Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

10 septembre 2012

Heureusement que nous avons un ordi et tout un tas d’autres appareils pour nous rappeler les jours et les dates. Au Sri Lanka, nous avons définitivement perdu toute notion du temps. Si c’est ça « lâcher prise », alors je crois que nous sommes sur le bon chemin !

Nous poursuivons notre découverte du Sri Lanka avec la visite d’une plantation de thé et une balade à Horton Plains.

Départ de Kandy pour Nuwara Elya.

Kandy est dite être la plus belle ville du pays. Bon, c’est bien relatif. Kandy est polluée, encombrée, et s’il n’y avait pas ce joli lac artificiel, vestige des britanniques, entouré de belles demeures toutes aussi britanniques, on vous dirait certainement qu’il vaut mieux passer son chemin!

Nous avions en revanche un très bon hébergement. C’est dingue comme on est bien accueillis  dans ce pays. La guesthouse de Kandy est tenue merveilleusement par la maitresse de maison, tandis que ses enfants s’entrainent autour de nous, l’un au violon, l’autre à la valse.

La dite maitresse nous organise notre transfert pour la gare de Peradeniya. Nous partons en tuk tuk avec Ravi. Le temps du trajet, Ravi nous livre ses impressions sur le tourisme et les sri lankais. Il s’indigne parce qu’il trouve que nous payons trop cher les entrées des sites, il ne trouve pas cela normal.

Il nous parle de la corruption du gouvernement, nous explique que cet argent qu’ils nous prennent ne sert en effet pas seulement à la restauration et à l’entrée des sites. Mais surtout à remplir les poches des officiels. Il s’offusque aussi de la façon dont certains professionnels nous traitent, pensant que parce qu’on est blancs, on cueille l’argent dans un arbre… Il nous explique que son rêve est d’avoir un jour son propre van, pour organiser des tours pour les touristes. Un échange rapide, mais réconfortant. En effet, nous devenions méfiants à force de croiser des gens qui tentaient de nous escroquer.

 

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

En route pour les plantations de thé!

 

De Peradeniya nous prenons le train pour Nuwara Eliya. Notre prochaine destination offre un tout autre panorama. C’est tout d’abord la ville la plus haute de l’île, quelques 2000 m d’altitude, et c’est aussi le lieu qu’avaient choisi les britanniques pour implanter leurs plantations de thé – le fameux thé de Ceylan!  Les 4 heures de train nous permettent de traverser ces terres verdoyantes, cette végétation abondante, tellement différente des paysages de savanes rencontrés précédemment.

A l’arrivée, nous nous rendrons compte qu’entre Kandy et Nuwara Eliya il n’y avait que… 68 km !

A la gare, nous rencontrons Chandra. Il fait un peu de rabattage, propose ses services de taxi pour rejoindre la ville et les guesthouse. Encore un peu échaudés, on le suit en restant sur nos gardes. Pourtant nous le suivons également quand il nous propose une adresse qu’il connait bien. Il y a je ne sais quoi chez ce bonhomme qui nous apaise et nous donne immédiatement confiance. Avec lui, nous arrivons donc au Trevene, guesthouse tenue par une sri lankaise parlant français. L’endroit est étonnamment charmant.

Dans cette ancienne demeure coloniale, vieille de plus de 100 ans, nous  trouvons une chambre immense, accueillante, et chaleureuse, malgré le froid ambiant. Il y a même une cheminée ! Dans le joli jardin anglais, nous dégustons le thé de bienvenue. A l’anglaise, avec un petit nuage de lait, s’il vous plait. La vue aux environs est magnifique, en hauteur, c’est vert, frais, on respire … On se dit qu’on resterait bien ici quelques jours.

Finalement, on n’en fera rien. Nous bouclons un programme avec Chandra, notre chauffeur rencontré à la gare. Même si c’est totalement en dehors de notre budget, on a bien envie de se laisser aller, et c’est comme si on savait déjà qu’avec lui, tout sera plus facile.

L’après midi même nous repartons faire le tour des plantations de thé. Il nous emmène sur le site de Mackwoods, nous allons à la rencontre des cueilleuses, Chandra nous explique tout le processus depuis la plantation de l’arbuste jusqu’à la récolte. Puis nous rejoignons l’usine Mackwoods et là nous découvrons la suite du procédé, depuis la fermentation jusqu’à l’infusion.

 

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

Maywood, l’une des plantations de thé les plus connues du Sri Lanka

Sri Lanka 6 septembre - Nuwara Eliya 172

 

Sur le chemin, Chandra s’arrêtera à plusieurs reprises pour nous montrer ça et là des herbes aromatiques, des avocatiers, la sensitive -ou Mimosa pudique, parce qu’il se rétracte à la moindre “agression”, des fleurs de jasmin etc..

 

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

Sur la route de Nuwara Eliya

 

Jour 9, de Horton Plains à Tissamaharama

Le lendemain matin, nous le retrouvons à 5h. En route pour Horton Plains! Situé à 1h30 de Nuwara Eliya, il nous faut arriver suffisamment tôt. En effet, le site est un immense parc naturel, à l’intérieur duquel se trouve « World’s end », point de vue du haut d’une falaise d’environ 800 m. Si on y arrive trop tard, les nuages « tombent » et recouvrent le fond du précipice, gâchant quelque peu la vue.

 

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

 

La balade est merveilleuse. Au petit jour, la brume se disperse lentement, laissant apparaitre petit à petit l’horizon, découvrant ça et là des animaux, des paysages grandioses. Nous avançons tranquillement, seuls, en écoutant les bruits de la nature. C’est mystérieux ! Au loin, venant de la forêt, nous entendons les singes, et ceux là n’ont pas l’air si petits que ceux que nous croisons d’habitude !

Arrivés à World’s end, il y a un peu plus de monde. On croise des gens déjà rencontrés avant, dans d’autres villes. Le Sri Lanka est petit, et surtout on fait tous le même circuit ! On se dit qu’heureusement qu’on est hors saison, sinon on aurait l’impression d’être partis avec un groupe Fram.

 

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

World’s end, à Horton Plains

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

Assise au bout du monde…

 

Cette balade aura vraiment été des plus agréables ! Marcher de si bonne heure, voir la nature qui se réveille petit à petit, découvrir tout un tas d’insectes, d’oiseaux magnifiques, tout ça restera un beau souvenir!

Chandra va nous conduire jusque à Tissa. En route, nous ferons toujours des arrêts ici et là, pour observer les Eucalyptus géants de la montagne, pour découvrir de nouvelles plantes, ou pour admirer les nombreuses cascades.

Nous faisons ensuite une pause à Ella, sous une pluie battante. La région n’a pas eu une goutte d’eau depuis 4 mois et la première averse est hallucinante. Heureusement nous sommes à l’abri, Chandra nous emmène dans un restaurant qu’il connait. On y déguste un excellent Rice n’curry, et le patron, très sympathique veut absolument nous montrer ses nouvelles chambres. Elles sont prêtes depuis un mois, elles n’attendent plus qu’à être occupées. Elles sont absolument charmantes. Le mobilier est choisi avec goût, il nous explique que tout à été fabriqué dans la région. Le parquet est en bois de cocotier, réputé résistant.

La salle de bain est moderne, grande et claire. Bref, ce petit hôtel est prometteur, et même si nous n’y sommes pas restés, nous promettons au propriétaire de lui faire un peu de pub.

 

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

Une bande de joyeux lurons!

 

Fatigués par le réveil matinal, la balade, et en pleine digestion, nous profitons de la voiture de Chandra pour nous endormir un peu. Avec Chandra, on se sent comme des enfants, confiants. Il nous balade à droite à gauche, sa conduite est parfaite, et on sait que tout se passera bien. Chandra est également un plaisantin. Déjà parce que tout le long du trajet il nous a fait des blagues, et là je le vois jeter un œil sur Julien endormi dans la voiture, puis hausser le volume du poste… Je pense qu’il en assez d’être seul, et qu’il aime bien discuter avec Julien !

Arrivés à  Tissa, Chandra ne nous laisse pas comme ça. Nous sommes venus ici pour faire le fameux safari au parc de Yalla. Il tient à nous accompagner pour négocier avec nous la jeep dont nous aurons besoin le lendemain. Ensuite il nous emmène visiter une, puis deux guesthouse. La deuxième est la bonne, et c’est surtout une que nous avions repéré sur Trip Advisor la veille.

Il nous sera difficile de quitter Chandra, nous regrettons de ne pas l’avoir connu plus tôt, de ne pas avoir bouclé notre circuit avec lui. Cet homme est bon, droit et généreux. Il a à cœur de faire plus que son travail, et surtout de ne pas le faire que pour l’argent. Bref, avec lui, nous avons passé 2 jours comme dans du coton. La transition se fait toutefois en douceur lorsque nous arrivons dans notre nouvelle guesthouse.

 

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

Rencontre à Horton Plains

 

Richard’s Cabanas, c’est tout simplement le Paradis. Après ces 2 jours apaisants, tous repus que nous sommes des choses merveilleuses que nous avons découvertes, nous arrivons ensuite dans un lieu magique, propice au repos, dans un environnement des plus paisibles… Richard’s Cabanas, ce sont 2 bungalows à l’intérieur ultra moderne, décorés avec goût, plantés au milieu d’un jardin, bordé d’une rivière. Des arbres fruitiers abritent des oiseaux multicolores aux chants étonnants. Il n’y a pas d’autres bruits que celui de la nature, et ça fait un bien fou!

Le patron Ajith, est à l’image des lieux qu’il a créés, calme, apaisant, et agréable.

Avec lui nous bouclons notre safari pour le lendemain. Ancien guide à Yala, il connait le parc, et il connait les guides. Ajith a arrêté de travailler là bas, dégouté du tourisme de masse qui petit à petit détruit la nature de son pays. Dégouté par ces guides sans scrupules qui fichent tout l’écosystème en l’air pour avoir simplement plus d’argent. Qui trimballent des visiteurs à toute berzingue, ne respectent pas les animaux, les oiseaux, la nature.

 

Sri Lanka: une plantation de thé et Horton Plains

 

Alors Ajith a créé ses bungalows, dans la nature, au milieu des oiseaux et des arbres fruitiers. Il n’en a que deux, parce que c’est juste ce qu’il lui faut pour vivre, lui et sa famille. Fervent bouddhiste, il nous explique d’une façon simple quels sont les préceptes de sa religion. Il reconnait qu’avant, il n’était pas si calme et apaisé que cela, qu’il a lui aussi laissé les vices envahir sa vie. Aujourd’hui il est heureux, tranquille, et il transmet sa vision à ses visiteurs.

Nous passerons 3 jours absolument inoubliables dans cet endroit, entre farniente, et repas gargantuesques et délicieux concoctés par la maitresse de maison. Ici nous mangerons pléthores de fruits et légumes, tous naturels, sans produits chimiques, Ajith y met un point d’honneur. Repus et pleins de vitamines, nous nous prélasserons alors sur la terrasse, observant au passage les oiseaux qui vivent, chassent et volent autour de nous.

 


Découvrez l’ensemble de notre voyage au Sri Lanka à travers tous nos récits!

Nous avons démarré notre voyage par la découverte du Triangle Culturel: Anuradhapura, Polonnaruwa et Kandy sont les 3 principales villes historiques de l’île. Puis nous sommes partis visiter la région des plantations de thé, pour apprendre comment se cultive le fameux thé de Ceylan. Ensuite, nous avons randonné dans le Parc d’Horton Plains, avant de rejoindre Ella, puis Tissaharama. Là, nous sommes partis pour notre premier Safari, au Parc National de Yala. Nous avons croisé éléphants, hérons, crocodiles et même un léopard! Pour finir, nous avons posé nos valises à Tangalle, dans un joli bungalow sur la plage, avant de rejoindre Colombo pour la suite de notre tour du monde…

 

Côté pratique, nous avons listé toutes nos bonnes adresses au Sri Lanka dans cet article, et vous pouvez également lire le bilan de notre voyage.

Besoin d’inspiration? Découvrez ici toutes les bonnes raisons de partir en voyage au Sri Lanka!

 

 

5 Commentaires

  1. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 10 septembre 2012 at 18 h 01 min

    Bon alors, après nous avoir émerveillé avec les vidéo et les photos, fait voyager et imaginer les paysages que vous traversiez, voilà maintenant que vous travaillez les notes olfactives……va falloir vous calmer les d’jeun’s, quand même un p’tit peu!!….
    Vraiment trop cool de vous lire, et de ressentir le plaisir que vous prenez dans cet endroit.
    Profitez en bien,
    bisous

  2. Commentaire par Nadège

    Nadège Répodnre 10 septembre 2012 at 18 h 38 min

    Ah là,là voilà encore un récit merveilleux, rempli de couleur et d’odeur, on s’y croit presque oui PRESQUE parce qu’ici avec la rentrée c’est le retour des bouchons, des gens énervés et ignorants du monde qui les entoure.
    Merci pour ces petits moments de bonheur que vous rajoutez à mes journées.
    Bisous

  3. Commentaire par Stef

    Stef Répodnre 10 septembre 2012 at 20 h 01 min

    C’est encore une merveille de vous lire, en lisant, je vous voyais comme deux petits oiseaux multicolores sur une branche !!! Je suis contente de voir que vous avez trouvé l’apaisement et que vous êtes capables par votre récit de nous le communiquer.
    Merci encore et bisous.

  4. Commentaire par Marco

    Marco Répodnre 11 septembre 2012 at 20 h 17 min

    Un lieu aussi magnifique et un guide aussi bon que Chandra égal la recette du bonheur .
    Vous avez dû vous régaler dans ce paradis …

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 12 septembre 2012 at 7 h 04 min

      Nous étions en totale confiance avec Chandra, ça nous a fait du bien de relâcher un peu, de ne pas être sans cesse sur la défensive… Et Richard’s Cabanas : un lieu d’une “fouresse” (pour les initiés)…

Laisser un commentaire

Allé en haut