Le trek au Népal pour les Nuls

25 octobre 2012

Villageois dans la Vallée de Katmandou

Villageois dans la Vallée de Katmandou

Petit guide à l’usage des randonneurs novices, qui comme nous se posent peut être des questions toutes bêtes, sans en trouver les réponses. On va tacher de vous faire partager notre petite expérience après notre premier trek au Népal, sachez tout de même que nous sommes loin d’être des professionnels !

 

Préparer un Trek au Nepal

– Comment on choisit son trek ?

Là, c’est une question très personnelle, mais qu’il faut prendre avec sérieux. Ne pas se sur-estimer.

Si c’est une première expérience, comme nous, on vous recommande le Trek du Panorama de l’Annapurna. Estampillé “Easy-Medium” par le Lonely Planet, c’est un bon moyen de tester vos capacités, tout en profitant d’un panorama magnifique sur les sommets enneigés. L’altitude maximum est de 3500m. De notre côté, nous n’avons ressenti aucunement le mal des montagnes (MAM)

Le souffle est plus court et l’effort plus difficile à partir de 2800m. Mais ce n’est que notre expérience et il n’y a pas de science exacte à ce sujet. Par sécurité nous étions partis avec une plaquette de Diamox. (Trouvée à Pokhara)

 

– Quel équipement prévoir pour un trek au Nepal ?

Nous sommes partis avec chacun un sac à dos. 10kg pour Julien, et 6kg pour moi.

Au tout départ de notre voyage autour du monde nous avions déjà prévu d’emporter des vêtements techniques chauds et légers à la fois. Nous avions donc déjà tous les vêtements chauds : polaires, sous vêtements techniques, pantalon NorthFace etc. Nous avons préféré les acheter en France pour être sûrs de la qualité, faire des comparatifs dans les magasins etc.

 

  • Nous sommes partis 6 jours : Nous avions pris chacun 3 caleçons/culottes, et 3 paires de chaussettes. 3 tee shirt, et un pantalon de rechange. Nous pensions pouvoir nettoyer le linge en route, mais il faut savoir qu’avec le froid et l’humidité, ça sèche très mal. On peut les accrocher sur le sac le lendemain, ou bien il faut en prévoir plus au départ !
  • En plus des vêtements, nous avons pris une trousse de toilette avec un nécessaire succinct. On trouve des échantillons de shampooings et de savon à Pokhara qui permettent de ne pas porter des bouteilles trop pleines. Crème solaire et baume à lèvres peuvent être utiles
  • Une lampe frontale chacun, très utile lors des coupures de courant, toutes les lodges ne sont pas équipées d’un générateur.
  • Deux serviettes de toilettes microfibres.
  • Des tongs pour la douche, et pour se détendre les pieds après la journée de marche.
  • Une trousse de secours. Pansements, désinfectants, le classique. Paracétamol, Imodium, et surtout une tablette de Diamox à utiliser en cas de mal des montagnes. On en trouve très facilement dans les supermarchés de Pokhara et Katmandou. Une tablette de micropur, au cas où. Pareil, dispo partout. Un spray anti Bed Bug, oui, oui. Parce que même si on accepte de ne pas être à cheval sur la propreté des lodges, on n’aime pas bien la compagnie des bestioles. (La fiole du Voyageur, disponible au vieux campeur, très efficace)
  • Un appareil photo, bien sûr. Vous pourrez recharger les batteries dans quasiment toutes les lodges que vous occuperez. Il n’y a pas de prise dans les chambres. Elles sont le plus souvent dans la salle commune, le Dinning. Prises d’assauts, il faudra soit vous dépêcher, soit prendre votre mal en patience. Un téléphone portable peut s’avérer utile en cas d’urgence. Pour notre part, nous n’avons néanmoins jamais eu de réseau, à part une fois, à Tadapani !
  • Une huile de massage, ou de l’arnica, pour les muscles des jambes, à appliquer chaque soir. Nous l’avons fait, c’est peut être la raison pour laquelle nous n’avons pas eu de courbatures.
  • Un jeu de cartes !, et un livre, si vous vous sentez de le trimballer.
  • Et enfin, des Boules Quies …indispensables!

 

On n’y a pas pensé/on aurait dû prendre :

  • Un duvet chacun ! Obligatoire selon nous, si vous montez à la même période. Il fait vraiment froid, et rien ne remplace un bon duvet sarcophage…Si vous n’en avez pas, louez en à Pokhara!
  • Moi j’aurai choisi de meilleures chaussures. Pour nous ça été un choix difficile au départ. Nous ne voulions pas partir un an avec des gros godillauds aux pieds, c’est souvent handicapant, transpirant, et lourds. D’autant que nous ne faisons pas non plus énormément de randos. Julien a trouvé un très bon compromis avec ses Adidas Riot4, tandis que les miennes se sont avérées trop légères pour l’expérience. On insiste sur ce point, la chaussure est très importante, et doit être choisie en fonction de l’utilisation que vous allez en faire. Ne lésinez pas sur le prix et la qualité. C’est également la seule chose qu’on ne peut pas acheter sur place, juste avant de partir en trek. Un bémol, si on avait dû monter plus haut, même les super Adidas de Julien n’auraient pas suffit.
  • On aurait dû prendre plus de vêtements chauds ! Bonnet, gants, pull, chargez, chargez !

 

trek nepal pour les nils

 

 

☆ Coté “Pratique”

 

– On laisse où, le reste de nos affaires ?

Nous les avons laissées à notre hôtel à Pokhara. Ils ont l’habitude. Préférez un établissement proposant un stockage dans une pièce prévue à cette effet, contre un reçu. Emballez tout bien comme il faut. Et n’y laissez tout de même pas trop d’objets de valeurs !

 

– Est-ce qu’on peut acheter, louer du matériel sur place ?

On trouve de tout à Pokhara, ainsi qu’à Kathmandou. A 90% il s’agit de contrefaçons, sinon on trouve également les mêmes (vraies) marques aux mêmes prix que chez nous. De mon coté j’ai acheté une polaire de marque locale, à 850 roupies (8€), qui s’est avérée efficace. Ce qu’on n’achète pas sur place : les chaussures, il faut les « faire » bien avant de partir.

 

– Les lodges, sur la route, c’est comment ? Y’en a beaucoup ? Ça coûte combien ?

Il y a des lodges dans les villages-étapes, et il y en a également tout le long de la route. On traverse un village toutes les 30 minutes environ. Il y a toujours une maison peinte en bleue prête à vous accueillir! Dans les villages étapes, les places sont parfois limitées. Nous ne sommes jamais restés bredouilles, mais ça a faillit être le cas à Tadapani, où la plupart des grandes lodges étaient déjà pleines. En arrivant tôt, en début d’après midi, vous avez plus de chance de trouver une chambre.

Les chambres sont très sommaires. Plus ou moins 6m2, deux petits lits que vous pouvez parfois rapprocher. Une fenêtre et une porte mal jointées, des cloisons très fines. Il faut aimer vivre en communauté ! On n’y passe pas notre vie, les cartes, la lecture, ça se passe au Dinning!

Pour le coût, les prix sont fixes, toutes les lodges du même village doivent afficher le même, en accord avec le comité touristique de l’Annapurna. Lors de notre passage, la plus chère des lodges était à Tadapani, ils nous ont demandés 300 roupies, + 100 roupies pour la douche. A Ghorepani, le prix du cottage était normalement de 600Rs, mais nous l’avons finalement payé 200Rs. Il faut dire que nous avons beaucoup consommé, tant à manger qu’à boire à côté.

Parfois vous trouverez des propriétaires qui vous proposent le logement gratuit si vous prenez les repas chez eux. A l’inverse, une trop grosse négociation peut s’avérer risquée : on a vu une française négocier une chambre de 300 à 200 Rs, en promettant de prendre le repas sur place. La propriétaire a refusé, sachant très bien que sa chambre serait louée au prix. La française est partie en levant du cul, et 2 minutes après la chambre était effectivement prise par d’autres grimpeurs.

Quand on arrive dans un village bondé, on évite de faire la fine bouche !

 

Trek solidaire au nepal

 

– Est-ce qu’on part seuls, ou avec un guide, un porteur ?

Nous sommes partis seuls. Pour nous la question ne s’est pas vraiment posée, nous nous sentions capables de porter nos sacs, et on avait envie d’être que tous les deux ! Et puis ça évite du coup de charger inutilement le sac à dos ! Pour un trek plus long, on aurait peut être envisagé les choses autrement, quoique. Par contre, partir seuls, signifie être au moins deux: impensable de partir seul pour un trek au Népal! Et dans tous les cas, il est recommandé de prévenir un proche ou une personne restée “en bas” de votre itinéraire et de votre date prévue de retour.

L’avantage d’avoir un guide, en plus d’apprendre des choses en chemin, c’est qu’il s’occupera de réserver ou trouver pour vous un logement avant d’arriver à l’étape du jour.

 

– Est-ce qu’on emporte à manger ?

Nous avons emporté des barres de céréales, des fruits secs, et du chocolat. On a trouvé tout cela à Pokhara. En route, il y a quelques gâteaux disponibles, mais bien plus chers. Et les barres de céréales, pour l’énergie et les petits creux, c’est imbattable.

 

– Est-ce qu’on a besoin d’une carte ?

Oui ! Même si vous serez rarement seuls, c’est bien de savoir le nom des villages traversés, d’avoir les indications d’altitude etc … Nous sommes partis avec le très bon guide Lonely Planet « Trekking in Himalaya». Vous trouverez toutes les cartes nécessaires dans les Book Shop de Pokhara. Le guide également.

 

– Est-ce qu’on a besoin de bâtons ?

Nous en avions un chacun, mais on est mitigés quand à leur utilité. J’ai testé la marche à deux bâtons, pas concluante. Dans les descentes, un bâton peut être utile pour prendre un appui. Ne les achetez pas, louez-les, toujours à Pokhara !

 

Trek solidaire au népal

 

– Est ce qu’on trouve à manger en route ?

Oui, partout. Il faut bien l’avouer, notre parcours et les traversées des villages n’avaient plus rien de très authentiques. Tout est transformé, aménagé pour le trekkeur. Toutes les maisons ou presque deviennent des lodges, et partout il y a des petites épiceries où l’on trouve de tout. Des gâteaux, chips, chocolat. Bière, vin, Rhum également. Pour les gros repas, idem, dans chaque village on vous proposera une carte quasi identique : Daal Bhat local, pâtes, hamburgers et même Burritos s’y côtoient !

Quelques tarifs:

Dal Baat: de 300 à 450 Rs / Plat de Macaronis au fromage: 370Rs / Viande: de 580 à 670Rs / Tarte aux pommes, la part: 200Rs / Une tasse de thé: 55Rs, un pot: 200Rs / Une bière: de 380 à 450Rs / Rhum Népalais: 450 Rs. Petit déjeuner complet: de 300 à 400 Rs

 

 

– Combien ça coûte, un trek au Népal ?

Nous en avons eu pour 40€/jour et à deux, pour 6 jours de trek. Ce prix inclus : la carte Tims + l’Acap pour chacun (total 66€), le transport en taxi A/R, les logements, les repas, boissons etc.

 

– On les fait où ces cartes / permis ?

Au choix: dans n’importe quelle agence de Kathmandou ou Pokhara, mais il faudra rajouter une commission (env 500Rs/carte/personne) Nous sommes allés directement au Bureau du Tourisme à Pokhara. Prévoir du cash (env 4000 Rs/pers) et 3 photos d’identités.

 

– Est-ce qu’on trouve de l’eau partout ?

En trouver n’est pas le souci. Au fur et à mesure qu’on grimpe, c’est le prix qui le devient ! Une bouteille que l’on trouve à Pokhara à 20Rs passe à 120Rs à Tadapani. Néanmoins nous en avons toujours acheté, parce que ce n’est quand même pas si cher, et qu’on préférait éviter de boire du Micropur. Nous avons utilisé ce dernier une seule fois, à Tadapani. Le proprio de la lodge nous avait déjà bien ponctionnés, et là, on a trouvé que son prix était vraiment trop élevé. Par principe, nous avons donc refusé ! On a donc utilisé une pastille de Micropur. Pour masquer le goût de chlore nous avons dilué un sachet de poudre aromatisé type Ice Tea. Ça marche bien, et nous n’avons pas été malades !

Concernant l’eau minérale, on vous conseille de chercher les lodges proposant le “Refill”, remplissage de votre gourde à l’aide d’une grosse bonbonne de 20L. Pas forcément moins cher, c’est néanmoins plus écolo que les bouteilles en plastique!

 

– On emporte combien de roupies avec nous ?

Bien sûr, il n’y a pas de DAB là haut ! Pensez donc à bien calculer votre budget au départ, et à emporter l’argent nécessaire, voire un peu plus, par sécurité. Les lodges sont fermées à clé, pas beaucoup de risque de se faire dévaliser.

 

D’autres questions ? On peut peut être y répondre ! N’hésitez pas à nous les poser ;-)

 

 

 〰〰〰〰〰〰

Si vous avez raté notre voyage au Népal:

 

 

Médias Népal

 

20 Commentaires

  1. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 25 octobre 2012 at 13 h 54 min

    Tout est bien noté!!!!!
    On vous embrasse

  2. Commentaire par Sandrine

    Sandrine Répodnre 29 octobre 2012 at 12 h 20 min

    Ok, je suis prête pour un trek. Je pense même le tenter au 139 rue Vendôme ! Le bâton sera donc indispensable (mais uniquement en cas d’attaque de collègues ou autres …). Trêve de plaisanteries, c’est rassurant de vous savoir organisé et surtout plein de courage. Peu être pas des professionnels mais pas loin (à cause du duvet !!!!). Je vous fais de gros bisous à tous les deux et à très bientôt.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 31 octobre 2012 at 17 h 16 min

      Eh oui, on progresse, on progresse … peut être même qu’à la fin du voyage on sera des … “sportifs” !! Gros bisous à toi ;-)

  3. Commentaire par Benoit(novomonde)

    Benoit(novomonde) Répodnre 7 août 2013 at 21 h 32 min

    Ok… je voyais pas ça aussi bien organisé les treks au Népal… Je pensais qu’avoir un guide c’était indispensable pour pouvoir dormir chez l’habitant. J’imaginais pas qu’il y avait des lodges partout… Vous avez rencontré beaucoup de trekkeurs sur les sentiers??? (je demande ça pour mon père… Il aime bien être tout seul à la montagne ;-) )
    Sinon je me réjouis de tester le micropur… on prendra des sachets de thé froid de secours ;-)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 8 août 2013 at 11 h 54 min

      Ton père part sur quel circuit pour son trek? Du monde, sur le notre, oui il y’en avait. Parce qu’il était étiqueté “facile/moyen” dans le Lonely, c’est le plus populaire. J’imagine que sur d’autres sentiers, il y a moins de monde. Au départ, nous voulions partir dans les Langtang, c’est réputé plus calme. Et pour les lodges, c’est pareil, il y en avait beaucoup sur notre route, parce qu’elle était très fréquentée, il y en a forcément un peu moins sur les sentiers plus isolés ;) J’imagine que ton père compte bivouaquer de temps à autre?

    • Commentaire par Benoit(novomonde)

      Benoit(novomonde) 8 août 2013 at 15 h 27 min

      Je pars aux infos ce w-e et je lui demanderai ;-)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 13 août 2013 at 22 h 05 min

      Ah super! et tu viendras nous les donner, ces infos, hein?! Bonne fin de préparatifs en tous cas, ça doit aller à 100 à l’heure dans vos têtes :)

  4. Commentaire par Loïc de RoutardSpirit

    Loïc de RoutardSpirit Répodnre 6 septembre 2013 at 3 h 59 min

    Bel article complet merci beaucoup pour tous ses renseignements pratiques, on a rencontré pas mal de monde sur la route qui nous on également dis que l’on peut faire tous les treks sans guide, mais ton article explique vraiment tout très bien, un grand merci à toi :)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 6 septembre 2013 at 16 h 25 min

      Avec plaisir, Loic! Bien sûr il est possible de partir seul, en tous cas pour le circuit que nous avions sélectionné… Pour les treks plus longs, ou plus isolés mieux vaut se renseigner un peu sur place, et surtout bien s’informer sur les conditions météo là haut :)

  5. Commentaire par Piotr

    Piotr Répodnre 11 mars 2014 at 23 h 43 min

    “Impensable de partir tout seul, tout seul ! ” Bah, j’aime bien quand c’est impensable, cela m’évite de penser et je préfère agir alors :)

    Est-ce qu’on a besoin de bâtons ?

    Moi je dirai que oui… ils sont utiles pour soulager le genou à la longue. Il faut apprendre à s’en servir mais ils permettent de faire travailler le haut du corps et offrent jusqu’à 25% de puissance en plus, même sur du plat. Si on pratique la marche nordique, on devient vite accro ;)

  6. Commentaire par Louise

    Louise Répodnre 24 juin 2014 at 11 h 37 min

    Salut les nowmads !

    Merci pour cet article plein d’infos très utiles ! Nous partons nous aussi en tour du monde en septembre, et on prevoit un trek au Népal, ce serait dommage de louper ca (surtout quand vous nous mettez l’eau à la bouche!!)

    Je me pose quand même une question : pour avoir un sac de 6 kgs et un sac de 10 kgs, vous avez laissé le reste de vos affaires de tour du monde quelque part? Dans une consigne ou quelque chose comme ca?

    Car nos sacs de tour du monde feront environ 11 et 14kgs et j’imagine difficilement grimper avec ca sur le dos…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 juin 2014 at 17 h 51 min

      Bonjour Louise,
      Et bien en fait, on avait laissé nos affaires à notre hôtel. Ca se fait couramment là bas. C’est pas une “consigne” telle qu’on la connait, et j’avoue qu’au départ, on était pas vraiment confiants: nos sacs ont été stockés dans une grande pièce réservée à cette usage, en échange d’un simple ticket. Bon, niveau sécurité, y’a mieux. Mais comme pour beaucoup de choses, on apprend à faire confiance dans ce genre de voyage: pas le choix! Sinon, quand on passe par une agence avec guide pour organiser son trek, il y a possibilité de laisser les affaires en consigne à l’agence. Mais là encore, je pense que le mot “consigne” est bien grand par rapport au niveau de sécurité offert!
      Mais en tous cas, au retour, on a tout récupéré, sans problème!

  7. Commentaire par rentreratelleauboutdunmois

    rentreratelleauboutdunmois Répodnre 17 août 2014 at 14 h 09 min

    Eh voilà, je suis impatiente d’y être :) Super ton article!!!!

  8. Commentaire par Nowmadz

    Nowmadz Répodnre 17 août 2014 at 22 h 46 min

    @rentreratelleauboutdunmois: Merciiii! Quand pars-tu là-bas??….

  9. Commentaire par Eric

    Eric Répodnre 12 novembre 2014 at 21 h 35 min

    Lors de mon trek au Népal, j’ai croisé des personnes sans guide. Si c’est techniquement réalisable, je trouve ça dommage car on passe complètement à côté de la principale richesse d’un trek et du Népal: le contact avec la population. Les échanges sont nettement facilités avec un guide et il fournit de nombreuses explications culturelles, historiques etc. Bref, sans Sanu, notre guide, notre trek aurait été nettement moins sympa.D’ailleurs en fin de séjour nous avons improvisé un mini trek de 3 jours, juste pour le revoir !

  10. Commentaire par RandoCloClo

    RandoCloClo Répodnre 19 novembre 2014 at 17 h 16 min

    Super article avec beaucoup d’infos utiles !! Le WEB est “pollué” d’agences de trekking avec des prix exorbitants et ça fait plaisir de voir qu’on a toujours la possibilité de partir de manière autonome même novice ! Ma seule question concerne les logements durant la rando : vous êtes partis seuls vous avez réservé au préalable ?

    Merci !

  11. Commentaire par robillart

    robillart Répodnre 23 janvier 2016 at 14 h 20 min

    Nous partons pour un circuit Népal en groupe avec guide puis 5 jours de trek Anapurna, que mettre dans la valise vetement et autre pour ce circuit sachant que chaque valise ne doit pas dépasser 20 kg avion? Et pour le Treck faut il emmener serviette sac de couchage en sachant que nous serons en loge 1ère catégorie ? Merci

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 25 janvier 2016 at 14 h 13 min

      Bonjour Monique, merci pour votre passage ici. Concernant le matériel à emporter pour le trek, je vous conseille de demander directement à votre agence. Nous sommes partis seuls, donc nous avions tout emporté, mais il se peut que votre agence prévoir de fournir au moins les sacs de couchage.
      Pour le reste des vêtements à mettre dans la valise, je vous conseille de prendre des vêtements techniques, puisque vous allez beaucoup marcher, et surtout de très bonnes chaussures de marche. Dans cet article (https://nowmadz.com/preparatifs-tour-du-monde/le-choix-des-chaussures-pour-voyager.html), je parle des différentes chaussures de marches idéales pour voyager, et sur cette page (https://nowmadz.com/materiel-necessaire-pour-voyager/) vous trouverez tout le matériel que nous emportons lorsque nous voyageons.

  12. Commentaire par Julie

    Julie Répodnre 3 septembre 2017 at 10 h 40 min

    Super article, merci :p

    Je me pose une question concernant le voyage que je vais réaliser avec mon copain l’année prochaine. Nous prévoyons un tour du monde d’une année à peu près et nous envisageons le Népal. Néanmoins, les pays que nous ferons derrière ne necessiteront absolument pas tous les vêtements techniques qu’il faut pour le Népal. Donc, nous ne voulons pas nous charger juste pour 1 pays (vêtements chauds, bonnet, echarpe, gants, chaussures de rando). Est-ce que tu penses qu’il est préférable d’envisager ce pays hors tour du monde?

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 10 septembre 2017 at 15 h 12 min

      Hello Julie, merci pour ton commentaire. Nous avons eu un peu le même cas durant notre voyage, et nous avons acheté sur place ce qui nous manquait. Nous avons ensuite renvoyé chez nous le matériel qui ne nous était plus indispensable pour la suite du voyage. Ça permet de tester la poste népalaise, toute une histoire :)

Laisser un commentaire

Allé en haut