Quand on change, encore !

22 November 2012

Ça faisait un moment déjà qu’on avait des doutes. On en parlait entre nous, à voix basse, l’œil soupçonneux  « T’es sûr que c’est Lui? » « Quand même sur la photo, il était mieux » … c’est trompeur, les photos, on a vite l’air plus jeune, plus frais, dynamique.

Il a bien faillit nous duper.

Mais quand même… cette addiction excessive au pétrole. Cette vieille carlingue grinçante. Cette difficulté évidente à se mouvoir. Il ne pouvait pas être si jeune que ça… C’est au hasard d’un arrêt dans le désert que nos doutes devinrent plus forts encore : là devant nous, se tenait un sosie de lui, mais beaucoup plus fringuant, frais, et propre. Ni une, ni deux, et profitant de la monotonie du désert, nous nous lancions alors dans une enquête plus poussée. A la recherche de ses origines, décryptant son patrimoine génétique et son état civil, étudiant à la loupe les pièces à conviction, nous eûmes enfin confirmation : Notre oignon de camion était un intrus, une supercherie, un filou ! Non, non, ce n’était pas lui que nous avions choisi, mais le perfide s’était sournoisement immiscé dans la course, croyant peut être que nous serions assez bêtes pour ne pas nous en rendre compte !

Non, non, la tromperie est découverte, ah ah ! Il va rentrer au dépôt, l’oignon perfide, et nous, nous allons, enfin, récupérer notre Précieux….

 

australie van

 

Mais pour cela, il va falloir qu’on change nos plans, car c’est à Sydney qu’il se trouve. Et Sydney, dans notre plan de route, ça n’était pas prévu.

On vous l’avait pas raconté hein, notre plan de route?

Alors, partis de Melbourne, et après avoir traversé Adelaide, puis Port Augusta, nous devions tracer tout droit à travers le désert, voir le fameux cailloux de l’Ayers, puis du désert, encore