Voyager hors saison: des avantages et des inconvénients

5 novembre 2015

Jusqu’à présent, la question ne se posait pas pour nous, nous sommes TOUJOURS partis voyager hors saison. Ce sera encore le cas pendant quelques temps, jusqu’à ce qu’Adrien aille à l’école et qu’on doive se dépêtrer avec ces histoires de vacances scolaires. Mmmh… j’ai hâte!

Hâte de rejoindre la troupe de vacanciers dans les lieux bondés, de me perdre dans les files d’attente interminables, de m’épuiser dans les bouchons sur l’autoroute… Vous m’avez bien comprise, je n’aime pas vraiment voyager lorsque tout le monde voyage. Il faudra qu’on trouve une solution, peut-être allons-nous décider de partir vivre sur les routes comme la famille de Nomads Road, qui sait? De cette façon, adieu la notion de “vacances scolaires”, youpi! Bon, on n’en est pas encore là, mais je m’emploie à travailler Julien en ce sens…haha!

Voyager hors saison, cela veut donc dire “hors des vacances scolaires”.  Dans bien des cas, il y a beaucoup d’avantages. Mais il y a aussi des inconvénients, dont nous avons parfois fait les frais durant notre tour du monde.

 

#LES AVANTAGES à voyager hors saison:

  • Avantage n°1: Il y a beaucoup moins de monde

Il y a moins de monde, les logements ne sont pas pris d’assaut, on ne fait pas la queue durant des heures pour atteindre un site touristique ou obtenir une table au restaurant. Et puis on évite aussi les fameux “aoutiens” (ou les “Parigots“, c’est selon), ces gens qui trimballent stress et gamins hurlant et qui finissent par rentrer chez eux encore plus énervés et épuisés qu’à l’arrivée.
Durant notre tour du monde, nous sommes passés en Indonésie au mois d’Aout. Il y avait beaucoup, beaucoup de français à ce moment-là, et je me souviens avoir entendu deux femmes discuter de leur raz-le-bol “Ah, moi j’ai hâte de rentrer, hein, j’en ai marre! j’ai besoin de me reposer, là! “… c’est bien la peine de voyager si loin si on n’arrive pas à laisser son stress à la maison! Ces deux mères de famille ont dû payer bonbon pour s’offrir des vacances sur une île pourtant paradisiaque mais dont elles n’ont pas pu profiter pleinement, et l’affluence touristique en est certainement une cause principale.

 

Au Japon, 2 voyages "hors saison"... il y a toujours du monde, mais curieusement, les japonais ne paraissent jamais stressés et leurs enfants ne hurlent pas non plus!

Au Japon, 2 voyages “hors saison”… il y a toujours du monde, mais curieusement, les japonais ne paraissent jamais stressés et leurs enfants ne hurlent pas non plus!

 

  • Avantage n°2: C’est moins cher

Prenez un comparateur de prix et regardez les prix pour une destination en haute saison, puis la même destination, hors saison. Tout est dit. Entre le logement et le transport, on économise parfois jusqu’à 50%. De quoi se faire plaisir en partant pour des pays qui ne seraient peut-être pas accessibles en haute saison!
Nous étions aux USA en mars/avril. A cette période, nous avons pu trouver des motels jusqu’à 25% moins chers qu’en haute saison. Cela nous a permis de vadrouiller dans le pays durant pratiquement deux mois, chose qui aurait sûrement été impossible si nous étions partis en Juillet/Aout.

 

  • Avantage n°3: On découvre un autre aspect du pays, moins touristique

Hors saison, les habitudes liées au tourisme s’effacent, laissant ainsi place à une vision davantage authentique des locaux et du pays.

Je suis partie en Janvier en Tunisie, un pays habituellement pris d’assaut durant les mois d’été. Là, les locaux étaient surpris de voir des touristes, nous étions d’ailleurs assez peu nombreux. Dans les souks, les échanges étaient surprenants, dans le sens où la plupart des marchands n’étaient pas en mode “je vends aux touristes”, mais s’adressaient surtout aux locaux. Tout m’a paru plus calme, moins tape à l’oeil, moins aguicheur que ce que l’on a l’habitude de voir au moment des grandes affluences.

 

  • Avantage n°4: On profite du soleil lorsqu’en France, il fait gris.

Un avantage non négligeable, vraiment. Lors de notre tour du monde, la famille de Julien nous a rejoint tandis que nous étions en Argentine. C’était au mois de Janvier, et il faisait un froid de canard en France. Je me souviens que nous tremblions à l’idée qu’ils ne puissent pas prendre leur avion, plusieurs appareils étaient en effet cloués au sol à cause de … la neige! Ils sont arrivés sous un magnifique soleil Argentin, et durant 15 jours, nous avons profité d’un temps fabuleux qui nous a permis de faire toutes les excursions que nous souhaitions. Certes, le retour a été d’autant plus difficile pour eux, puisqu’il fallait renouer avec la grisaille de l’hiver en France. Mais ils ont eu la chance de profiter d’une parenthèse ensoleillée et de finir la saison froide en étant tout bronzé!

 

Bon, ok, on a eu un peu froid en Argentine. En même temps, on était à proximité du glacier du Perito Moreno!

Bon, ok, on a eu un peu froid en Argentine. En même temps, on était à proximité du glacier du Perito Moreno!

 

Ma principale motivation à voyager hors saison est, vous l’aurez compris, d’éviter le monde. Je n’aime pas trop me mêler à la foule de touristes stressés, pressés d’enchainer leurs visites, tout en houspillant leurs pauvres gamins déboussolés. C’est hors saison que nous avons pu tranquillement visiter le Japon, l’Ecosse, et la Turquie par exemple.
Mais durant notre tour du monde, il y a forcément eu des moments où nous nous sommes retrouvés à visiter un pays en haute saison, et pour cause.
Et à d’autres moments, nous avons voyagé hors saison à certains endroits où cela ne s’est pas toujours révélé avantageux…

 

VOYAGER HORS SAISON: ATTENTION!

  • Veiller au temps qu’il fait sur place! Si vous envisagez de partir dans un pays où le climat est différent du notre, vérifiez que les conditions sur place se prêtent à un voyage…. agréable! Par exemple, toujours durant notre tour du monde, nous avions programmé notre passage en Bolivie au mois de Mars, sans tenir compte du fait qu’il s’agissait alors de la saison humide. Une fois à Salta en Argentine, tandis que nous nous apprêtions à prendre un bus pour traverser la frontière, on nous a fortement déconseillés de partir car le pays connaissait d’importantes inondations. Il était très difficile d’avoir des informations exactes sur la situation, nous n’avons alors pas voulu prendre le risque et avons dû revoir notre plan de voyage. Bye, bye la Bolivie! Après un passage dans le Désert de l’Atacama au Chili, nous sommes finalement partis au Pérou, où là encore, le temps n’était pas vraiment idéal. Grisaille et pluie nous ont accompagnés durant nos 3 semaines sur place et ont fortement contribué au bilan plus que mitigé que nous avons tiré de ce voyage.
Certains pays ne se prêtent pas toujours au voyage hors saison.
La Norvège connait par exemple des périodes avec peu d’heures d’ensoleillement par jour, pas l’idéal pour visiter, tandis que la Thaïlande ou les pays d’Asie du Sud-Est sont traversés par la mousson durant une partie de l’année.

Bien sûr il est difficile de se trouver toujours au bon endroit au bon moment durant un voyage au long cours. Ceci dit, essayez d’articuler au mieux votre voyage en consultant les informations liées au climat sur le site QuandPartir ou encore PartirOù. J’aime beaucoup ce dernier où l’on peut choisir facilement une destination en fonction du mois, mais aussi de ses envies et de la distance (en heures de vol)

 

A Huaraz, au Pérou, le ciel menaçant nous a découragés de partir en excursions dans les montagnes...

A Huaraz, au Pérou, le ciel menaçant nous a découragés de partir en excursions dans les montagnes…

 

  • Vérifier également que les sites touristiques soient bien ouverts/accessibles même hors saison. Et oui, on ne peut pas tout avoir! Voyager hors saison, ça veut dire voyager plus tranquillement, mais aussi peut-être ne pas pouvoir visiter tout ce que l’on voudrait. En France, difficile par exemple d’aller skier hors saison, la plupart des stations s’alignant sur les vacances scolaires, les activités risquent de tourner au ralenti, et les restaurants d’être, tout simplement, fermés. A consulter certains avis sur TripAdvisor, il semble qu’il ne soit pas toujours facile de visiter notre pays en dehors des grosses périodes d’affluence, quel dommage! Enfin, lors de notre road-trip aux USA, nous avons dû faire une croix sur le Parc du Yellowstone, car il était fermé au moment de notre passage en avril. Heureusement que nous avions vérifié avant de faire la route pour nous y rendre!
C’est un point important dont il faut tenir compte lorsque l’on se prépare à voyager hors saison:
Les attractions et les principaux sites touristiques vont-ils être ouverts et accessibles? Vérifiez bien tout cela en vous rendant sur le site de l’office de tourisme correspondant, les horaires et périodes d’ouvertures de ces sites phares sont très souvent indiqués.
  • Enfin, petit bémol concernant l’argument du voyage hors-saison = voyage pas cher: ça ne vaut que si vous restez dans le même hémisphère! Si vous partez en Australie ou en Argentine en janvier, vous tomberez en haute saison, et vous n’aurez donc là plus le bénéfice des prix les plus bas! Par contre, le soleil sera au rendez-vous!

 

En Australie, lors de notre croisière dans les Whitsundays. Un 9 décembre!

 


 

 

Et vous, à quel moment préférez-vous partir? Raaaah, ne me dites pas en haute saison, je ne vous croirais pas! 😉

 

2 Commentaires

  1. Commentaire par lucie

    lucie Répodnre 8 novembre 2015 at 21 h 21 min

    Hors saison aussi pour moi, pour les mêmes raisons: c’est moins cher et on est plus tranquille. On a pas besoin de se presser car on sait qu’on aura pas à faire la queue. Bref c’est plus cool :) Après tout le monde ne peut pas partir hors saison, par exemple en famille avec les vacances scolaires c’est déjà plus difficile.

Laisser un commentaire

Allé en haut