Chère France

22 décembre 2012

 

Ce soir, j’ai le mal de toi…

 

Noël au bout du monde, c’est pas si drôle, tu sais.

Ici, à Melbourne, il fait beau, très beau. Mais ce n’est pas normal pour nous, pour un mois de décembre. Hier on a mangé des fraises. Des vraies fraises, des fraises de saisons, pas de celles qu’on peut trouver chez nous à cette époque aussi, hors de prix et sans goût. Mais pour nous, elles n’avaient pas la même saveur. Pareil pour les brugnons, et les abricots. On peut dire c’qu’on veut, on n’est pas fait pour ça, nous, petits français. Pas en plein mois de décembre.

Chère France, ton hiver me manque. Me lover dans mon manteau en laine, m’enrouler dans mon écharpe avant de quitter la maison au petit matin, enfiler mes chaussures bien chaudes… Froncer le nez au contact de ton air froid, faire la moue en regardant ton ciel gris des jours sans soleil, et avoir le bout des doigts gelés, parce qu’une fois encore, j’ai oublié mes gants.

Et puis Noël, ici, c’est pas pareil. On a cherché en vain les signes qui nous rappelleraient tes fêtes de fin d’années. Les magasins décorés, chaleureux, et animés. Remplis de gens qui se bousculent à la recherche du dernier cadeau. On a exploré les rayons des supermarchés, à la recherche du foie gras, des huîtres ou de la bûche. On a cherché, cherché, mais on n’a pas trouvé.

Ici, dans ce pays qui ne connait pas le froid, le sapin a piètre allure. Ici, pour Noël, ils iront à la plage, et feront des barbecues, du poulet rôti, peut être une dinde… on est bien loin de notre belle gastronomie, de nos repas de familles.

Je me rends compte aujourd’hui que Noël, c’est bien  plus qu’une simple fête commerciale comme on se plait à raconter, quand on est chez soi. Non, Noël, c’est un moment privilégié. Un moment que l’on attend tous, comme une récompense, après une longue année. Un moment à part, où le temps s’arrête, où tout le monde est à la fête. Un moment où l’on se retrouve tous autour d’une belle table. Une jolie table qu’on aura pris soin de bien décorer, avec une jolie nappe, celle qu’on ne sort qu’à cette occasion. Sur laquelle on aura mis des bougies et des jolis couverts.

Pour le plaisir de recevoir. Pour le plaisir d’être ensemble, pour cet instant si particulier.

 

France, ce soir, tu me manques.

 

Je suis heureux, oui, de voyager encore. Mais dans notre voyage, il y a des moments plus difficiles que d’autres. Ces fêtes, je m’en doutais, en feront partie, c’est sûr.

Chère France, je pense à toi. J’envie ta neige, ton froid, ta nuit qui tombe si tôt. Je me  rappelle ces jours raccourcis, où l’on sort du boulot en regardant sa montre, en remontant le col de son manteau. Où, au pas de courses, on se hâte alors de retrouver son foyer tout moelleux. Ce soir, tu vois,  je voudrais bien retrouver mon foyer.

 

France, je veux te dire que je t’aime.

 

De tout mon cœur. Malgré tous ces beaux pays que l’on traverse, malgré toutes ces belles rencontres, tu resteras à jamais, l’élue de mon cœur.

De l’autre bout du monde, chère France, je te souhaite de très belles fêtes de fin d’année. Tu es loin, et pourtant, tu n’as jamais été aussi proche.

 

noel

 

 

 

14 Commentaires

  1. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 22 décembre 2012 at 14 h 47 min

    Même à quatre mains, nous n’arrivons pas à trouver de mots assez forts pour vous décrire ce que nous ressentons après ce merveilleux article. Nous vous sentons tristes et partageons cette mélancolie. Sachez qu’en France même si nous avons un ciel bas, les doigts gelés, des magasins pleins de bonnes choses, des vitrines décorées de mille lumières, des proches qui nous entourent, vous nous manquez beaucoup aussi et c’est pourquoi le 24 au soir, même à l’autre bout de la planète, vous serez avec nous. Des Noëls en France vous en aurez d’autres, mais un Noël au soleil la tête en bas, c’est plus rare…. :)
    On vous embrasse très très fort.
    Nos quatre mains :)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 24 décembre 2012 at 7 h 40 min

      On avait besoin d’écrire ce qu’on ressentait, parce que c’était assez étrange comme impression…comme si on était décalés dans le temps. Dans nos têtes on est fin décembre, c’est la période où il fait froid, où on s’active à préparer les fêtes, et ici, rien n’est pareil…on dirait que l’été s’éternise, nous privant ainsi de tous nos repères temporelles, c’est très bizarre… et forcément, ici vu le temps, et les températures, on comprend bien qu’il n’y ait pas vraiment d’illuminations dans les rues, ni de dîner bien chaud sortant du four!! Bon, tant pis, on se rattrapera l’an prochain! Bisous à vous

  2. Commentaire par BAGLIONI

    BAGLIONI Répodnre 22 décembre 2012 at 15 h 57 min

    J’ai été émue aux larmes de vous lire ! C’est vrai que Noël c’est autre chose. C’est un moment à part, comme un feuilleté d’instantanés qui se superposent ; Noëls d’enfance, Noëls d’attente du petit Jésus, puis du père Noël ; Noëls pour nos enfants qui, les yeux brillants attendent dans une incroyable surexcitation, les cadeaux espérés ; soirs de Noël au cours desquels les enfants jouent davantage avec les cartons qu’avec les jouets … Noëls ensuite pour nos petits enfants … Ce sont des moments qui évoquent le passé, les visages de ceux qui ne sont plus et que l’on a tant aimés ! Moments de nostalgie et de bonheur, mélange merveilleux de souvenirs idéalisés qui traversent le temps.
    Je vous souhaite à tous deux un joyeux Noël, même si vous n’avez pas ” à relever le col” cette année et que les arbres exotiques remplaceront nos bons vieux sapins ! Vous nous avez fait partager ce beau moment poétique et c’est un beau cadeau ! Mille bises et à très bientôt sur le net,
    Anne Marie

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 24 décembre 2012 at 7 h 36 min

      Eh oui, cette année nous n’aurons pas un Noël traditionnel, et ça fait tout drôle tout de même…On avait choisi d’être ici en pensant que, mais non! Bon, on est tous les deux, c’est déjà un beau cadeau! Passez de votre côté du monde un bon Noël, et on envoie des bisous aux enfants, petits et grands ;-)

  3. Commentaire par Loulou

    Loulou Répodnre 24 décembre 2012 at 6 h 22 min

    On ressent tellement la meme chose…c’est parfaitement bien exprimé ! Merci !
    Nous sommes en Tasmanie, dessert aux mangues pour Noel ! Normal…
    Joyeux noel à vous !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 24 décembre 2012 at 7 h 32 min

      Eh, oui, ça ne sera pas vraiment pareil, à l’autre bout du monde…Passez tout de même un bon moment tous les deux, on vous embrasse!Joyeux Noel!

  4. Commentaire par maria

    maria Répodnre 25 décembre 2012 at 17 h 41 min

    le temps passe! très vite! alors profitez car demain sera déjà là!
    joyeux noel à tous les deux au bout du monde!
    gros bisous.
    maria et yves

  5. Commentaire par Flo

    Flo Répodnre 26 décembre 2012 at 5 h 05 min

    Bon noël!
    J’ai eu aussi la nostalgie des fêtes hier ici au Cambodge ainsi qu’au Laos il y a des décorations de noël mais ce n’est définitivement pas la même ambiance j’aurai aimé avoir une machine à télétransporter pour être ces deux jours si spéciaux auprès de ma famille puis retourner à mon voyage.
    Pas de dinde, de foie gras, de champagne mais surtout pas cette magie de noël …
    Petit coup au moral du coup avec mes compagnons de voyage anglais nous nous sommes offert un cadeau à moins d’un dollar et puis ça y est noël c’est déjà fini maintenant jour de l’an.
    Enjoy Tokyo

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 26 décembre 2012 at 6 h 09 min

      Nous avons eu la chance de pouvoir faire un skype avec notre famille le jour de Noël, et les voir tous réunis nous a fait vraiment chaud au coeur. On aurait juste aimer avoir nous aussi notre coupette de Champagne ! Ce qui est bien avec le Jour de L’an, c’est que la fête est quasi partout dans le monde!! Il parait que les japonnais le font plutôt en famille, mais on trouvera toujours des endroits où faire la fête… Bonnes fêtes Flo, à bientôt!

  6. Commentaire par julie

    julie Répodnre 4 janvier 2013 at 15 h 16 min

    Je crois qu’on aurait pu écrire la même chose, d’ailleurs tout ce qui a été dit là, on là dit tout haut entre nous, malgré le petit sapin de table et la guirlande qu’on a acheté, le noel avait un goût de tristesse, un goût de pas noel, seulement d’un repas comme d’autres avec du poulet et des pommes de terre … un conseil ne fêtez jamais Noel à Ushuaia!

    Je r^ve d’un vrai Noel, faudra attendre un an … a moins que nous faisions un repas décalé en juin … noel, nouvel an, anniversaire et pacques réunis … :-)

    @bientôt Julie

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 5 janvier 2013 at 0 h 32 min

      et ne le fêtez jamais à Melbourne non plus!!! Je crois qu’on se comprend tous, entre voyageurs, ce moment n’était pas des plus marrants. Même si on s’éclate la plupart du temps, et qu’on voit mille et une merveilles, il y a des moments difficiles dans ce voyage, et les fêtes en font partie, c’est sûr! Allez, vu que tous les autres jours sont quand même bien sympas, ça équilibre!!

  7. Commentaire par Tanguy

    Tanguy Répodnre 9 janvier 2013 at 14 h 56 min

    Je plussoie! ;-)

  8. Commentaire par karine

    karine Répodnre 10 janvier 2013 at 7 h 33 min

    J’adore cette article ! encore plus en voyage tu te rends compte du pays que tu as !
    moi aussi parfois elle me manque!

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 10 janvier 2013 at 15 h 53 min

      Oui, c’est tout à fait ça! Voyager comme ça nous permet de prendre un peu de recul, et d’être peut être un peu plus objectif avec notre pays, de moins le maltraiter aussi! ;-)

Laisser un commentaire

Allé en haut