Préparer un tour du monde: Conseils santé

17 mars 2016

Le voici, le voilà, le gros, très GROS dossier que nous avions préparé pour notre atelier au Salon du Tourisme de Lyon. La Santé en voyage… vaste sujet! Pas le plus drôle, certes. Personnellement, on a préféré, de loin, l’étape du choix des destinations plutôt que celui des vaccins et des médicaments à emporter. Mais pour éviter les pépins, nul doute que ces quelques conseils santé vous seront très utiles avant et durant un tour du monde.

Alors, help yourself, comme dirait l’autre! Ou… enjoy and share!

 

Préparer un tour du monde: Conseils vaccins et santé en voyage

AVANT LE DÉPART

  • Trouver des informations sur sa destination
  • Consulter son médecin
  • A mettre dans sa trousse à pharmacie
  • Transporter ses médicaments
  • Choisir son assurance santé
  • La question des vaccins
  • La question du paludisme
PENDANT LE VOYAGE

  • Comment se protéger des insectes
  • Comment se protéger du soleil
  • Prendre l’avion sans souci
  • Se protéger des maladies transmises par les aliments ou l’eau
  • Soins et hygiène
  • Adresses utiles

 


 

AVANT LE DÉPART

 

‣ Trouver des informations santé sur sa destination

 

map

 

  • Le site officiel de France Diplomatie, rubrique “Conseils par pays”
  • Auprès de votre médecin et du centre de vaccination de votre ville
  • Sur les Guides du routard, rubrique “santé” de la fiche pays
  • Les blogs de voyage, bien sûr!

 

‣ Consulter son médecin avant le départ

Faire un petit check-up, ça ne mange pas de pain, et ça permet de partir rassuré. En plus de vérifier votre tension, il pourra vous confirmer ou non que vous êtes apte à la pratique des sports que vous envisagez durant votre voyage. Il pourra également vous délivrer un certificat médical vous autorisant à pratiquer la plongée, c’est parfois demandé.
Il vous renseignera également sur les risques sanitaires du ou des pays où vous comptez vous rendre et pourra vous prescrire les médicaments en fonction (diarrhée, mal des transports, piqures d’insectes etc.) ainsi qu’un traitement anti-palus préventif et/ou curatif.
Il vérifiera vos vaccinations et vous orientera vers le centre de vaccination le plus proche de chez vous.

Enfin, il vous parlera des mesures de précautions essentielles à respecter en voyage pour se protéger du soleil, des piqures d’insectes, des animaux pouvant être dangereux etc.

 

‣ Préparer sa trousse à pharmacie

Parmi les médicaments classiques, ces deux-là sont à mon avis les plus importants:

  • contre la douleur et la fièvre, paracétamol (type Doliprane)
  • contre la diarhée (smecta, imodium) + éventuellement un médicament contre la nausée
A emporter dans une petite trousse à pharmacie de voyage:

– Crème pour les bosses, les bleus
– Gel anti-inflammatoire
– Pansements et compresses
– Pansements hydroactifs pour les ampoules
– Antiseptique pour désinfecter les plaies
– Solution hydroalcoolique pour désinfecter les mains
– Pastilles pour désinfecter l’eau de boisson si nécessaire
– Bande de contusion et sparadrap
– une pince à épiler
– un thermomètre
– des épingles à nourrice
– du sérum physiologique
– de la crème solaire

 

Lire aussi: Santé en voyage, ma trousse à pharmacie naturelle

 

pompier

 

‣ Transporter ses médicaments

Que vous suiviez un traitement ou bien s’agissant seulement des médicaments courants, il est recommandé d’emporter la notice, ne serait-ce que pour connaitre le nom de la molécule et retrouver ainsi un équivalent sur place au cas où. Le mieux étant de demander à votre médecin la DCI du médicament, c’est à dire la Dénomination Commune Internationale. Croyez moi, quand il s’agit d’acheter un anti-diarrhée au Népal, ça a son importance!

Pour les personnes qui suivent un traitement longue durée, il est possible de se faire prescrire des médicaments pour une durée de 3 mois maximum (contre 1 mois normalement) et seulement si le médecin précise sur l’ordonnance qu’il s’agit d’une mesure spéciale compte tenu d’un séjour à l’étranger. Il est ensuite nécessaire de se rendre à sa Caisse d’Assurance Maladie pour faire tamponner l’ordonnance (le billet d’avion peut être demandé) Pour les traitements supérieurs à 3 mois, demandez à une personne sur place de vous envoyer les médicaments en poste restante, au fur et à mesure.

‣ Assurer sa santé en voyage

Se renseigner auprès de la Caisse d’Assurance Maladie: pour un séjour en Europe, il est possible de ne pas avancer les frais entrainés par une maladie ou un accident, sur présentation de la Carte Européenne d’Assurance maladie. Il faut en faire la demande au moins 2 semaines avant le départ, pour chacun des voyageurs.

Pour le reste du monde, sauf accord signé entre la CPAM et le pays en question, vous devrez avancer les frais médicaux et vous faire rembourser au retour, sur présentation des justificatifs (demandez et conservez bien les factures!)

Attention, dans tous les cas, que vous soyez en Europe ou hors Europe, le remboursement se fera sur la base du forfait français. Pour des pays comme les USA ou le Canada où les frais médicaux sont très élevés, cela sera dérisoire!

Ce qui nous amène donc à la question suivante: faut-il ou non souscrire à une assurance santé pour un tour du monde ou un long voyage? A mon avis, oui. Déformation professionnelle peut-être, car pour avoir travailler au sein d’une grande mutuelle française, j’ai pu voir passer de nombreux cas de patients qui demandaient à la Mutuelle de rembourser des soins faits à l’étranger et qui n’avaient pas été pris en compte par la Sécurité Sociale française. Dans la majorité des cas, la réponse de la Mutuelle est claire: c’est non, car elle intervient toujours (ou presque) en complément de la sécurité sociale…

→ J’ai déjà fait un gros dossier au sujet des assurances spécialisées dans le voyage que vous pouvez retrouver ici: Comparatif assurances pour un tour du monde

On se croit souvent tiré d’affaire en se sachant détenteur d’un contrat carte bleue Visa ou Mastercard. Attention cependant ! La couverture assistance/assurance est tout de même restreinte en durée (3 mois). Sachez également que le plafond de prise en charge pour les frais de santé sont relativement bas : 11000€ pour les cartes « classiques », ce qui est insuffisant en cas d’hospitalisation dans les pays d’Amérique du Nord ou en Afrique du Sud par exemple. Enfin, la prise en charge des frais médicaux se limitent à l’hospitalisation et les remboursements n’interviennent qu’après déduction de la franchise et remboursement de la sécurité sociale et de la mutuelle! Bref, ce n’est clairement pas une bonne solution, à mon avis.

 

‣ Souscrire une assurance santé

La meilleure solution pour partir tranquille. Elle couvre généralement les frais médicaux à l’étranger, ainsi qu’un service d’assistance et de rapatriement si besoin.

Certaines mutuelles proposent une extension de contrat avec ces garanties, renseignez-vous auprès de votre assurance habitation ou auto également, ils ont parfois des accords avec IMA (Inter Mutuelle Assistance) qui peut intervenir partout dans le monde.

Avant de souscrire une assurance voyage, lisez attentivement les clauses du contrat et assurez-vous que celui-ci correspond bien au type de voyage que vous envisagez. Certains contrats prévoient par exemple des exclusions en terme d’activités sportives ou d’ordre géographique.

Chiffres Mondial Assistance des coûts de divers actes médicaux dans le monde:

Égypte : une migraine à Hurghada, 651 €
Espagne : un rapatriement depuis Malaga, 28000 €
USA : une gastro-entérite, 8000 €
Saint-Domingue : une gastro-entérite, 3010 €
USA : un passage aux urgences à Miami, 53000 €
Grèce : une épaule déboitée à Corfou, 3223 €
Turquie : une fracture du col du fémur à Antalya, 16900 €
Tunisie : une angine à Hammamet, 722 €
France : des secours sur piste en barquette aux 2 Alpes, 180 €
France : des secours sur piste en motoneige, 790 €
France : des secours en hélicoptère, 3251 €

Ça laisse songeur, hein?!

essential-oils-1433694_1920

 

 

‣ La question des vaccins

Hormis la fièvre jaune dont la preuve de vaccination peut être demandée à l’entrée de certains pays, aucun vaccin n’est obligatoire pour voyager. Certains sont fortement recommandés, mais il appartient à chacun d’établir sa propre balance risque/bénéfice avant d’opter pour une ou plusieurs vaccinations.

Ce que vous proposera le plus couramment votre centre de vaccination:
  • Rappel du DTP
  • Hépatite A (transmise par l’ingestion d’eau souillée et d’aliments contaminés) Rarement grave ou mortelle, on la soigne sans trop de mal.
  • La Typhoïde (transmise par l’eau de boisson et les aliments peu cuits, risques faibles pour les voyageurs, se soigne avec des antibiotiques) Vaccin conseillé uniquement lors d’un séjour long prévu dans une zone où l’hygiène est précaire.
  • La fièvre jaune (transmise par les moustiques, maladie grave, il existe des contre-indications au vaccin, bien se renseigner avant)
  • La rage (transmise par les animaux contaminés, principalement en Asie et en Afrique, dans les zones rurales)
  • L’encéphalite japonaise (transmise par le moustique, principalement dans des zones rurales et humides, recommandé uniquement si vous pensez séjourner dans un tel endroit pendant plus d’un mois)
  • L’encéphalite à tiques (transmise par les tiques, les complications restent rares)

Le vaccin de la fièvre jaune est obligatoire si vous vous rendez dans certains pays d’Afrique, comme le Bénin, le Cameroun, le Congo, le Mali, le Libéria ou le Gabon. En Amérique du Sud, on peut vous le demander à la douane de la Guyane française ainsi que si vous venez d’un pays où sévit la fièvre jaune.
Dans tous les cas, conservez toujours votre carnet de vaccination dans vos papiers importants, à portée de main. Celui-ci vous sera remis par votre centre de vaccination.

 

→ Retrouvez toutes les indications par pays sur le site de l’Institut Pasteur

Avant d’opter pour une vaccination, vous pouvez demander à faire une sérologie, il se peut en effet que vous soyez déjà immunisé sans le savoir.
Quelque soit votre choix, rappelez-vous que ce n’est pas parce que vous êtes vacciné que vous êtes à 100% protégé. Il y a dans tous les cas des mesures préventives à adopter pour ne pas tomber malade.


 

PENDANT LE VOYAGE

 

‣ Se protéger des insectes

La question du paludisme (= malaria)

 

1-_distribution_du_paludisme_dans_le_monde_en_2010

Bon, en gros, le paludisme se trouve dans à peu près tous les pays plébiscités durant un tour du monde !

  •  La plupart des cas de paludisme et des décès dus à cette maladie surviennent en Afrique subsaharienne.
  • Selon les dernières estimations de l’OMS, publiées en décembre dernier, on a compté en 2015, 214 millions de cas de paludisme et 438 000 décès.
  • Dans la plupart des cas, le paludisme est transmis par les piqûres des Anopheles femelles.
  • Toutes les espèces importantes vecteurs du paludisme piquent entre le crépuscule et l’aube.
  • A beaucoup d’endroits, la transmission est saisonnière avec un pic pendant ou juste après la saison des pluies.

 

→ Les recommandations de l’OMS pour lutter contre le paludisme: privilégier la protection et la prévention.

  • Utiliser une moustiquaire imprégnée d’insecticide ( perméthrine)
  • Pulvériser des insecticides à effet rémanent à l’intérieur des habitations.
  • Des antipaludiques oraux peuvent être pris à titre préventif.
  • Ne négligez pas l’utilité d’une prise murale insecticide!

 

En complément:

  • Porter des vêtements larges et clairs, couvrant toutes les parties du corps, particulièrement les chevilles, les pieds, surtout à la tombée de la nuit et au petit matin. Imprégner ses vêtements d’insecticide peut aussi être efficace
  • Si vous vous retrouvez dans un endroit où rien de tout cela n’est disponible, la méthode locale consiste souvent à diriger un ventilateur vers soi ce qui éloigne les moustiques!
  • Privilégier les insecticides que l’on trouve sur place, plus adaptés aux moustiques “locaux”
  • Attention à l’utilisation des insecticides sur les enfants de moins de 30 moins, l’innocuité du DEET n’ayant pas été prouvée. Ne pas laisser l’enfant saisir les tissus et objets imprégnés de DEET.

 

Concernant la prise d’un traitement à titre préventif, seul un médecin peut vous le recommander et vous le prescrire, en fonction du type de voyage que vous envisagez. A vous ensuite de décider de le prendre ou non.

→ Lire ici les recommandations de l’Institut Pasteur au sujet du risque de paludisme.

RAPPEL: Le paludisme est une maladie évitable et dont on guérit (Source OMS)

Hormis le traitement médical, appliquer ces mesures préventives permet d’éviter la plupart des maladies transmises par les moustiques, les plus courantes étant l’encéphalite japonaise, la dengue, la fièvre jaune et le chikungunya.

 

hat

‣ Se protéger du soleil

Ne pas sous-estimer les risques dus à une exposition prolongée au soleil, sans protection! Le soleil n’est pas le “même” partout! En Australie, pourtant protégée, je suis restée trop longtemps sur la plage, et j’ai passé les 3 jours suivants avec les paupières littéralement gonflées, brûlées par le soleil! Et je peux vous assurer que ça fait très, très mal!

 

Les bons gestes pour se protéger:

  • Porter des lunettes de soleil
  • Mettre une protection solaire UVA et UVB, dont l’indice est adapté au type de peau, privilégiez dans tous les cas un indice élevé
  • Porter des vêtements amples et perméable à la transpiration (coton, lin)
  • Porter un chapeau à bord large
  • Une vigilance supplémentaire est recommandée concernant les enfants, particulièrement sensibles au soleil.

 

avion

 

‣ Prendre l’avion sans souci

▪︎ Le principal risque médical pouvant survenir lors d’un voyage en avion est la thrombophlébite, le mal du voyageur.
La phlébite est causée par la formation d’un caillot de sang qui peut entrainer une embolie pulmonaire, parfois mortelle. Touche tout particulièrement les personnes sujettes à une mauvaise circulation sanguine d’une façon générale.
▪︎ En prévention:
– Essayez de boire beaucoup d’eau
– Levez-vous et marchez régulièrement dans les couloirs, étirez-vous, étirez vos orteils, mettez-vous sur la pointe des pieds
– Portez éventuellement des bas de contention (sur prescription médicale), ils vous aideront dans tous les cas à remettre vos chaussures plus facilement à la fin du voyage!

 

▪︎ Gérer le décalage horaire

Quelques astuces:

  • Si vous voyagez vers l’est, essayez de vous coucher plus tôt les jours précédents le voyage
  • Mettez-vous à l’heure de votre destination dés que vous montez dans l’avion
  • Essayez de dormir lorsqu’il fait nuit et non pas dés votre arrivée dans le pays, même si vous tombez de sommeil (anecdote arrivée au chili)
  • A votre arrivée, essayez de passer le plus de temps possible à la lumière naturelle, celle-ci contribuant à recaler l’horloge biologique

 

Un bon moyen d'éviter les maladies transmises par l'eau: boire de la bière!

Un bon moyen d’éviter les maladies transmises par l’eau: boire de la bière!

 

‣ Prévenir les maladies transmises par les aliments ou l’eau
  • Lavez-vous les mains avant chaque repas (lingettes à usage unique)
  • Ne consommez que des aliments cuits et chauds. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la streetfood cuisinées sous vos yeux présente souvent moins de risque que le buffet froid servi à l’hôtel
  • Evitez les aliments à risque: plats réchauffés, viande froide, crue, produits laitiers non pasteurisés et non fermés avec une opercule, poissons, coquillages et crustacés froids ou crus, tous les aliments à base de crème (desserts, patisseries, glace artisanale)
  • Attention à ne pas boire l’eau du robinet, idem quand on se rince les dents dans les pays les plus à risques. Acheter de l’eau en bouteille et vérifier que celle-ci est bien encapsulée (En Inde, des petits malins n’hésitent pas à vous vendre des bouteilles d’eau du robinet!) Il est possible également de filtrer l’eau à l’aide d’une paille ou d’une gourde filtrante (Lifestraw)

 

▪︎ Prévenir la turista

La diarrhée du voyageur est causée le plus souvent par une bactérie (Escherichia coli étant la plus fréquente). Elle touche entre 25 et 60% des personnes qui voyagent vers les pays tropicaux, et principalement ceux en provenance d’un pays où l’hygiène est forte.

▪︎ Principaux vecteurs de transmission:

  • les aliments contaminés (aliments crus, froids ou peu cuits, les fruits et légumes non pelés, l’eau et les glaçons
  • les mains sales
  • les mouches

▪︎ Répartition géographique

  • Partout, mais surtout en Afrique et en Asie, dans les pays tropicaux et ceux connaissant une hygiène précaire (pas d’accès à l’eau potable par ex)

▪︎ Symptômes

  • Ils durent de quelques heures à moins de 5 jours
  • selles liquides et fréquentes, nausées, douleurs abdominales, perte d’appétit, fièvre parfois

▪︎ Traitement
Adaptez votre régime alimentaire: privilégiez les pommes, le riz, les bananes. Eliminez les fibres et buvez beaucoup d’eau
Les antidiarrhéiques sont à prendre avec précaution en raison du risque de constipation, pouvant entrainer des complications. Enfin, la douleur peut être traitée avec du paracétamol.

Si pas d’amélioration au bout de 5 jours, toujours prendre un avis médical!

 

soap

 

‣ Soins et hygiène dans le monde
  • Rappelez-vous : “On trouve de tout partout”
  • Inutile de bourrer votre sac de flacons de shampooing, gel douche etc. Vous en trouverez à destination, dans les supérettes, les hotels, au pire au duty free de l’aéroport
  • Concernant les personnes porteuses de lentilles: emportez vos lentilles et votre ordonnance. Vous trouverez du produit décontaminant et des étuis partout (au pire, pensez toujours à faire le plein au duty free de l’aéroport)
  • Concernant les produits de soin, emportez des produits polyvalents. Exemple, une huile végétale, comme l’huile d’argan protège la peau, les cheveux et peut servir de base pour la dissolution d’huiles essentielles.

 

Lire aussi: Ma trousse de santé naturelle et Rester belle tout au long du voyage!

 

‣ Adresses utiles

 


 

Préparer un tour du monde: conseils santé et vaccins est un dossier que nous avons préparé pour une  présentation au Salon du Tourisme de Lyon. Les conseils médicaux donnés ici ont été supervisés par notre médecin de famille et/ou trouvés sur le site de l’OMS!

J’espère que ce dossier vous apportera toutes les questions que vous vous posez durant la préparation de votre tour du monde! N’hésitez pas à le partager!

 

 

4 Commentaires

  1. Commentaire par floriane

    floriane Répodnre 7 avril 2016 at 14 h 53 min

    Merci pour cet article super complet! On est en plein dans nos démarches santés pré-départ et ça nous est bien utile ces conseils.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 10 avril 2016 at 22 h 28 min

      Avec plaisir :) Bons préparatifs alors!

Laisser un commentaire

Allé en haut