Apprendre une langue en voyage

2 avril 2013

Avant de partir, Julien était déjà…quadrilingue, rien que ça. Français, anglais, italien et espagnol étaient courants pour lui. Le voyage allait être un moyen de réviser, d’étoffer un peu tout ça. Il ne se fermait pas pour autant à l’idée d’apprendre une nouvelle langue, mais hormis toutes celles qu’il maitrise déjà, force est de reconnaitre qu’il en reste souvent des plus «compliquées»! Chine, Indonésie, Inde, ou Thailande, autant de pays dans lesquels nous sommes passés et dont nous ne retenons finalement que peu de choses, niveau linguistique.

Nous avons toujours voulu apprendre au moins les bases

Bonjour, Merci, S’il vous Plait etc… Pas de quoi tenir une grande conversation, mais d’afficher au moins notre politesse et notre bonne éducation! Quoiqu’on découvrira qu’en Asie, il est souvent impoli de remercier: la formule est utilisée uniquement au cas où l’on pensait notre interlocuteur incapable de nous rendre le service demandé, ou en cas d’exploit. Les remercier de nous servir un Coca par exemple, c’est vexant, car cela sous entend qu’on ne les en croyait pas capable! Il y a des nuances comme ça… D’autre part, le «non, merci» très couramment utilisé chez nous, est souvent très mal vu dans ces pays. En Inde, je me souviens m’être faite houspiller «Merci, merci, mais de quoi, puisque tu m’as rien acheté!» Notre bonne éducation a été souvent mise à rude épreuve ;)

Hormis ces petites différences de formulations, parler quelques mots du pays aident sans aucun doute à briser la glace. Quand les locaux voient que l’on fait l’effort, ils sont bien plus enclin ensuite à nous renseigner, nous aider, voir à continuer la conversation en nous apprenant de nouvelles expressions. C’est en Indonésie que nous avons le plus appris, mais on vous avouera qu’aujourd’hui, il n’en reste plus grand chose!

 

imageb

 

Après notre premier voyage au Japon, Julien s’était mis à étudier leur langue. Et bien, lorsque nous y sommes passés en décembre, j’ai été surprise de découvrir qu’il était capable de commander un petit déjeuner dans la langue des samourais.

De mon côté, avant de partir, je parlais assez bien l’anglais. J’avais appris l’allemand, mais force est de constater que…ça ne sert pratiquement à RIEN!

En effet, mise à part peut être en Europe de l’Est, la langue est très peu usitée dans le monde. J’aurai dû faire Espagnol à l’école, mais on m’a certifié que l’Allemand serait bien plus important. Bon. Pour me consoler, ça m’a servit quelques fois lorsque nous croisions des voyageurs allemands: l’air de rien, je pouvais écouter et comprendre leur conversation, hihihi! Mais c’est tout.

 

Aujourd’hui, mon anglais s’est nettement amélioré

Je le pratique facilement, et comprend sans aucun problème. A ce sujet, l’accent n’est définitivement pas le même sur toute la planète: en Australie par exemple, nous avions beaucoup de mal à les comprendre! Même les émissions à la télé devenaient un calvaire! Aux US en revanche, c’est facile. Tellement qu’on n’a même plus l’impression qu’il s’agit d’une autre langue que la notre, le travail se fait naturellement. Regarder des films, des émissions en VO depuis 9 mois nous a aussi bien aidés à être totalement immergés!

 

image

 

Notre passage en Amérique du Sud a été pour moi l’occasion de découvrir totalement l’Espagnol

Jusque là, je n’y comprenais absolument rien. Je maitrisais à peine le «Hola». Dans chaque pays que nous avons traversé, il était souvent possible de prendre des cours. Dans les auberges de jeunesse ou les Alliances Françaises, présentes dans la plupart des grandes villes. Malheureusement, je n’ai jamais vraiment eu le temps de m’en occuper. Au Chili et en Argentine nous avons été très occupé, et au Pérou aucun endroit ne nous a plu suffisamment pour accepter d’y rester le temps de me mettre sérieusement à ces cours.

Lorsque nous étions à Buenos Aires, nous nous y sentions tellement bien que nous avons envisagé de «zapper» le voyage au Pérou, et de rester dans la capitale argentine. Cela aurait été l’occasion de vivre la vie des portenos, d’apprendre l’espagnol, de prendre quelques cours de Tango… Après coup, on se dit qu’on aurait peut être dû s’écouter!

Néanmoins, j’ai beaucoup appris

Partant d’un niveau plus que nul, je comprends maintenant plutôt bien la langue. Je maitrise quelques formulations, je pourrais me débrouiller dans quelques domaines. Il me manque les bases de la conjugaison. Des verbes pour faire une phrase, c’est mieux! Mais je suis plutôt satisfaite, car en étant «juste» immergée dans les pays, j’ai déjà bien acquis. Là bas, la télé était en espagnol bien sûr, j’étais donc obligée de m’y coller si je voulais regarder quelques films. C’est un excellent moyen de mémoriser la langue! Il faudra que j’entretienne cela. En rentrant j’envisage de prendre quelques cours, de façon sérieuse. L’Espagne n’est pas loin, nous pourrons aussi nous y rendre facilement depuis chez nous. Un vol pour Barcelone c’est facile à trouver, avec Ryanair par exemple, c’est rapide, hop! Un week end, quelques jours seront toujours l’occasion de m’améliorer, et d’en apprendre davantage.

En attendant, nous sommes toujours un peu immergés, ici, en Californie. Il y a en effet énormément de Mexicains,  et d’Hispaniques en général.

C’est donc tout naturellement que nous passons de l’anglais à l’espagnol, sans même nous en rendre compte!

 

Et vous, vos voyages vous ont ils permis de vous perfectionner, voire d’apprendre une nouvelle langue ?

 

11 Commentaires

  1. Commentaire par Sly

    Sly Répodnre 2 avril 2013 at 10 h 20 min

    Hello ! Sympa cet article pour nous rappeler qu’en France on est quand même de sacrés quiches en langues… ;-)
    En effet le voyage (je considère celui-ci a une moyenne de 3 semaines / 1 mois) nous aide a avoir un langage beaucoup plus fluide…, surtout dans les pays anglophones et les pays hispanophones. Par contre en Asie !!!! C’est le néant total !!! Nous n’avons retenu perdue aucun mot !
    Cependant au retour, si on lâche ce que l’on a pu apprendre, bah on revient un peu a la case départ !
    Bonne initiative que de continuer au retour ! Si tu veux j’ai des bouquins de grammaire en espagnol ;-)
    It´s pretty cool !
    Biz a vous deux !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 3 avril 2013 at 6 h 28 min

      Hihi, j’avais pas pensé au côté nullard des frenchies face aux langues mais maintenant que tu le dis… Je me souviens avoir rougi plus d’une fois en entendant des européens parler formidablement l’anglais alors que j’essayais péniblement d’améliorer mon accent. C’est dommage, chez nous on n’est pas encore assidus là dessus..
      Ah yes, pour les bouquins d’espagnol je dis oui! Merki, c’est gentil! Et tu m’apprendras deux trois mots de portugais en passant??!! ;-)

  2. Commentaire par BAKAR

    BAKAR Répodnre 2 avril 2013 at 21 h 32 min

    La Turquie m’a beaucoup aidé à parler une autre langue que je peux pratiquer même en Allemagne lol
    En tout cas chapeau, vous devriez trouver facilement un job en tant qu interprète à Interpol maintenant lol
    Vous êtes trop fort ça c’est sur !!
    Bisouuuus

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 3 avril 2013 at 8 h 32 min

      Ah le Turc moi je peux te dire à quoi ça sert aussi…: à avoir des conversations téléphoniques secrètes au boulot vu que les collègues y pipent que dalle!!! :))

  3. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 3 avril 2013 at 7 h 43 min

    Attends, t’es en train de dire qu’ils ne parlent même pas français à l’étranger?
    C’est pas vrai, je te crois pas…. Rooooooo les ringards…… Les pauvres….. Mais comment ils font alors pour acheter leur baguette et leur fromage???? :) :) :)
    Quelqu’un disait:
    “je suis allé à Dakar avec un plan de Paris, y a pas une rue qui correspond, et après ils disent qu’ils veulent développer le tourisme ”
    ;)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 3 avril 2013 at 8 h 23 min

      Y’a PAS de baguette et PAS de fromage d’abord!!! Grrrrrrr ;)

  4. Commentaire par Haydée@Travelplugin

    Haydée@Travelplugin Répodnre 3 avril 2013 at 8 h 16 min

    Concernant les frenchies, je crois qu’on ne m’a jamais autant dit en voyage que les français ne parlaient pas l’anglais. A croire que les choses ne changent pas.

    Je suis actuellement en Asie, et j’ai fait la démarche d’apprendre les mots de bases mais aussi les chiffres, et même les noms des aliments en Vietnamien, en Laotiens et en Thaïlandais.

    J’ai passé du temps avec des personnes de chacun de ses pays et je suis étonnée de l’impolitesse du “merci” et du “non merci”. Aucun d’entre eux ne m’a signalé cette particularité ?

    Dans la rue en Thaïlande, j’entend très souvent le “Kopoumkah” (merci) et je l’utilise même pour un coca :)
    Au Vietnam, pour refuser quelques choses, j’ai utilisé le “Krom Camon” (non merci) pour tous les racoleurs : beaucoup d’entres eux comprenaient très vite et souriaient même du fait de m’entendre parler leur langue.

    Après je ne suis pas une spécialiste de l’Asie, mais qu’est-ce qui vous fait dire ça ? Ce sont des locaux qui vous en ont parlé ? Je suis curieuse d’en savoir plus.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 3 avril 2013 at 8 h 21 min

      Tu as raison, notre Asie à nous, celle que nous connaissons, c’est l’Inde, le Népal et le Sri Lanka. Nous parlons de notre expérience et nous ne sommes pas allés en Asie du Sud Est, ceci explique cela… L’Asie est tellement vaste…
      Belle démarche que la tienne d’avoir appris quelques mots de ces trois pays que tu cites!

  5. Commentaire par Haydée@Travelplugin

    Haydée@Travelplugin Répodnre 3 avril 2013 at 8 h 29 min

    Je risque d’oublier pas mal de mots, mais j’ai tout noté dans un carnet.
    On aura de quoi échanger puisque nous n’avons en effet pas du tout fait les mêmes pays !
    En tout cas ce serait sympa justement de se croiser, je vois que vous rentrez d’ici un mois et demi, vous êtes d’où à la base en France ?

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 3 avril 2013 at 8 h 35 min

      Et bien avant de tout bazarder nos vies nous étions à Lyon ! Et y a des chances qu’on y soit au retour…. Craaaac, craaac, ça c’est le bruit de nos cœurs qui se brisent quand on te lit “je vois que vois rentrez d’ici un mois et demi”…. ;-))
      Pourquoi pas se croiser, avec plaisir!

  6. Commentaire par Séjours linguistiques USA@cours d'anglais

    Séjours linguistiques USA@cours d'anglais Répodnre 8 avril 2013 at 10 h 39 min

    C’est pas toujours facile d’apprendre une langue lorsqu’on voyage sauf si on reste une longue période et que l’on est immergé dans un pays étranger. On a tous des bases sur une langue apprise à l’école comme l’anglais mais pour vraiment améliorer son niveau, il faut prendre des cours d’anglais et c’est encore mieux si on prend ces cours dans un pays anglophone.

Laisser un commentaire

Allé en haut