Les petites vendeuses de bijoux

3 novembre 2014

Kuta girls

 

Nous avons rencontré ces petites filles à Kuta, sur l’île de Lombok. En fait, nous les croisions chaque jour. Nous sommes restés une semaine dans ce petit village loin de tout, après notre Trek au Rinjani. L’endroit était paradisiaque, le genre qu’on n’imagine qu’en rêve, sans jamais croire qu’un jour, on aurait le droit d’y poser les pieds. D’un calme absolu, loin du bordel touristique que draine Bali, la belle voisine de Lombok. A l’époque, Lombok était encore méconnue, et c’était tant mieux pour nous…

Ces petites filles, elles m’ont marquées. Elles font partie de ces enfants magnifiques croisés en Asie. C’est d’ailleurs là-bas sûrement que nous avons vu les plus beaux enfants de la planète. En Asie. Pauvres, financièrement parlant, mais si riches d’une force de vie, d’une bonne humeur, d’un optimisme qui foutrait la honte à n’importe quel occidental passant son temps à chouiner, nous y compris. Non, ces enfants ne chouinent pas, et pourtant, ils en auraient le droit…

Ces petites vendeuses nous ont beaucoup parlé, elles nous ont raconté leur vie, leur quotidien dans un anglais impeccable (qui foutrait la honte à n’importe quel occidental, nous y compris!)… pour rigoler, on a essayer de les feinter au départ, en leur parlant espagnol, puis italien… elles nous répondaient toujours, c’était fascinant. Leur vie, c’est le matin, aller à l’école, vêtues de leur petit uniforme souvent trop grand, parfois déchiré. Et puis l’après-midi, elles arpentent les plages, leur panneau rempli de bijoux sous le bras… Elles vendent leurs bijoux, du moins elles essaient, pour aider leurs parents. Elles ont quoi? entre 8 et 12 ans… Elles sont très bonnes commerciales! Pas de supplication, pas de plainte, elles ne cherchent pas la pitié. Non, elles te plantent juste un regard droit et fier qui te touche en plein coeur, et te meurtrit, te hante pour la vie.

Des bijoux, je leur en ai pris, bien sûr…ils n’ont pas tenu, ils sont tout cassés, étiolés, déchirés…mais je les garde dans ma boîte à souvenirs et parfois je les regarde, presqu’en cachette, pour me replonger dans le sourire franc et le regard si fort de ces fillettes…

Je ne sais pas expliquer comment ni pourquoi, mais ce souvenir de voyage me redonne chaque fois une force incroyable, et l’envie d’aller plus loin et d’être toujours plus forte….sans chouiner!

 

 

7 Commentaires

  1. Commentaire par Schuldi

    Schuldi Répodnre 5 novembre 2014 at 11 h 09 min

    Des petites comme elles, j’en ai aussi rencontré mais en Inde, elles ne vendaient pas de bijoux mais ramassaient les plastiques dans la rue, pour les revendre au centre des déchets pour se faire un peu d’argent et aider leur famille… c’est juste fou la force de ces enfants, la volonté et leurs sourires gravés sur leurs visages !
    Un très beau souvenir !
    Schuldi

    CONCOURS sur mon blog !

  2. Commentaire par Nowmadz

    Nowmadz Répodnre 9 novembre 2014 at 15 h 27 min

    Coucou Schuldi, je viens de découvrir ton concours, ça fait envie! Et bravo pour ta nomination aux GBA! C’est top! :) Pour revenir à l’article, tu as raison, nous avons croisé beaucoup de ces visages lourds de volonté en Inde également, certains me restent également en mémoire. Des regards, un moment partagé, quelques mots… c’est dingue la remise en question que ça peut entrainer derrière…!

  3. Commentaire par Alexandra

    Alexandra Répodnre 13 novembre 2014 at 11 h 17 min

    C’est impressionnant cette article retranscrit exactement ce que je ressens en repensant à ces enfants que nous avons croisé, pour notre par à Nusa Lembogan. Discuter avec eux, échanger des sourires et des mots reste un souvenir si touchant que j’aime m’y replonger.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 17 novembre 2014 at 14 h 10 min

      Bonjour Alexandra… ces enfants sont touchants, de multiples façons… Je viens de voir ton article sur la gastronomie en Indonésie, et encore des souvenirs qui remontent par ici! :)

  4. Commentaire par Flo

    Flo Répodnre 9 janvier 2015 at 3 h 17 min

    oups!
    Je renvoie mon message!
    Super cet article! C’est différent mais je rentre d’un voyage de plus de huit mois en Amérique Latine où l’Artisanat et les artisans m’ont beaucoup marqué. Leur talent est souvent remarquable et quand on pense à ce que l’on peut être prêt à dépenser en France pour des soit-disant “Créateurs”…
    C’est fou mais le voyage donne comme un nouveau souffle. Je suis de retour en France et j’ai presque envie de repartir. C’est comme une énergie de rencontrer toutes ces personnes qui avec peu de choses et en peu de temps apportent tant…

  5. Commentaire par Nowmadz

    Nowmadz Répodnre 16 janvier 2015 at 14 h 53 min

    Bonjour Flo,
    Je vois bien ce que tu veux dire, en parlant de “nouveau souffle”… c’est parfois même un peu comme une drogue, le voyage, avec toutes ces rencontres marquantes, on en redemande, encore et encore!

  6. Commentaire par laurachiset10010

    laurachiset10010 Répodnre 16 mars 2017 at 4 h 35 min

    ce fut une impression mémorable lorsque vous êtes arrivé cette terre. Je vous remercie de me faire souviens.

Laisser un commentaire

Allé en haut