Acte III : On the Road Again !

20 novembre 2012

Notre périple nous fait donc quitter Melbourne le 13 novembre. Sur la route, nous apercevons rapidement nos premiers kangourous, et vivants en plus. On sait que malheureusement beaucoup sont tués sur les routes, et on est bien content que notre première rencontre ne se fasse pas avec un de ceux là…

 

australie kangourou

 

 

On a prévu de passer par la très mythique Great Ocean Road, cette route qui comme son nom l’indique borde l’océan.

Et nous sommes donc très vite impressionnés ! La route est splendide, les paysages sont grandioses. L’Océan est comme nul part ailleurs. Je vais faire une comparaison un peu moche, mais on pourrait dire qu’il est couleur bleu Harpic. Oui, c’est moche hein, mais force est de reconnaitre que les publicitaires ont su s’en inspirer!

On passe Torquay, Anglesea, Lorne, Apollo bay, une succession de petites villes propres, paisibles, et bien connues pour le surf.

On verra quelques surfeurs, mais pas trop. Ce n’est peut être pas encore la saison, et puis surtout on est en plein milieu de la semaine. En tous cas, l’ambiance est paisible, et on est totalement déconnectés…

Pour notre première escale, nous décidons de nous poser vers Cape Otway, ville située dans le parc national de Great Otway. La route nous avait un peu écartés de l’océan, nous le retrouvons finalement en faisant la boucle menant à Cape Otway. Tout autour de nous, des eucalyptus. Qui dit eucalyptus dit… Koalas !! Il y en a des dizaines dans les arbres, partout. La plupart sont posés comme des sacs à patates, et semblent très bien dormir ! On aura tout le loisir de les observer tranquillement le lendemain, quand nous repartirons.

 

koala australie

 

Pour l’heure il faut nous trouver un endroit où poser notre camion, pour la nuit.

C’est notre première expérience, et on ne sait pas encore trop ce qu’on veut ! Des wc, oui, mais un truc sauvage, Julien, lui veut faire un barbecue, mais pas un truc électrique, et « tu crois qu’il y aura de l’eau ?» Payant, pas payant ? Bref, ça cafouille un peu, mais on a de la chance. On trouve un chouette emplacement, qui surplombe l’océan. C’est gratuit, et il y a quand même de l’eau et des toilettes sèches ! Il y a très peu de gens, et surtout un calme immense. On entend juste la nature, et quand on lève les yeux au ciel dans la nuit, celui-ci est envahi par mille milliards d’étoiles. On en a le souffle coupé, on n’en a jamais vues autant !

 

australie camper van

 

Le lendemain, on se lève en ayant finalement bien dormi. On appréhendait un peu, dans le van, mais ça va! On apprécie vraiment d’avoir aussi notre petite cuisine à bord. On est ainsi totalement autonome. La veille, on a gouté pour la première fois un morceau de bœuf merveilleux. Et ce matin, c’est céréales et lait ! Pour sûr nous allons repartir d’ici tout plein de forces et de vitamines…

Nous reprenons la route, la Great Ocean Road. Les paysages sont toujours aussi splendides. Nous sommes alors entourés d’immenses étendues vertes où paissent vaches et moutons, et à l’horizon, il y a toujours ce bleu incroyable de l’océan. Les points de vues touristiques sont bien annoncés, par des panneaux à fond marron et ils sont nombreux sur cette portion. On voudrait s’arrêter partout, embrasser ces vues, en emporter une partie avec nous tellement c’est beau.

On s’arrête bien sûr au très connu site des Douze Apôtres.

Nous y arrivons en début d’après midi, il y a beaucoup de gens qui vont et qui viennent, mais tant pis, le site vaut le coup d’œil.

 

australie douze apôtres

 

Un peu plus loin, nous admirons également le London’s Bridge.

Puis nous continuons notre route. Aujourd’hui on a un peu de retard sur le planning de départ. C’est que c’était tellement beau, on avait envie de tout voir ! Tant pis, on rattrapera plus tard, on a le temps…

 

australie london bridge

 

Nous nous arrêtons donc à Warrnambool, qui est une des seules grosses villes de la Great Ocean Road. C’est un site connu pour l’observation de baleines. Nous on a rien vu, et pour cause. Les baleines sortent plutôt en hiver, ou au moment de la gestation, et là, c’est ni l’un, ni l’autre.

A Warrnambool, on en profite pour faire nos grosses courses, et remettre de l’essence.

C’est qu’il pompe notre oignon de camion ! Et surtout, on ne sait pas trop quelle est la contenance du réservoir. Le gars à l’entrepôt n’était pas vraiment au courant non plus, et on ne trouve pas l’info dans le guide du véhicule. On espère ne pas trouver la réponse seulement au moment de la panne sèche !

Et puis on se trouve un camping, payant ce coup ci. Mais surtout super charmant. Notre premier vrai camping. Hé ben, si camper c’est ça, moi je veux bien le faire tous les jours. C’est hyper propre, très bien aménagé, et calme. On se rendra compte que oui, oui, c’est comme ça les campings en Australie. Généralement tenu par un couple, on vous y accueille avec le sourire, et tout le nécessaire est là. Laundry, douches, wc sont un minimum. Parfois il y a des salles de télévision, et aussi une piscine. Mais le tout est toujours très paisible. Et propre!

 

 

 

 

 


Si vous avez raté notre voyage en Australie:

4 Commentaires

  1. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 20 novembre 2012 at 10 h 26 min

    Va falloir arrêter maintenant, parce que sinon on va venir vous rejoindre nous!!!!
    Les photos sont superbes et vous semblez toujours aussi heureux. Quel plaisir pour nous aussi.
    Stef et Philippe.

  2. Commentaire par Sandrine

    Sandrine Répodnre 20 novembre 2012 at 15 h 25 min

    Coucou les d’jeuns,

    Trop classe votre camper ! On dirait presque le camion de Scoubidou. Si, si c’est vrai… il manque juste un peu de couleurs ! Pour ce qui est de l’Australie, ça a l’air magnifique ! A distance, j’ai la sensation que vous renaissez et surtout que vous mangez de nouveau normalement (vin, fromage, la France quoi)… ça c’est super important pour le moral. Je vois Lydia que la publicité a un impact énorme sur toi. Je ne manquerai pas d’observer cette fameuse couleur “bleu Harpic” lors du passage de cette pub !!! Pour une fois, la pub me servira à quelque chose. Et oui, on est finalement loin d’imaginer qu’une pub pour les WC peut nous faire rêver.

    Gros bisous à tous les deux et à très bientôt.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 22 novembre 2012 at 9 h 37 min

      Oui, tu vois, moi je fais pas de la poésie, je fais dans le concrêt ;-) Les chiottes, ça parle à tout le monde, et au moins j’offre un peu de rêve gratos tous les jours, il suffit en effet de tirer la chasse et d’admirer la vague bleue pour se croire un peu en Australie… si c’est pas la classe ça tout de même !!! Bisous !

  3. Commentaire par titi

    titi Répodnre 21 novembre 2012 at 18 h 07 min

    Prima di morire andrò in Australia!!!! me avete fatto venire una voglia matta!!!

Laisser un commentaire

Allé en haut