Palm Springs et Joshua Tree National Park

4 avril 2013

Le 30 mars débute vraiment notre Road Trip dans l’Ouest Américain. Notre première étape est à Palm Springs, située à environ 200 km de San Diego.

Nous quittons la ville et la côte Pacifique pour une première incursion dans le désert. Et c’est difficile de croire que nous allons en effet être au milieu de nulle part puisqu’on ne constate que peu de changements durant environ les deux tiers du trajet

Puis progressivement, les terres se vident et laissent place à de vastes étendues de sables et de montagnes de pierres. Enfin apparaissent les premières éoliennes, signe annonçant que Palm Springs est proche. Il y a des centaines, des milliers d’éoliennes qui tournent toutes à vive allure! C’est incroyable et pourtant on ne peut s’empêcher de penser que le paysage est un peu gâché par ces machines.

 

Palm Springs

Palm Springs

 

Palm Springs en soi n’a rien d’extraordinaire, si ce n’est peut être pour les communautés gay, les stars hollywoodiennes et les riches habitants de Los Angeles qui en ont fait un Resort, où ils peuvent venir se ressourcer le week end, à coup d’immenses parcours de golf, de tennis, et d’autres balades dans la nature. Les rues de Palm Springs regorgent de magasins tournés de toute évidence vers le tourisme. Ca scintille et ça clignote de partout, mais ce n’est pas toujours de bon goût.

Non, le bon goût, la vraie classe est à Palm Desert, à quelques miles plus loin. Là, on reste un peu le souffle court en arpentant la rue principale, El Paseo. Ici, c’est le Rodeo Drive du desert, il n’y a que des belles boutiques. Les traditionnelles Gucci, Louis Vuitton sont bien sûr représentées, mais aussi d’autres boutiques particulières toutes décorées avec goût. Elles sont tellement jolies qu’on se demande en entrant si ce sont les vêtements que l’on vient regarder ou les éléments de la décoration. Dans cette rue, on trouve également de nombreuses galeries d’art, toutes attrayantes. Et garées, ça et là, des voitures magnifiques, mythiques.

Bref, El Paseo, c’est une balade qu’on fait un peu sur la pointe des pieds tant on est intimidés de pénétrer ce monde de «Beau»

 

Palm Springs

Galerie sur El Paseo

Palm Springs
Palm Springs

 

Comme nous ne sommes pas des stars hollywoodiennes, nous n’allons pas taper quelques balles, mais plutôt nous promener du côté de Joshua Tree National Park, situé à une cinquantaine de kilomètres de là.

Première incursion pour moi dans un Parc Américain. Et bien le pari est réussi, le parc est joli, agréable, et étonnant. Immense bien sûr, malgré la foule du dimanche pascale qui se presse aux portes, nous faisons notre petit bonhomme de chemin tranquillement, sans se faire marcher sur les pieds.

Joshua Tree était dans les années 70 considéré comme l’épicentre de la culture californienne. C’était un lieu «hype», fréquenté par la communauté hippie. Aujourd’hui ce sont plutôt les grimpeurs du monde entier qui viennent ici. Les immenses parois de pierre offrent en effet un terrain idéal et agréable à la pratique de l’escalade.

 

Palm Springs
Palm Springs
joshua tree national park

 

Quand on se balade là bas, on a l’impression d’être tout petit. Les immenses blocs de roches s’amoncèlent d’une façon que l’on pense surnaturelle. On se croit presque visiter des ruines, des murs se dessinent ça et là, on devine un amphithéâtre, puis d’autres formes curieuses. Plus loin, les pierres sont arrondies, et forment des boules presque parfaites.

La flore là bas revêt des formes diverses et variées. Le Parc est en effet dominé par deux types de déserts, apportant chacun un climat différent. On trouve beaucoup de cactus, de petits buissons, mais aussi des forêts de pins. Et puis bien sûr, il y a le fameux arbre de Josué, le Joshua Tree. Nommé ainsi par les Mormons car il ressemblerait à Josué tendant les bras vers la Terre Promise… Le Joshua Tree ne pousse que dans le Sud Est Californien, et c’est un arbre vraiment atypique, sorte de Yucca à gros tronc. Lors de notre passage, au Printemps, les arbres étaient en fleurs, comme d’autres espèces du Parc d’ailleurs, et c’était vraiment très joli.

 

joshua tree national park

Joshua Tree en fleurs

joshua tree national park
joshua tree national park

 

Nous avons passé une journée très agréable dans ce parc. En voiture, la Scenic Drive permet de rejoindre beaucoup de point de vue auquel on accède ensuite à pieds, offrant toujours des expositions incroyables.

Et puis, après la chaleur caniculaire de Palm Springs, c’est un bon moyen de prendre l’air frais! Le Parc est situé en effet en altitude et les températures avoisinaient les 20° quand nous y étions. Bien plus agréable que les 35° de la ville.

 

joshua tree national park

Joshua Tree

 

Mais la chaleur sera de courte durée. Le lendemain, nous partons en effet pour Williams, où le thermomètre affiche bien 20° de moins…

 


 

Plus de Road Trip aux USA?

 

Récits de Voyage

 

La Vidéo

 

 

 

 

5 Commentaires

  1. Commentaire par stef

    stef Répodnre 4 avril 2013 at 9 h 37 min

    On dirait un décor de cinéma en plus grand !!! Le saut de Julien n’était pas un peu risqué ?
    Bisous à tous les deux et bonne continuation, surtout ne vous privez pas, continuez à nous abreuver d’images et de récits.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 4 avril 2013 at 18 h 37 min

      Arf, au moins aussi risqué que des pompes à 4000m… ;-) Bisous!

  2. Commentaire par Rachel @ Voyager avec Découverte Monde

    Rachel @ Voyager avec Découverte Monde Répodnre 3 décembre 2014 at 0 h 01 min

    Il est vraiment sympa ce parc Joshua tree. Je me souviendrai toujours de mon amie qui a essayé de grimper dans l’arbre pour la photo. Elle n’avait pas remarqué les épines sur l’arbre..elle l’a regretté amèrement :) Et c’est plutôt rare que je lis des trucs sur ce parc…j’ai l’impression qu’il est plutôt délaissé habituellement. Bon c’est vrai qu’il est beaucoup au sud, mais il est assez unique en son genre.

  3. Commentaire par Rachel @ Voyager avec Découverte Monde

    Rachel @ Voyager avec Découverte Monde Répodnre 3 décembre 2014 at 0 h 03 min

    ahaha en remontant la page, je viens d’apercevoir Julien sauté parmi les gros rochers. Il a la taille d’une fourmi là-dessus. Sans cette mesure comparative, je n’aurais pas remarquer que les rochers étaient si gros.

Laisser un commentaire

Allé en haut