Les aléas de l’Asie

6 novembre 2012

Je me souviens du jour où on a établi le planning de notre voyage. On a pris une feuille, un crayon, et chacun notre tour nous avons écrit les pays qui nous faisaient envie, les lieux dont nous rêvions.
Il y en avait partout, pour tous les goûts. En Asie, en Afrique, en Antarctique, sur tous les continents ! Bien évidemment nous étions trop gourmands, et nous nous sommes mis alors à trier le tout plus sérieusement. En fonction du temps imparti, et du budget bien sûr.

Assez vite nous avons éliminé l’Afrique et l’Antarctique, les coûts étaient trop importants. Du départ et sans trop réfléchir  nous étions en plus décidés de partir avec un billet « Tour du Monde » Nous avons consulté Zipworld, OneWorld, Travel Nation etc… D’emblée on a remarqué qu’ajouter un continent couterait encore plus d’argent. On a donc évincé l’Océanie. En épluchant les guides et les blogs, on constatait en effet que l’Asie était réputée moins cher, et nous voulions voir l’Amérique.

Voilà comment s’est dessiné notre parcours. 6 mois d’Asie, 5 mois à travers les Amériques, tac !

Sauf que prévoir ce qu’on va vouloir faire dans un an, même 6 mois, c’est quand même osé. Sans connaitre les pays, se dire que oui, on a envie d’y rester si longtemps, ça parait même imprudent… Mais à l’époque, on était insouciants de ces questions là, et c’est donc le cœur léger que nous nous sommes embarqués dans notre périple asiatique.

On a commencé par la Chine, moi je voulais voir les pandas, Julien la Grande Muraille. On a grimpé sur le mur, mais le brouillard était tel qu’on n’a pas vu les pandas…le pays était vraiment…différent de ce qu’on attendait ! Les chinois étaient différents de ce que l’on pensait ! Un mois chez eux nous a rapidement épuisés. Moi j’ai pensé très vite que si c’était ça voyager, alors ça n’allait pas vraiment m’amuser !

 

Chine pekin

 

Heureusement nous sommes ensuite allés nous ressourcer en Indonésie. Le pays offrant des paysages merveilleux, nous en avons profité et nous en sommes mis plein les yeux. Nous avons fait notre premier trek, et on a dormi sur un volcan. Julien a découvert la forêt tropicale, cette jungle qui l’impressionnait tant. Nous y avons vu nos premiers singes, on était alors comme des enfants. La mer là bas fût aussi un élément saisissant. Quel délice quand sous nos yeux s’étalaient pour la première fois ces paysages de carte postale, de bout du monde…

 

C’est là aussi que nous avons découvert le principe du harcèlement touristique.

En Chine en effet nous avons été épargnés, puisque les chinois ont préféré nous ignorer. En Indonésie, en pleine période touristique, nous avons dégusté. C’est là que moi, j’ai réalisé que mon ambitieux désir d’aller à la rencontre des peuples du monde était bien utopique. Voir carrément ridicule. C’est là qu’on a su que dans le monde, les gens ils s’en foutent un peu de nous. A part si on veut bien leur donner des sous, ou monter dans leur taxi, le fait qu’on soit là ne leur fait vraiment ni chaud ni froid ! C’est con, hein, mais savoir ça permet de ravaler un peu son égo, de fermer son caquet de blanc impudent.

Quand je lis aujourd’hui tous ces blogs où les gens se préparent à aller vivre une formidable aventure à la recherche d’authentiques et profondes relations avec les locaux, je ne peux pas m’empêcher d’esquisser un sourire… et puis aussi je suis dubitative quand j’en vois d’autre justifier la folie de leur voyage en prétextant un but humanitaire. Oui, parce qu’avant de partir si loin, est ce qu’ils ont déjà été bénévoles chez eux, dans leur propre pays? Ou bien nos pauvres ne sont ils pas assez pauvres ? Faut dire aussi qu’aider les peuples éloignés, c’est tellement plus exotique, et ça épate grave les copains !

 

Indonesie 9 aout - Tampaksiring (Gunung Kawi) (2)

 

Dans notre joli planning, après l’Indonésie venait l’Inde. Moi je n’étais pas décidée, j’ai  trainé un peu les pieds. J’ai même réussi retarder la chose puisqu’on est partis en Malaisie, puis au Sri Lanka. Et ça, ça n’était pas prévu.

On a pris nos billets pour la Malaisie alors que nous étions en Indonésie. On voulait voir des plages, plonger, fainéanter …et puis quand le moment fût venu, on a voulu d’autres choses, la plage, nous l’avions déjà assez vue ! On a jeté notre dévolu sur le  Sri Lanka. Ce fût une bonne idée, puisque ce pays jusque là inconnu nous a vraiment enchantés. Nous on croyait que cet endroit était un truc pauvre, dévasté et dangereux. On a découvert des paysages grandioses, une culture intéressante, un peuple fier mais accueillant.

Puis le moment que je redoutais est arrivé, nous sommes partis en Inde. Mi curieuse, mi effrayée, ne croyez pas tout de même que Julien m’ait forcée ! Mais j’avoue que j’aurai préféré voir le sud, ou les montagnes du nord. Au lieu de ça, nous sommes partis déguster dans la contrée du Rajasthan. On aura vu le Taj Mahal, si c’est pas la classe tout de même  ;-)

 

Inde 21 Septembre - Route de Jaisalmer - Khuri 014

 

Depuis le Sri Lanka nous étions sur le sous continent indien, et nous avons continué avec le Népal. Là encore, le programme s’est modifié. Aveuglés et trop avides, nous avions tout d’abord négligé ce tout petit pays,  prévoyant de n’y faire qu’un passage avant de rejoindre l’Asie du Sud Est. Finalement bien fatigués, nous avons voulu ralentir, et rester plus longtemps. Bien nous en a pris, et après coup, on y serait même resté encore quelques temps.

Là bas, il a fallu réfléchir à la suite. Nous avons consulté notre planning propret, il nous disait qu’il fallait qu’on aille en Thaïlande, au Laos, au Cambodge et au Vietnam. Tout ça en 2 mois et demi, mazette, mais c’est qu’on allait cavaler !

 

C’est là qu’on a réalisé que nos ambitions étaient démesurées.

Nous avions eu les yeux plus gros que les pieds, nous étions déjà fatigués, et toutes ces nouvelles escales annoncées, pfff..

Et puis…l’Asie nous avait déjà bien calés. Nous commencions à nous sentir repus. Des temples, du riz, des temples, des rizières, des temples encore…voilà qu’on commençait à être blasés ! On s’est souvenus qu’au départ, on épluchait nos guides, à l’affût des sites à visiter, nous ne voulions rien louper. Et puis, on est devenu plus exigeants. A lire dans les guides, chacun des temples du pays est mieux que les autres. Il y a le plus grand. Le plus vieux. Le plus haut. Le plus vieux  des plus grands. Le plus grand des plus hauts. C’est sans fin. Et souvent c’est surtout la plus grande des arnaques! Bref, à force de manger des temples et de visiter du riz, nous en avions  plein le ventre, et nos yeux étaient rassasiés.

 

Nepal 10 octobre - Sankhu, Temple de Vajrayogini 004

 

Nous ne sommes plus en mesure d’apprécier davantage l’Asie. Au fil du temps, la fatigue s’est accumulée, et aujourd’hui on n’en voit plus que les mauvais côtés. Le soleil brulant, la lourdeur étouffante. La poussière du sous continent indien, la pollution des grosses villes. Le monde partout, et le bruit incessant. La circulation chaotique. Les rabatteurs, les gens qui m’appellent « TukTuk » en me pointant du doigt sans arrêt. Ceux qui veulent refourguer un costume / un coupe-coupe / de la drogue  ou une pute à Julien. Les restaurants locaux où l’on tremble quand on passe la commande, parce qu’on n’a pas compris ce qu’on a commandé. Le même plat qu’on mange sans arrêt, jusqu’à la fin, parce que quand on en tient un, on ne veut plus le lâcher. Les soirées sans soleil, et les matinées sans sommeil. Les logements sales, les salles de bain qu’on partage avec les cafards. Les Bouddhas assis à côté de ceux qui sont couchés, pendant que les autres restent debout.

Bref, la liste s’allonge quand on y pense, et on s’est dit que ce serait dommage de poursuivre alors qu’on en a marre. On préfère garder nos beaux souvenirs au lieu de s’en fabriquer des vilains. On préfère revenir plus tard, quand on sera redevenus occidentaux et qu’on aura à nouveau des étoiles plein les yeux. La Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam valent certainement le détour, mais on n’a plus la patience. On gâcherait du temps et de l’argent en continuant.

Et du coup, une fois de plus, on va modifier notre joli planning du début.

 

C’est en donc en Australie que le voyage continue, et ce, pendant un mois et demi !

 

 

 

 

 

18 Commentaires

  1. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 6 novembre 2012 at 16 h 46 min

    Toujours ce style, cette façon de raconter ou se mélangent, constat, parfois amer et sourires.
    L’Australie, terre magique vous attend, prenez le temps de savourer cette partie…
    En plus, vous lire nous fait rire, alors……..nowmadz, à consommer sans modération….

  2. Commentaire par Maria

    Maria Répodnre 6 novembre 2012 at 17 h 27 min

    Coucou
    Je n’ai pas encore parcouru votre nouveau message, mais comme je suis avec Stéphania et Philippe j’Apprend à
    Envoyer un petit mot à plus tard bisous maria

  3. Commentaire par stef

    stef Répodnre 6 novembre 2012 at 18 h 05 min

    Nous sommes restés sans pulications depuis quelques jours et cela nous manquait. Aujourd’hui nous en avons eu pour notre argent. Ton récit, Lydia est à la fois tendre, réaliste et surtout drôle. J’ai beaucoup aimé (comme le reste d’ailleur), on dirait que tu pête la forme, tout ce que tu ecris reflète ton état d’âme et cela me donne une idée sur votre moral. Je vous aime tous les deux et je vous embrasse très fort. A bienôt.

  4. Commentaire par catherine

    catherine Répodnre 6 novembre 2012 at 20 h 40 min

    ça c’est du super commmentaire à la fois humouristique, lucide et humble, digne de bien des guides trop complaisants, vraiment tu as une plume et tu sais t’en servir, bravo et continuez à nous faire rêver….Plein de bisous…. à tous les deux … et vive les kangourous !!!!

  5. Commentaire par BAGLIONI

    BAGLIONI Répodnre 6 novembre 2012 at 23 h 04 min

    Banco ! L’Australie ! Le rêve !

    Attention aux kangourou la nuit ! Je viens de lire un polar de Douglas Kennedy qui se passe en Australie : “piège nuptial” … Géant ! J’en ai retenu que la nuit, il ne faut pas rouler de peur d’écraser un Kangourou, et que les kangourous, c’est grand et cela abîme les voitures …. Ce qui est gênant pour traverser le grand désert !
    Plaisanteries à part, je vous envie ! Et lisez Kennedy.
    Bises à tous deux et bonne route.
    Anne Marie

  6. Commentaire par Sly

    Sly Répodnre 7 novembre 2012 at 20 h 18 min

    Super récit, beau bilan, vous faites bien d’en être partis ! Profitez bien de la suite, on the road again !!!! Des bisous !

  7. Commentaire par Alexia

    Alexia Répodnre 9 février 2013 at 9 h 37 min

    Avant de vous “piquer”, bonnes adresses, super conseils et autres excellentes idées d’itinéraires, je tenais à vous dire “Merci”, via un de mes articles préféré, pour votre excellentissime, riche, honnête et (presque) complet blog de voyage!
    Me retrouvant complètement dans votre façon de vivre vos voyages, je prends un plaisir fou à vous lire!
    Je vous ai “trouvé” grace à google en tapant “Sri Lanka, Inde et Népal” et je suis ravie de la mine d’or que j’ai Découverte! :)
    Je me présente, Alexia, “baroudeuse” depuis un tout petit peu plus de 3 ans (je fais partie de ces Pvtistes que vous enviez tant!) avec mon copain, David.
    1 an en Nouvelle-Zélande et nous ne voulions plus rentrer en Europe!
    Quelques Îles du Pacifique et 1 an en Australie après, nous sommes allé à la découverte de l’Asie, pendant 6 mois. Bali, Singapour, Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, Birmanie, Malaisie et Philippines. Nous nous sommes arrêté là, épuise autant physiquement que moralement!
    Je suis donc toujours admirative de tous ceux qui décident de partir pendant 1 an!
    Bref, dans 6 mois, a la fin de notre 2e visa en Australie, nous allons enfin pouvoir continuer notre Tours d’Asie! Sri Lanka, Inde, Népal, Hong Kong, Pékin et Mongolie. Je suis en pleine preparation et recherche d’informations. Ayant beaucoup d’apprehension pour l’Inde, votre blog va m’aider à “organiser” notre aventure!
    Je vous souhaite bonne route et continuez à nous faire rêver!
    Peut-être à bientôt?!
    Alexia & David

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 9 février 2013 at 15 h 40 min

      Bonjour Alexia,
      Avant tout, merci pour ton enthousiasme quant à notre blog… Ecrire ce qu’on ressent n’est pas toujours évident tant on a peur de choquer, de ne pas être compris, ou de ne pas plaire. Le voyage que nous faisons actuellement est merveilleux et souvent synonyme de rêve pour nos lecteurs qui ne comprennent pas qu’on n’apprécient pas exactement chaque moment passé à voyager. Il y a des choses qu’on adore, qui nous font vibrer, et d’autres qu’on déteste. On a choisit de retracer le plus fidèlement possible nos impressions sur ce blog, de ne pas tomber dans le “politiquement correct”, quitte parfois à ne pas plaire à certains… alors ton commentaire nous fait un immense plaisir et nous encourage à conserver la même ligne jusqu’au bout…Pour ça, Merci !

      Et puis ensuite, on vous envie!! Ouahou, tout ce temps à voyager, 2 PVT en Océanie, et tous ces pays d’Asie déjà vus, ces autres à voir… My GOd, mais comment faites vous, on veut faire pareil!!! On ne veut plus rentrer, on a découvert notre vocation qu’on a cherché, cherché pendant des années: voyager, s’exposer, se choquer, s’émerveiller, vibrer, rêver… Se sentir vivants! car je crois qu’on ne s’est jamais sentis aussi vivants que depuis qu’on voyage…
      L’Inde sera forcément un choc pour vous. Je viens de lire le commentaire de Nowmadnow sur notre article “Le Chant des écureuils”, c’est une grande baroudeuse que j’estime beaucoup à travers son blog, et malgré ses 2 ans de voyage, actuellement en Inde, elle vit le choc indien elle aussi.
      C’est la seule chose à laquelle vous devrez vous attendre. Pas vous préparer, parce que même en le sachant en avance, on ne s’y prépare jamais vraiment… Vivez le tout simplement, soyez choqués, énervés, vexés, mais aussi admiratifs, contemplatifs, et rêveurs… Le Sri Lanka et le Népal, en revanche, c’est que du bonheur… Des conditions de vie difficiles font des conditions de voyages tout aussi délicates, mais la chaleur humaine, la profondeur des contacts que vous aurez fait vite oublier cela… On vous envie, même si on a déjà traversés ces pays, on y retournerait bien!

      A bientôt !
      Nowmadz

  8. Commentaire par Virginie

    Virginie Répodnre 4 avril 2013 at 9 h 35 min

    Bonjour,

    En cherchant un peu sur le net, j’ai decouvert par hasard votre blog et cet article. Il m’a bien fait rire et je me retrouve un peu dans ce post. Nous faisons aussi un tour du monde et nous sommes actuellement en Birmanie. Trois mois qu’ on est en Asie et on comprend votre etat d’esprit du moment! Pour nous encore trois mois d’Asie, Nepal, Vietnam et Indonesie et puis Australie et Nouvelle Zelande!
    On n’est pas encore au point de vouloir changer notre itineraire mais il est vrai qu’on a hate de changer de continent.

    En tout cas, bonne continuation

    Virginie

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 4 avril 2013 at 18 h 42 min

      Bonjour Virginie,
      Merci pour ta visite et ton commentaire! Ah l’Asie nous a fait bien mal aux cheveux, ça c’est sûr. Avec le recul, on apprécie quand même davantage et on se remémore ces souvenirs avec un brin de nostalgie: ce qui marque là bas, c’est l’intensité des émotions, en tout genre, qu’on y ressent. Chose qui nous fait nous sentir incroyablement vivant.
      Après plusieurs mois sur d’autres continents, on peut dire que ces émotions sont véritablement propres à l’Asie!

      Ouaaaah, le Népal! On a une furieuse envie d’y retourner… Allez vous y faire un trek? Et l’Indonésie… une merveille. Bon, on s’en fait pas trop pour vous, le meilleur reste à venir!

      A bientôt :-)

  9. Commentaire par Titi

    Titi Répodnre 23 mai 2013 at 20 h 30 min

    Grande racconto di viaggio, un romanzo oserei dire. Aspetto il seguito!

  10. Commentaire par Benoit(novomonde)

    Benoit(novomonde) Répodnre 23 mai 2013 at 21 h 05 min

    J’adore le ton de l’article… plein de sincérité et d’expérience!…Bravo
    En revanche vous me rassurez pas… on pensait commencer par 2 mois et demi en Chine! On verra bien comment on le ressens ;-)…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 23 mai 2013 at 21 h 19 min

      Merci Benoît. Pour la Chine tout dépend de quelle façon vous l’abordez. Si c’était à refaire, on la visiterait autrement, dans un état d’esprit différent. Savoir où on met les pieds avant permet d’éviter les déconvenues et les désillusions. Nous n’avions à l’époque que le Japon comme référence asiatique. La Chine en est tout l’inverse!
      Renseignez vous, apprenez à quoi ressemble un chinois en Chine. Et puis surtout, un conseil, préparez un peu votre itinéraire avant. Parce que le pays est vaste et que vous serez, comme nous, des explorateurs débutants. Il faut un peu de temps pour acquérir les réflexes, autant savoir un peu où on va dans ces moments là!…

  11. Commentaire par Haydée@Travelplugin

    Haydée@Travelplugin Répodnre 24 mai 2013 at 18 h 57 min

    C’est vrai que ce post est très sympa. Je le découvre également et il a bientôt 6 mois.

    C’est marrant je retrouve un peu de Pérou dans tes mots. Et quand au voyage authentique, je crois que depuis la mondialisation (ou même avant mais je ne suis pas une brute en histoire) l’authentique on peut se le mettre où je pense.

    Et combien tu as raison pour les voyages humanitaires, ceux qui aiment payer leur phrase auprès de leurs potes. Mais ils ne sont pas tous comme ça, ma meilleure amie est au Congo et elle est bien loin d’être une chacheuse et la vie est dure là bas.

    Quant au temps passé, il est clair qu’on a envie de tout voir tout tout tout, le plus possible.
    Lors de mon voyage en Asie, je me suis dis : allez 2 mois, 2 pays. Que vais-je faire sinon passer d’un lieux touristique à un autre. Et pourtant même avec un mois chacun ça a été le cas.

    Pour vraiment voir un pays il faut 6 mois, un an et une ville disons 2 mois et encore. Je vis près de Paris, j’ai vécu à Paris longtemps et je suis loin de tout connaître. D’ailleurs quand j’ai décidé pour la première fois de ne me déplacer qu’en vélo, j’ai eu la suprise de me rendre compte que je ne retrouvais jamais mon chemin, tu m’étonnes ! Après des années à être sous le sol : le métro.

    Bref très bon article qui se lit d’une traite, et comme je sais que vous êtes de retour aujourd’hui eh bien bienvenue là où il faut moche et froid, vous n’êtes pas épargné, le soleil ne veut pas sortir.

    Du coup j’espère qu’on aura l’occasion de se rencontrer.

    Sinon,

    Julien : 1 point (avec l’accent anglais), lui a vu sa muraille et toi tu n’as pas vu tes pandas.
    Lydia : 1 point aussi, la photo de toi avec les 2 petites est magninfiques !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 13 juin 2013 at 16 h 18 min

      Oui, tu as raison, on a retrouvé ce sentiment au Pérou également. Finalement, ça concerne tous les nouveaux pays qui s’éveillent au tourisme, au tourisme de masse je veux dire. Ils flairent le filon et l’exploitent à fond. Puis un jour, il y aura des règles et des lois et les choses rentreront dans l’ordre, seront plus cadrées. Avec le recul, je me dis quand même que c’est aussi à cause de tout ce cirque et ces trucs qui agacent qu’on aime l’Asie. Parce que c’est le bordel et que c’est vraiment pas pareil.

      Après pour le côté “je vais à la rencontre des populations”, oui pour moi ça reste une illusion. La recherche d’authenticité est un luxe que seuls les riches capitalistes que nous sommes peuvent se permettre. Les gens qui crèvent la dalle et qui vivent sans confort, sans eau ni électricité, quand ils nous voient arriver, nous blancs et bien propres, ils ont forcément envie de prendre une petite part de notre bon gâteau! Et c’est compréhensible…! Ils ne choisissent pas de rester dans ces conditions, de travailler dur, de faire travailler leurs enfants, de les vendre même parfois. Alors venir s’extasier devant eux en gloussant que c’est authentique, c’est limite de l’insulte. Enfin… moi ce que j’en dis hein!
      Oui, la photo est magnifique, tu as raison. Dur moment, dur dur. Un de ces moments où on s’est sentis mal, justement, dans notre peau de riches occidentaux capricieux…

  12. Commentaire par Astrid

    Astrid Répodnre 18 octobre 2014 at 20 h 02 min

    Deux ans après, je débarque. Oui mais j’ai une bonne excuse, il y a deux ans, j’étais encore perdue dans ma vie, ne sachant quel virage je voulais prendre.
    Depuis, j’ai voyagé, en Asie entre autre, et vous avez tellement, tellement raison !
    Ce qui nous a sauvé de la crise de foi Asiatique, c’est la possibilité de faire du bénévolat (j’en fait en France aussi d’ailleurs), donc de nous poser, vraiment, ranger nos affaires dans une armoire, et, entre autre apprendre par coeur le nom des plats locaux :)
    J’aime beaucoup le ton donné à cet article en tout cas :)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 20 octobre 2014 at 15 h 08 min

      Merci Astrid pour ton passage et ton commentaire… Je crois qu’en effet pouvoir se poser physiquement et matériellement quelques temps permet aussi de poser son esprit, un peu trop sollicité sur un continent tel que l’Asie… Sans doute une très bonne idée que nous n’avons malheureusement pas eu pendant notre voyage, faute de débutants!

Laisser un commentaire

Allé en haut