Quand Nowmadz largue les amarres

18 décembre 2012

Ca y est, nous approchons d’Airlie Beach. Cette partie du voyage, nous l’attendions avec impatience. Les Whitsundays…
Nous en avons tellement entendu parler, tellement vu d’images! On a hâte d’organiser notre petite excursion dans ce coin merveilleux.

C’est au camping Seabreeze d’Airlie Beach qu’on va trouver notre bonheur. La Gérante là bas s’occupe aussi de booker les tours, et conseille parfaitement bien les clients. On hésite entre deux excursions. Une en catamaran, et une autre en voilier. Celle en catamaran a l’air bien complète mais propose peut être moins de temps pour le snorkeling. Et puis, on aura l’occasion d’en faire prochainement, du catamaran… ;-)

Ce que nous voudrions, c’est faire un peu comme à Lovina, sur Bali, lorsque nous étions sortis pour la toute première fois faire du snorkeling…
Alors on opte pour une journée sur le Derwent Hunter, magnifique voilier de 22m de long.

 

 

Le lendemain, le départ est à 7h, et un bus vient nous chercher au camping. De notre camping participe aussi un couple de retraités. Le Mr ressemble au capitaine Smith du Titanic!
Nous arrivons au port d’Airlie beach et rencontrons alors les autres participants, nous sommes 18. Je crois bien qu’il n’y a que Mr et Mrs Smith qui sont australiens, les autres viennent des 4 coins du monde.
Sur le bateau, nous sommes accueillis par une Crew hyper dynamique. Il y a le skipper, le cuisinier et les deux filles survoltées qui nous guideront toute journée, en plus de s’occuper du voilier.
On démarre par un briefing sécurité auquel on ne comprend absolument rien. Nous voilà bien! C’est que l’accent australien te ferait douter le meilleur des bilingues! Il faut se concentrer à fond pour essayer de capter quelques mots et les mettre bout à bout, enfin, au bout d’un moment, même Julien lâche prise. On a vu où étaient les gilets de sauvetages, on a compris à peu près comment fonctionnent les toilettes, et pour le reste…!

 

La Crew du Derwent Hunter

 

Pendant ce temps, Dan le cuisinier nous sert un petit déjeuner. Thé, café, gâteaux secs, et gâteau au chocolat «maison» sur lequel tout le monde se rue.

Nous naviguons un bon moment, les îles ne sont pas tout près. Notre Skipper en profite pour nous raconter un peu l’histoire du voilier. Encore une fois on ne comprendra pas grand chose à part qu’il aurait peut être transporté de la drogue quand il officiait aux Philippines. Aujourd’hui retiré de ce genre de commerce il ne sert qu’aux excursions touristiques.

 

 

Nous arrivons presque à Langford Reef, et il se met à pleuvoir! Depuis un moment déjà on voyait les nuages s’accumuler, noircir au dessus de nos têtes… Heureusement le grain n’est que passager, mais le soleil ne pointe pas vraiment, il reste des nuages, on se dit que la visibilité sous l’eau ne sera pas terrible…

Nous arrivons à notre premier spot de snorkeling, on se presse! On a hâte de retrouver les sensations que nous avions eu à Bali, et puis là, on est dans la Grande barrière de Corail!

Pour la petite histoire, il s’agit en effet du plus grand massif corallien de la planète, il peut même être vu de l’espace. D’une superficie quasi égale à celle de l’Allemagne, il s’étend sur 2600 km au large du Queensland. La Grande barrière de Corail est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. 350 espèces de coraux de tailles, de formes et de couleurs différentes abritent plus de 1500 espèces des poissons et crustacés!

Le récif fût découvert par James Cook en 1770, alors qu’il s’échoua dessus. Ca, c’est les filles qui nous le racontent avec moult détails. James Cook, on en entendra parler un moment en Australie, car ce fut quand même le premier européen à débarquer sur la côte est australienne!

Allez, plus de bla bla, nous on plonge!

Comme on le craignait, la visibilité n’est tout d’abord pas très bonne. Elle n’égale pas celle que nous avions eu sur Bali. Mais le spectacle est tout de même incroyable. Il y a des milliers de poissons là dessous! Et les coraux, il y en a de toutes les tailles, de toutes les couleurs! C’est magnifique, et on ne s’en lasse pas…

 

 

Nous partons ensuite au deuxième point de plongée, et là, le soleil daigne enfin montrer son nez, nous offrant ainsi une remarquable luminosité sous l’eau. Là il y a encore plus de poissons, des bancs de poissons multicolores, nous passons à travers, avec l’impression d’être dans un immense aquarium…! C’est sublime, et comme l’autre fois, trop court. On pourrait passer des heures à observer toute cette vie, à suivre les bandes de poissons fuyards, à découvrir ceux qui se cachent dans les anémones, à scruter le fond de l’eau à la recherche des gros poissons, ou a espérer se retrouver nez à nez avec une madame Tortue….

 

 

Nous remontons à bord, et après nous être débarrassés de notre sculpturale combinaison anti méduse, l’équipe nous sert un repas sous forme de buffet gargantuesque. Il faut organiser la chose, parce que le matin, tout le monde s’était rué sur le petit déj, repartant parfois les mains pleines de provisions! Ce sera donc les filles d’abord, les messieurs ensuite, puis l’équipe, non mais ! Mais on rigole tout de même en voyant la japonaise du groupe se préparer une assiette tellement énorme qu’on imagine qu’elle n’a pas mangé depuis 2 jours. Et on restera abasourdis quand elle reprendra encore 2 assiettes aussi grosses!

Sur le voilier, tout le monde participe un peu à la navigation. Mr Smith a bien évidemment pris la barre. Julien tire la grande voile, et moi je l’aiderai à la redescendre ensuite. On observe aussi les filles de l’équipe, tout est minutieux, cadré, calculé sur un voilier, c’est impressionnant. On est vraiment heureux d’avoir découvert cet univers!

 

 

Le retour se passe tranquillement, toutes voiles au vent. Il fait beau enfin, on lézarde au soleil, en grignotant quelques fruits tropicaux. La vie est belle !

 

 

 

 

 

Sexy!

 

 

 

Booker un tour sur le Derwent Hunter? Toutes les infos sont ici !

 

 

 

 

〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰

Si vous avez raté notre voyage en Australie:

 

 

4 Commentaires

  1. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 18 décembre 2012 at 7 h 39 min

    Coucou,
    Un vrai régal au réveil en guise de petit déj, comme d’hab ça fait rêver et on s’y voit très bien….. Je sais pas pourquoi……. :) . Peut être par qu’il faut aller bosser sous la pluie, snirf.
    Bravo encore, on en veut d’autre, en attendant on va se jeter sur la vidéo du Népal.
    Bises

  2. Commentaire par Amandine

    Amandine Répodnre 15 août 2013 at 9 h 52 min

    La grande barrière de corail ! Un de mes rêves !!! De toute façon, j’irai, je suis bien obligée : c’est sur ma Bucket List ;)
    J’ai déjà eu la chance de plonger dans les eaux turquoises des îles Galapagos, maintenant j’aimerais bien comparer cette expérience avec la Grande Barrière … Cela doit être magique.

    Et je vois que vous avez apprécié l’expérience du voiler … faites attention, vus risquez d’y prendre goût ! Nous avons déjà passer plusieurs été comme équipiers sur des voiliers (via les “bourses d’équipiers” sur le site du routard), et plus on en fait, plus on devient accro !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 17 août 2013 at 16 h 24 min

      Ah, ça, c’est une bonne idée, équipier sur un voilier! On ne connaissait pas et on va se renseigner. T’as raison, l’expérience du voilier est extraordinaire, tout comme une plongée dans la Grande Barrière!

Laisser un commentaire

Allé en haut