Un voyage au Canada sur les airs de Trenet

27 juin 2016

Des grands espaces, une nature à couper le souffle, et une culture mi-anglophone, mi-francophone confèrent au Canada de bien sérieux atouts pour que l’on envisage de partir l’explorer un jour. Des voyagistes comme Vacances Transat proposent des voyages au Canada à des prix intéressants, à moins que l’on ne décide de tout organiser soi-même. Quoiqu’il en soit, voici une aventure qui s’annonce à coup sûr palpitante! En attendant de partir un jour “pour de vrai”, on embarque pour un tour virtuel au pays du froid et on pousse la chansonnette avec Trenet!


Nous irons à Toronto

En auto

Nous irons à Montréal à cheval

Nous traverserons Québec à pied sec

Nous irons à Ottawa en oua oua

Nous irons à Valleyfield sur un fil

Nous irons à Trois Rivières en litière

Passant par Chicoutimi

Endormis

Nous irons au lac Saint-Jean en nageant

Voilà ! Voilà !

Un beau voyage un beau voyage

Voilà ! Voilà !

Un beau voyage au Canada !…

 

On peut aller à Toronto en auto si ça vous chante…

… mais ce serait plus simple de s’y rendre en avion ! On peut visiter Toronto en auto par contre, et se perdre dans sa forêt de buildings façon Manhattan, qui n’existaient sans doute pas du temps de Trenet ! La CN Tower fut la plus haute tour du monde, jusqu’à ce qu’elle soit détrônée par la tour de Dubaï. Y monter pour sa vue imprenable sur la ville, immense, qui continue à grandir, grandir. Pour quelques dizaines de dollars, on peut même se faire suspendre dans le vide, oui-oui, sensations fortes garanties ! ouf !

Trenet, lui,  trainait plutôt ses guêtres du côté de Distillery District, dans le vieux Toronto. Entièrement piéton, le quartier recèle de boutiques sympas, de bars qui servent des bières atypiques, et de restos d’où se dégagent des odeurs qui font saliver.

Mais à Toronto, il ne faut surtout pas rater le Marché de Saint Lawrence. Créé en 1803, il est stupéfiant de beauté, un paradis pour les photographes amateurs, et promet de belles rencontres. Ouvert sur l’extérieur en été, il est une véritable caverne d’Ali baba où l’on peut dégotter un peu tout ce qu’on veut ! Ou alors on peut aussi remonter le temps au Kensington Market pour des emplettes vintage, hippie !

 

voyage-au-canada-toronto

 

A Cheval à Montréal, ok !

Pour se plonger dans une ambiance rital dans le quartier de la petite Italie, flâner dans le vieux Montréal, se détendre au Mont Royal, le plus beau parc de Montréal. Montréal c’est aussi Le Biodôme, un musée unique au monde où sont recréés cinq écosystèmes: l’Arctique, la forêt laurentienne, le Saint-Laurent marin et la forêt tropicale du continent américain, ainsi que l’Antarctique !

Pour les amoureux de conquête spatiale, le Cosmodôme satisfait la curiosité des grands et des petits !

On aime particulièrement se balader dans le centre-ville de Montréal. Les boutiques raviront les « magasineurs », au son de la musique des musiciens et chanteurs de rue.

Montréal, c’est donc une ville pleine de contrastes qui n’a pas son pareil pour surprendre le voyageur. Romantique ou hyper techno, intimiste, cosmopolite, elle possède son Histoire, mille histoires, mais plutôt que s’enrouler sur son passé, elle s’étire au contraire, ouverte au monde, à tous les mondes. À Montréal, on vit sa vie.

 

voyage-au-canada-montreal

 

Traverser Québec à pieds secs…

… pour voir notamment les Fortifications-de-Québec et le Vieux-Québec. Mais une croisière sur le St Laurent, à la découverte des îles et des baleines, c’est bien aussi!

Je n’ai pas trouvé de oua oua pour me rendre à Ottawa, mais c’est néanmoins une étape incontournable pour une immersion dans des paysages magnifiques et dans l’histoire du pays. Le musée canadien des civilisations vous propose un voyage à travers les mille ans d’histoire du Canada dans des décors grandeur nature !

Le canal Rideau est l’un des sites historiques les plus célèbres d’Ottawa. En hiver, il se transforme en patinoire. C’est la plus grande patinoire du monde. Location de patins sur place, pas d’excuses donc pour rater cette partie de glisse dans un paysage naturel exceptionnel !

 

voyage-au-canada-ottawa

 

Bon, je ne conseille pas trop la litière pour aller à Trois Rivières…

… le lit à baldaquin étant à réserver pour les nuits romantiques; Et Trois Rivières est très romantique. Mais très famille aussi. Trois Rivières grouille de vie, d’activités, de festivals, de couleurs, de douceur. À Trois-Rivières, on se prend pas la tête, on suit le mouvement et on a toutes les chances de rencontrer son âme d’enfant.

À voir, le Musée de la Culture Populaire, la culture québécoise y est présentée sous un angle nouveau et avec beaucoup d’humour. Le soir, la rue des Forges est fermée à la circulation, les terrasses des cafés sont bondées et les artistes de rue ravissent les mirettes et les oreilles, et dévergondent les pieds.

 

humpback-whale-436111_1280

 

A Chicoutimi, on ira plutôt en hiver

… et on s’endormira dans une cabane, la fameuse cabane au Canada, chauffée quand même, au bord du lac St Jean. Chicoutimi ou Saguenay-Lac-St-Jean, c’est le lieu pour les fous de l’hiver et des activités de neige ! Pour un dépaysement encore plus extrême, visez la Montagne Blanche : Un sommet balayé par les vents, juxtaposant micro-climat alpin et vue imprenable sur le fjord.

Voilà nous sommes arrivés au Lac St Jean. Mythique. Bleu foncé sous le soleil de midi, bleu pâle lorsque le soleil se couche. Tantôt miroir, tantôt houleux. Selon l’endroit où on se trouve, le lac nous fait penser à une mer car on n’en voit pas le bout. Le meilleur endroit pour l’admirer : la place de Saint-Gédéon.

 

Ah ! Ne quittez surtout pas le Canada sans être passé par l’aréna pour un mythique match de Hockey !

« Les joueurs de hockey qui marquent 50 buts, moi ça m’épate

Les vrais scoreurs, c’est rare comme de la marde de pape

Ils ont un don pour la mettre top net

Pauvre Pete Peters, pauvre Ken Wregget

Les marqueurs naturels c’est de l’or en barre

Quand t’en as un dans ton club échange le pas, c’t’une denrée rare

Les hockeyeurs qui savent enfiler l’aiguille

C’est aussi précieux que des bijoux de famille » (Bob Bissonnette)

 

Un dernier petit détail: “Nous, les Québécois, on fait pas la bise comme vous. OK !!!!? » Et si on se fait la bise de temps en temps, ce n’est sûrement pas entre mecs. Pas même au sein de la famille. Entre mecs, au Québec, on se serre la main, on se donne une accolade ou on se dit « salut » sans se toucher.

En général, quand on s’rencontre, on s’dit « Allo-ça-va-bien ? » Voilà, on s’dit tout l’temps « Allo-ça-va-bien ». Et quand on s’quitte, on s’dit « bonjour »… le jour, et « bonsoir » le soir, logique, non?

 

 

 

3 Commentaires

  1. Commentaire par Les Bobos Voyageurs

    Les Bobos Voyageurs Répodnre 28 juin 2016 at 11 h 25 min

    Sympa cet article :) On rêve aussi du canada, destination qui fait partie de notre liste !
    On souhaite faire un Pvt l’année prochaine mais on a un staff… Donc on ira juste visiter ce joli pays en vacance… tant pis.
    Xoxo
    Céline

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 28 juin 2016 at 17 h 07 min

      Ah mince, dommage pour le PVT! On a regretté de ne pas en avoir profité pour notre part !

Laisser un commentaire

Allé en haut