tree, HE de Laurier Noble, HE de Cannelle Ecorce.

Soigner une brûlure, un coup de soleil ou soulager une piqûre d’insectes: HE de Lavande Aspic.

Se calmer, gérer le jet-lag,  rééquilibrer le système nerveux (arriver à gérer un voyage en Inde, par exemple!): HE de Camomille Romaine et l’HE de Basilic Tropical.

Soulager un Tendinite, une entorse: HE de Menthe Privée, HE de Helichryse italienne.

Soulager la migraine: HE de Menthe Poivrée, en massage sur les tempes, en diffusion ou en infusion.

Soigner une mycose, une cystite, une sinusite, une bronchite soulager une carie : HE de Clou de Girofle (à diluer impérativement à 20%)

Pour info, HE: Huile Essentielles!

 

MON TIERCÉ GAGNANT: HE de Tea Tree / HE de Ravintsare et HE de Lavande Aspic. 

 

Et quoi d’autre, dans ma trousse à pharmacie?

  • En complément des huiles essentielles, emportez toujours une huile végétale (abricot, calendula, amande, ou même une huile d’olive fera l’affaire) qui servira à diluer les HE.
  • Je vous conseille également de toujours mettre dans votre trousse de toilette du voyageur un flacon de gel d’ Aloé Vera. L’Aloé Vera est un excellent hydratant et réparateur de la peau. Je l’utilise pour soigner un coup de soleil, par exemple. Pour les hommes, elle est parfaite pour hydrater après le rasage et peut servir de gel pour les cheveux. Encore un produit tout-en-un, efficace et gain de place!
  • J’emporte aussi un spray buccal à la propolis. J’ai découvert ça durant ma grossesse, période propice à l’arrêt de toute auto-médication chimique! L’action conjuguée de la propolis, l’échinacéa, la sauge et le thym permet de désinfecter et protéger la gorge. On l’utilise en prévention, ou dés l’apparition des premiers symptômes (gorge irritée, toux sèche). Ultra efficace!
  • Bien sûr, compresses, sparadrap, pansements, une mini paire de ciseaux et une pince à épiler pour les échardes.
  • Avant de partir, ou avant d’entamer l’hiver, on passe tous par la case “cure d’essence de pépin de pamplemousse“, ou EPP pour les intimes. Je vous laisse faire vos recherches sur Gougle si vous ne connaissez pas la bête. C’est un produit ultra efficace pour: renforcer le système immunitaire, combattre les infections (rhume, gastro, bronchite) mais aussi les mycoses, gingivite, abcès, piqures d’insectes, eczéma etc.

 

santé-en-voyage-tour-du-monde-pharmacie

 

❖ La Trousse à pharmacie bio du bébé voyageur ❖

Pas de raison qu’il échappe aux plantes et autres décoctions. Mais attention! La plupart des huiles essentielles sont déconseillées en dessous de 36 mois. Plutôt que de faire ma petite tambouille, avec les risques que cela pourrait comporter, j’ai préféré me fier à des marques spécialisées, comme par exemple Pranarom, et leur gamme PranaBB.

  • Mon petit bonhomme n’est jamais malade, hormis lorsqu’il nous sort 25 dents en une seule nuit. En prévention avant l’hiver, je masse ses petits pieds avec 2-3 gouttes de l’Huile de Massage Immunité, une synergie à base de palmarosa, épinette noire, katrafay, marjolaine à coquilles et romarin verbénone. En cas de refroidissement ou coup de froid, pareil, hop! Peut s’utiliser dés 3 mois.
  • J’ai aussi adopté le super Gel ZTrauma.  C’est un gel naturel de 1ère urgence qui sert à TOUT: poussée dentaire, coups, bosses, piqûre d’insectes et même les plaies ouvertes. A avoir absolument dans sa trousse à pharmacie, il n’y a pas de limite d’âge pour l’utiliser.
  • Pour nettoyer un nez encombré, j’utilise soit du sérum physiologique, soit un Spray Nez P’tit Bobo, et surtout, une camisole de force. (Les parents comprendront. Les autres, attendez de voir le jour où vous aurez à infliger ça à votre mouflet!)

 

 

9 Huiles Essentielles, vraiment essentielles en voyage!

La posologie mentionnée ici concerne toujours les adultes. Pour les enfants et les femmes enceintes, consultez toujours un spécialiste en aromathérapie ou jetez un oeil sur le site d’Aroma-zone. Ces indications ne sauraient se substituer à un avis médical ! Au cas où les symptômes persistent au-delà de 3 jours, consultez un médecin. Les Huiles Essentielles ne sont pas des médicaments, mais ce n’est pas pour autant qu’elles sont dénuées de dangerosité ou de contre-indications! Je vous indique la plupart d’entre elles, mais veillez toujours à vérifier la posologie exacte avant toute utilisation. 

 

1 – HE de Tea-Tree

Celle qu’il faut toujours emporter, pour son pouvoir antiseptique. Elle permet de désinfecter les plaies, même ouvertes, mais d’éviter aussi les caries et même de blanchir les dents! Enfin, c’est une alliée de taille contre les rhumes, grippes et compagnie, lorsqu’on l’associe à l’HE de Laurier Noble.

Pour nettoyer une plaie: enlever cailloux, gravillons, fibres etc qui pourraient se retrouver sur la plaie, puis appliquer quelques gouttes d’HE de Tea Tree, directement sur la blessure.

Pour se désinfecter la bouche, éviter la mauvaise haleine, les caries ou se blanchir les dents: 1 goutte d’HE sur la brosse à dents, à chaque lavage

Pour soigner un rhume: mélanger 3 goutes d’HE de Tea Tree et 3 gouttes d’HE de Laurier Noble avec un peu d’huile végétale et appliquer ensuite sur la zone du thorax, ou dans le dos.

❖ C’est une huile généralement bien tolérée, déconseillée uniquement dans les 3 premiers mois de la grossesse. 

 

 

2 – HE De Ravintsare

Avec l’HE de Tea Tree, c’est le duo gagnant à mettre dans sa trousse à pharmacie! Antivirale, microbicide et immunostimulante, elle est utile en cas d’infections bactériennes, virales et parasitaires. Associée à l’HE de Tea Tree et de Menthe Poivrée, elle combat le rhume et la sinusite. Elle est également efficace contre les problèmes digestifs liés à un changement de régime alimentaire (nous l’avons beaucoup utilisé en Chine, où nos estomacs ont été bien malmenés).

❖ C’est une huile douce et non toxique. Elle peut s’utiliser diluée à 50% dans une huile végétale pour les nourrissons dés 3 mois. 

 

3 – HE de Laurier Noble, l’antibactérienne

Soulage tout un tas de douleurs, en plus de combattre le rhume. Entorse, tendinite, courbatures… mais aussi les boutons, plaies sur-infectées, les panaris s’améliorent nettement après une application d’HE de Laurier Noble.

Elle est connue également pour son pouvoir digestif, elle est bénéfique pour le transit et agit positivement sur les ballonnements, la diarrhée, ou tout ce qui peut arriver après un changement de régime alimentaire. On la prend par voie interne à raison d’une goutte 3 à 4 fois par jour.

Elle soigne également efficacement les gingivites (1 goutte sur la brosse à dent)

❖ Une huile bien tolérée, efficace pour les soins de la peau et de la bouche. Comme toutes les HE, à consommer toujours avec modération cependant.

 

 

santé-en-voyage-tour-du-monde-pharmacie

 

3 – HE de Basilic tropical, digestive et revigorante

Antispasmodique, anti-stress, idéale pour gérer le jet-lag. Il faut par contre toujours l’appliquer diluée au moins à 50% dans une huile végétale car elle est irritante pour la peau.

l’HE de Basilic tropical agit efficacement contre les spasmes intestinaux, les douleurs liées aux règles, ou les crampes.

Elle aide à retrouver le calme et un sommeil réparateur et soigne les maux dus au stress (digestif ou respiratoire). On l’applique diluée dans une huile végétale sur les zones à détendre, comme le plexus solaire, le creux du poignet ou les tempes ou bien on la respire profondément (toujours diluée) plusieurs fois d’affilées.

❖ C’est une huile puissante, déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants en bas âge. Pour une utilisation sur la peau, il faut toujours l’utiliser diluée dans une huile végétale. 

 

 

 

4 – HE de Camomille Romaine, l’apaisante.

Puissant calmant, elle est également anti-inflammatoire et anti-parasitaire. Elle permet également de réguler les troubles digestifs. Pour gérer le jet-lag, il faut la mélanger à l’HE de Basilic Tropical. Mettre 1 goutte de chaque HE au creux du poignet 4 fois par jour, tout en respirant profondément. En interne, on met 1 goutte dans la bouche 3 à 4 fois par jour durant 2 à 3 jours.

❖ C’est une huile bien tolérée et sans contre-indication particulière (hormis pendant les 3 premiers mois de grossesse)

 

 

5 – HE de Cannelle Ecorce, l’ antibiotique qui respecte la flore intestinale

Antibiotique, aide à gérer les problèmes digestifs dus à un changement de régime alimentaire, comme la fameuse Tourista! L’HE de Canelle Ecorce permet de nettoyer la flore intestinale, en chassant les mauvaises bactéries, sans toucher aux bonnes bactéries. Elle régule le transit et permet de soigner la constipation. Des études ont permis de démontrer qu’elle était capable de vaincre 99,9% des bactéries, tout en stimulant l’immunité. C’est une huile puissante et redoutable contre les bactéries, à utiliser cependant avec précaution.

❖ Avec sa forte teneur en cinnamaldéhyde, l’HE de Cannelle Ecorce est dermocaustique, c’est à dire qu’elle peut entrainer des brulures si on l’utilise pur sur la peau. Il est donc totalement déconseillé de le faire, préférez la diluer à 50% minimum (30% c’est l’idéal). La diffusion seule est déconseillée également, il faut toujours la diluer avec une autre huile plus douce. 

Pour la consommer, il est déconseillé de la mettre directement dans la bouche, ni même dans une huile végtale. On peut en mettre 2 gouttes sur de la mie de pain que l’on roule et que l’on avale avec un peu d’eau.

Son principal attrait est son action puissante sur les infections intestinales comme la turista. Dans tous les cas, il est conseillé d’agir à titre préventif, c’est à dire d’adapter son régime alimentaire lorsque l’on arrive dans le pays.  On évite les crudités, on ne boit que de l’eau en bouteille, on se lave les mains régulièrement et surtout, on évite les glaçons! Si malgré le traitement, quelque soit celui que vous choisissez, les symptômes persistent au-delà de 3 jours, il faut consulter un médecin. 

Et pour ceux qui craignent l’effet dermocaustique de l’HE de Cannelle, il existe des capsules “toutes prêtes”, chez Pranarom, Oléocaps n°2 “Sphère Gastro-Intestinale et Voie urinaire”, à base d’origan, menthe poivrée, sariette, et cannelle. Un véritable cocktail digestif!

 

 

 

santé-en-voyage-tour-du-monde-pharmacie

 

7 – HE de Menthe Poivrée, favorise la digestion.

Elle est aussi idéale pour passer le mal des transports, en voiture et le mal de mer. Une seule goutte suffit, directement sur la langue.

C’est un stimulant respiratoire, digestif et circulatoire, mais aussi un antalgique. Pour neutraliser la douleur suite à une entorse par exemple, appliquer 1 goutte sur la blessure, l’effet réfrigérant est immédiat.

❖ Mise en garde particulière: contre-indication pour les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 6 ans. Ne pas appliquer plus de 2 gouttes sur la peau (effet hypothermique), on peut également la diluer dans une huile végétale.

 

 

8 – HE d’Eucalyptus radié, l’expectorante

Idéale pour soigner les rhumes et autre affections ORL. Elle soutient l’immunité et favorise la respiration et l’évacuation des mucus. Elle est anti-virale, décongestionnante et expectorante, en résumé, c’est l’alliée indispensable pour tous les bobos de l’hiver! On la respire dés l’apparition des premiers symptômes, à volonté, tout au long de la journée. On peut également en appliquer 3 à 5 gouttes sur le thorax ou la gorge, plusieurs fois par jour.

❖ Une huile essentielle douce, très bien tolérée par les voies respiratoires. A utiliser toujours avec modération, comme toutes les HE. 

 

 

9 – HE de Lavande Aspic, pour les boutons de moustiques

C’est aussi un anti-venin puissant et elle est cicatrisante. On l’utilise pure (diluée pour les enfants de moins de 3 ans), à raison de quelques gouttes appliquées le plus tôt possible, directement sur la blessure. Elle est très efficace pour calmer les démangeaisons dues aux piqures de moustiques, et permettrait de neutraliser le venin de serpent, guêpes, méduses… mais j’avoue ne pas avoir testé!

Elle soigne également les brûlures, qu’elles soient domestiques ou dues au soleil. On la dilue pour cela dans une huile végétale aux propriétés régénérantes, comme celle de millepertuis par exemple (2ml d’huile végétale / 60 gouttes d’HE de Lavande Aspic)

❖ Une huile douce et bien tolérée (toujours à consommer modérément!) En plus, elle sent bon, une goutte dans le linge ou sur un oreiller, c’est toujours agréable!

 

 

santé-en-voyage

 

Et pour ranger tout ce bazar d’Huiles Essentielles, Aroma-Zone propose une trousse de voyage, petite et compacte, parfaite! (oui, vous avez remarqué que je suis fan d’Aroma-Zone!)

 

Est-ce que vous connaissiez toutes ces huiles essentielles?  Comment prenez-vous soin de votre santé en voyage ?

Partagez vos impressions!


 

 

Santé en voyage, ma trousse à pharmacie pour un tour du monde est un article écrit par Lydia, pour le blog de voyage Nowmadz.com.

Pour ce billet et la sélection des HE, je n’ai rien inventé (Ouf, Thanks God!), mais je me suis inspirée des nombreux conseils prodigués par Aude Maillard, praticienne diplômée en aromathérapie et intervenante sur le blog d’Aroma-Zone. 

28 Commentaires

  1. Commentaire par Letizia

    Letizia Répodnre 20 janvier 2016 at 16 h 01 min

    Waou merci Lydia! Je commence à utiliser les huiles essentielles (je viens de commander le Guide de Danièle Festy ce matin) et voilà que je tombe sur ton article. Je viens de l’imprimer et je m’en vais le lire et le mémoriser tranquillement chez moi.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 21 janvier 2016 at 10 h 15 min

      Bonne découverte Letizia! Les huiles essentielles sont de précieuses alliées, mais il faut savoir les utiliser correctement et toujours modérément. Tu as bien fait d’acheter le guide de Danièle Festy, il est très bien fait!

  2. Commentaire par Laurent

    Laurent Répodnre 20 janvier 2016 at 23 h 24 min

    Perso, je déconseille l’HE de canelle. Elle est très caustique et dangereuse…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 21 janvier 2016 at 10 h 14 min

      Bonjour Laurent, c’est vrai que l’HE de Cannelle est à utiliser avec beaucoup de précaution. Mais on n’a pas trouvé mieux pour combattre les bactéries intestinales, hormis les anti-bio (qui ne sont pas dénués non plus d’effets secondaires). Pour ceux qui craignent de s’en mettre sur les doigts, il existe des capsules toutes faites chez Pranarom, je l’ai rajouté dans l’article du coup!

  3. Commentaire par Sandrine

    Sandrine Répodnre 25 janvier 2016 at 9 h 41 min

    Pour nous avec des enfants, je n’utilise pas d’huiles essentielles, pouvant trop toxique en cas d’erreur. Mais par contre, nous nous soignons ou évitons de tomber malade grâce à l’homeopathie, qui permet d’avoir des produits utiles dans pls cas de figure

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 25 janvier 2016 at 10 h 30 min

      Bonjour Sandrine! Pareil, j’utilise beaucoup l’homéopathie pour mon petit bout. J’avais découvert ça durant ma grossesse et ça m’avait bien convaincue!

  4. Commentaire par Claire

    Claire Répodnre 26 janvier 2016 at 18 h 19 min

    Merci pour ce guide très complet et pratique des HE, assez original comme article “trousse à pharmacie”! Perso, j’utilise souvent l’HE d’eucalyptus, très efficace quand les premiers symptômes d’un rhume apparaissent. Mais c’est vrai que pour mon bébé, j’hésiterai à utiliser mes HE, car j’ai toujours entendu que ce n’était pas recommandé chez les nourrissons.
    Pour l’HE de lavande: est-ce efficace en prévention contre les moustiques?

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 janvier 2016 at 16 h 18 min

      Bonjour Claire, concernant l’HE de Lavande, pour moi, c’est efficace, oui! En revanche, dans les pays touchés par la malaria, ça ne remplace absolument pas un traitement préventif et autres mesures de sécurité (je préfère le préciser!)

  5. Commentaire par Nath'

    Nath' Répodnre 27 janvier 2016 at 22 h 56 min

    Hello,
    Je suis 100% les remèdes naturels et “moins je prends de médicaments chimiques, mieux je me porte” ! Sauf dans quelques cas ! En revanche je n’ai jamais utilisé d’HE : tu doses comment ? comment être sûr de ne pas se tromper ? c’est vraiment efficace ?
    Et pour le mal de mer, tu aurais un conseil ? Car là j’avoue je prends une molécule chimique !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 1 février 2016 at 0 h 18 min

      Coucou Nath, pour doser il faut bien suivre la posologie, le mieux est d’acheter un bouquin spécialisé, certaines pharmacies distribuent également des petites guides gratuits, avec les “traitements” courants. Chaque flacon d’HE est équipé d’un compte-goutte, et les gouttes descendent vraiment très lentement (en tous cas pour ceux que j’achète), du coup, le risque de sur-dosage est limité. Concernant l’efficacité, je dirais que j’en suis satisfaite, mais nous ne sommes pas malades bien souvent, en tous cas jamais “gravement”. Pour le mal de mer, non, je n’ai jamais testé de remède, regarde peut-être sur le site d’aroma-zone?

  6. Commentaire par Leila

    Leila Répodnre 30 janvier 2016 at 11 h 47 min

    Nath,
    les huiles essentielles sont à bases de molécules chimiques comme tout ce qui nous entoure mais elles sont naturelles. Dans les médicaments on peut trouver des molécules chimiques naturelles mais aussi synthétiques non naturelles ( inventées et synthétisées par l’homme) ou molecules synthétiques naturelles. Il faut savoir que certaines molécules naturelles sont aussi ou voir même plus nocives, toxiques ou irritantes que des molécules synthétiques non naturelles. Toujours faire attention quelque soit la molécule que tu prends (naturelles ou non). je ne peux pas te donner accès aux références qu’ont les chimistes mais tu peux facilement trouver les molécules de chaques huiles essentielles sur Wikipedia et voir les pictogrammes de danger et les phrases R/S. Juste pour te dire de faire attention même avec les molécules naturelles et de bien respecter les conseils des experts. Au jour d’aujourd’hui je trouve ça très bien de se tourner vers le naturel surtout car le milieu industriel chimique pollue beaucoup (procédé de synthèse à base de solvants organiques entre autre) et que à cause des lobbies industriels certaines molécules se retrouvent sur le marché alors qu’elles sont hyper toxiques..

  7. Commentaire par Mitchka

    Mitchka Répodnre 6 avril 2016 at 17 h 14 min

    nous aussi on utilise le ZTrauma : devenu notre meilleur ami pendant les poussées dentaires de notre fille aînée, aujourd’hui on ne peut plus s’en passer !! Il arrive même à me soulager les névralgies : c’est une crème magique :)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 10 avril 2016 at 22 h 27 min

      Ah tiens, ça marche sur les névralgies aussi? Oui, je l’ai trouvée assez miraculeuse, cette crème, elle fait tout en un!

  8. Commentaire par Mitchka

    Mitchka Répodnre 29 avril 2016 at 8 h 48 min

    je dis pas que ça fait disparaître les pires crises, mais moi ça me soulage oui en l’appliquant à l’origine de la douleur dans la nuque et derrière l’oreille. Et Dieu sait que je suis une sorte “spécialiste” des maux de tête en tous genres : migraines, céphalées de tension, névralgies, j’ai tout essayé !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 1 mai 2016 at 16 h 24 min

      Hey! Suite à ton commentaire, j’ai donné la crème à ma maman qui souffre d’une inflammation dans le dos, et ça la soulage vraiment! Moi qui m’en servait jusque là uniquement pour bébé :) Merci!

  9. Commentaire par maria

    maria Répodnre 1 mai 2016 at 20 h 59 min

    Top ! Je vais investir ! Bisous ! Maria

  10. Commentaire par snowcr4sh

    snowcr4sh Répodnre 13 janvier 2017 at 17 h 16 min

    Merci pour cet article tràs intéressant. Je pars en voyage pour un an et j’emmene 3 HE : Canelle, Lavande aspic et Menthe poivrée.
    Un truc à savoir pour les huilles dermocaustiques (canelle, origan compact) : elles sont également hépatotoxiques (mauvaise pour le foie), pour les utiliser il faut les combiner avec une HE hépato-protectrice contenant du 1.8 cineole comme le Ravintsara ou le Romarin Verbénone). D’autres sont également hépato-proetrices comme les HE d’agrumes (citron, mandarine) et également… la menthe poivrée (c’est pour cela que je l’emporte avec moi) :)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 15 janvier 2017 at 21 h 15 min

      Ok! Merci beaucoup pour ces précisions, je ne savais pas du tout pour les HE hépato-protectrices à combiner avec les hépato-toxiques… C’est noté!

  11. Commentaire par Olivia

    Olivia Répodnre 27 janvier 2017 at 9 h 45 min

    Bonjour !
    Merci pour ce post bien détaillé. Nous partons en voyage pendant 1 an et j’ai fait le stock d’huiles essentielles. J’ai juste une question pratique (qui peut sembler un peu bête) : tu amènes toujours du sucre ou miel ou huile d’olive avec toi ? Quel est le plus pratique en voyage ? Merci d’avance et bonne journée :) olivia

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 31 janvier 2017 at 22 h 31 min

      Bonjour Olivia! J’emporte toujours une petite bouteille d’huile végétale, amande douce ou calendula de préférence, pour l’hydratation et la dilution des HE. Mais j’indique l’huile d’olive car on arrive à en trouver généralement partout :)

  12. Commentaire par Gabriela

    Gabriela Répodnre 5 mars 2017 at 0 h 38 min

    Bonjour, je parts avec ma fille de trois ans en Nepal, je compte emporter de l’HE de canelle, pouvez vous m’indiquer comment llui la donner juste en cas. Merci

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 7 mars 2017 at 15 h 57 min

      Bonjour Gabriella, vous pouvez retrouver les recommandations d’Aroma-zone ici concernant la cannelle. Je n’ai personnellement jamais donné cette HE à mon fils, je préfère utiliser le tea tree qui est un peu “passe-partout”

  13. Commentaire par AISSA

    AISSA Répodnre 8 mars 2017 at 19 h 28 min

    Hello Lydia ! Je suis tombée par hasard sur ton blog cherchant des informations pour partir au Japon en septembre prochain, et merci vraiment, je ne lache plus ton blog depuis deux jours haha. Tes conseils sont supers, clairs, les informations sont au rendez-vous, alors encore merci :)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 9 mars 2017 at 22 h 56 min

      Merci à toi Aissa, voilà un commentaire qui me fait super plaisir! Bonne lecture alors et n’hésite pas si tu as des questions :)

  14. Commentaire par lagaleriemilla

    lagaleriemilla Répodnre 3 mai 2017 at 20 h 37 min

    C’est super et article, je pensais que j’étais une des rares personnes à utiliser des produits naturels en voyage (d’ailleurs je voulais aussi faire une petit article dessus). Bon apparemment je n’ai rien inventé :( J’aime aussi beaucoup le gel d’aloe vera, mais il est censé etre conservé au frais, alors comment fais-tu pour le transporter ? Pour ma part je ne l’emmène pas ou sinon une quantité ridicule dans une petite bouteille. Je n’utilise pas encore les huile essentielles pour me soigner car je ne les maîtrise pas du tout et je pense ue cela demande un peu de pratique avant de se lancer. Je vais y penser pour mon prochain voyage. As-tu déjà soigné une plaie avec la The Tree ?(apparemment les australiens en donnaient un flacon pendant la 2nd guerre mondiale à leur soldats pour cette propriété en particulier !)

  15. Commentaire par selmoonette

    selmoonette Répodnre 14 octobre 2017 at 18 h 18 min

    Article super complet merci ! ici je soigne ma grande fratrie de 4 enfants avec les huiles essentielles, les herbes, les oligo éléments bref.. nous sommes expatriés mais je me renseigne actuellement pour un voyage en Inde en décembre, je vais penser aux probiotiques notamment pour les enfants (de 3 ans à 12ans)
    je conseille aussi l’argile et le quinto eau de mer pour la sphère intestinale et hyper efficace en cas de gastro
    je suis fan des capsules Oleocaps car les enfants ne peuvent pas prendre avec miel ou huile c’est vraiment pas bon sinon il faut acheter des comprimés neutres c’est aussi super efficaces et plus pratiques

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 18 octobre 2017 at 14 h 40 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire, et je note aussi tes recommandations! Bon voyage en Inde alors!

Laisser un commentaire

Allé en haut