#Portrait: Claire et Jérémie, Soundwave on the road

22 avril 2015

soundwaveontheroad_uluruNouveaux portraits de voyageurs sur le blog, et ceux-là sont une fois de plus pleins de fraicheur et de dynamisme! Claire et Jérémie sont partis dans le cadre d’un PVT en Australie, pour ne finalement plus jamais revenir en France. Enfin, si, mais seulement pour des vacances! On a pris beaucoup de plaisir à en apprendre davantage sur eux, sur leur vie de nomades digitaux et à découvrir également leurs superbes photos et vidéos.

 

Bonjour à tous les deux, pour ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter? 

Hola ! Tout d’abord merci pour l’accueil :) Nous, c’est Claire et Jérémie, 27 et 28 ans, on vient des environs de Bordeaux (quand on voyage, tout le monde connaît, grâce au vin, mais personne ne sait le situer sur une carte !). Il y a déjà 10 ans, nous nous rencontrions sur les bancs du lycée et aujourd’hui, nous voilà main dans la main à parcourir le monde… enfin plutôt l’Océanie pour l’instant puisque nous attaquons notre 4ème année de voyage dans cette sublime partie du monde. Nous avons décidé de vivre nos rêves à travers un mode de vie nomade et partageons ces expériences sur le blog Soundwave on the road  en sons, photos et vidéos.

 

Vous êtes sur la route depuis quelques années déjà, pouvez-vous nous faire un rapide topo de votre expérience de voyageurs?

Depuis que l’on a atterri à Sydney en décembre 2009, l’Australie nous a envoutés. Après un an de voyage intense, nous sommes retournés 2 ans en France, avant de repartir pour une deuxième année au pays des koalas en 2013, puis vers la Nouvelle Zélande où nous sommes toujours depuis plus d’un an ! Nous aimons voyager à notre rythme et avons profité de l’opportunité qu’offre le PVT en Australie (programme vacance travail) pour faire durer le plaisir et ainsi vivre à l’autre bout du monde.

 

soundwaveontheroad_koala

 

Avant de partir, que faisiez-vous? Qu’est-ce qui vous a motivé à partir ainsi pour un voyage “sans date de retour”?

Lors de notre premier départ, nous étions fraîchement diplômés, l’un en technique du son, l’autre en communication visuelle, et avons pris la décision de tenter l’expérience d’un long voyage avant qu’une carrière professionnelle s’installe… Puis, lors de nos 2 années en France, nous avons travaillé dans nos milieux et gagné une forte expérience qui nous a permis de pouvoir mélanger travail et voyage lors de notre retour en Australie et en NZ aujourd’hui.
Nous retournons en France lorsque nous le pouvons, un mois ou 2 par an, pour être auprès de nos proches. Voyager n’est pas une simple passade mais notre mode de vie où nous rentrons en France pour les vacances :) !

 

soundwaveontheroad_snake

 

Vous avez passé beaucoup de temps en Australie, avant d’en parler plus longuement, quel est pour vous le meilleur souvenir que vous tirez de cette expérience? A contrario, quel est le pire souvenir?

C’est difficile de choisir un seul souvenir sur 2 ans… mais je crois que l’un d’eux représenterait à la fois le meilleur et le pire ! C’était il y a 5 ans, lorsque notre premier van est tombé en panne au milieu de nulle part. N’ayant jamais vécu quelque chose de la sorte, c’était la panique, la fin du monde ! Mais la suite des évènements fut assez incroyable et de cette histoire ressort une rencontre avec un australien formidable, qui nous a prêté main forte ! Une grande leçon fut tirée très rapidement de cette mésaventure : il ne faut pas faire trop de plans à l’avance car tout peut changer.

 

soundwaveontheroad_campervan

 

 Vous connaissez bien l’Australie: quelle est (ou quelles sont) la principale difficulté à laquelle doit s’attendre un Pvtiste qui prépare son voyage en Oz? Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à cette personne pour que son voyage se déroule au mieux?

Lorsqu’on prépare son voyage, on s’imagine tout un tas d’aventures lointaines. Mais arrivé sur place, on se retrouve facilement entouré par d’autres français, pas top le dépaysement ! Et pas facile pour améliorer son anglais… Freinez vos envies de frenchies, après tout ce n’est pas ce que vous êtes venu chercher. Un autre conseil qu’on ne cessera de répéter pour s’imprégner d’une culture authentique et rencontrer des locaux : faire du wwoofing ou du helpx !

 

soundwaveontheroad_sunset

 

Comment fait-on pour trouver du travail en Australie? Racontez-nous vos expériences!

Ahah, quelle est la solution miracle pour trouver du travail ? On fait comme en France, on cherche ! Travailler dans la restauration ou à la ferme sont les boulots les plus courants et ne nécessitent généralement pas de qualifications. Depuis des années, la quantité de backpackers sature un peu en Australie et les boulots de fruit picking ne manquent pas de main d’œuvre, il y en a même trop, mais on peut toujours trouver via le porte à porte, les coups de fils, le bouche à oreille… ou bien le wwoofing ! Personnellement, nous n’avons pas trouvé de job de fruitpicking qui ramasse de l’or mais travailler dans une ferme isolée  permet de faire des économies car on ne dépense absolument rien sur place !

Depuis 2 ans, on a eu la possibilité de travailler dans le son et le graphisme dans des endroits assez exceptionnels. Avoir un métier qui peut s’exercer ailleurs ou online : c’est utile !

soundwaveontheroad_grapepicking

 

 Pouvez-vous nous en dire davantage sur ces professions? Concrètement, que faites-vous, quel est votre client type? Est-ce que vous en vivez? Quels sont vos projets d’avenir concernant cela?

Jérémie a travaillé en tant que technicien audiovisuel sur Auckland pendant plus de 6 mois, pour des boîtes de prestations évènementielles et des festivals. Claire est graphiste web designer  freelance et travaille avec des clients en ligne et sur place, parfois même des wwoofings peuvent se transformer en travail rémunéré ;) Quelques missions de photographie viennent s’y ajouter. Nous travaillons également ensemble lorsqu’il s’agit de projets vidéo. Nous souhaitons développer notre propre production audiovisuelle et réaliser des vidéos pour des entreprises, organisations ou individus passionnés ayant des projets qui coïncident avec nos valeurs. Nous sommes prêts à nous déplacer et vivre localement, pour mieux cerner le projet et s’en imprégner. La combinaison de ces différentes facettes nous permet de continuer à avancer dans notre voyage et ainsi créer encore plus de connections avec des acteurs locaux.

 

 

 L’Australie, c’est aussi une nature sublime, quel est votre plus beau souvenir, votre plus belle découverte?

Nos plus beaux souvenirs sont les découvertes sous-marines : avoir nagé avec un requin baleine et des dizaines de tortues furent des expériences magiques que nous avons hâte de renouveler ! La faune terrestre est tout aussi fascinante et représente un fabuleux terrain de jeu pour les amoureux de vie sauvage et les photographes.

 

soundwaveontheroad_whaleshark

 

Vous êtes à présent en Nouvelle-Zélande, comment se passe le voyage? Il y a-t-il des différences dans votre façon de voyager par rapport à l’Australie?

Globalement, la meilleure façon de voyager dans ces 2 pays reste la même pour nous : totalement indépendants avec notre propre véhicule. En Australie nous avons aimé intégrer des expériences de wwoofing dans nos périples afin d’avoir une vision plus locale des environs. En Nouvelle Zélande, des amis nous ont rejoint pour tenter l’expérience du road trip et nous avons donc voyagé avec eux puis travaillé et fait du wwoofing de notre côté. Nous sommes d’ailleurs en ce moment dans la région du Northland, chez des gens adorables, dans une petite ferme entourée de collines verdoyantes qui baignent dans des eaux turquoises, life is good !

 

soundwaveontheroad_tongariro

 

 Et pour l’avenir alors… pensez-vous revenir en France un jour? Y a-t-il un pays dans lequel vous vous verriez bien vivre? (et fonder une famille, toussa, toussa!)

Pas de retour en France prévu dans l’année qui vient… Nous avons le projet de quitter la Nouvelle Zélande en rejoignant un équipage sur un voilier, direction les îles du Sud du Pacifique ! D’autres projets pointent à l’horizon, toujours en Australie et Nouvelle Zélande mais le reste du monde nous tend les bras également alors… who knows ?
Nous aimerions certainement vivre un jour sous les tropiques, mais elles sont malheureusement un peu trop loin de nos proches pour y fonder une famille.

 

soundwaveontheroad_whitehavenbeach

 

 Pour suivre vos aventures, c’est où?

C’est par ici : www.soundwaveontheroad.com ! Pour des news encore plus fraîches, rdv sur facebook, instagram et twitter ou encore soundcloud et vimeo :)

 

 

Merci aux Nowmadz pour cette interview et faites comme eux, comme nous, partez vivre vos rêves !

 

Retrouvez une autre expérience de PVT en Australie ici ==> le portrait de Pauline

Laisser un commentaire

Allé en haut