Au pays de Candy-a

7 août 2012

A Bali, entre paysages magnifiques, encens et sourires des enfants, il y a quelques petites choses qui nous font grincer des dents…

L’Indonésie est un pays magnifique. Magnifique. On en prend plein les yeux tous les jours, plein le nez, ça sent l’encens à tout bout d’champ, plein les papilles avec ces plats chaque fois délicieux qui vous font comme une explosion de saveurs à chaque bouchée.

Et puis les indonésiens sont « friendly ». Pas « gentils », mais « friendly ». Amicaux, aimables. Souriants, oui, la plupart du temps.

Comme dans pas mal d’autres pays asiatiques, la règle ici est au marchandage

Citoyens du Monde, nous n’en restons pas moins des étrangers pour eux. Même si beaucoup de coins, à Bali notamment, ont été bien façonnés pour accueillir l’étranger, avec sourires, musiques et couleurs à gogo, on se rend bien compte qu’on sera pourtant… jamais vraiment leurs potes.

Comme dans pas mal d’autres pays, la règle ici est au marchandage. Ils seraient presque déçus qu’on n’y prenne pas part. Alors que pour nous, ça nous ferait des vacances d’avoir de temps en temps des prix fixes, et affichés ! Le marchandage, c’est sympa, c’est marrant 5 minutes. Nous on y gagne rarement. Eux, souvent. Comme rien n’est officiel ici, chacun fait son beurre, et en avant les embrouilles !

 

Aujourd’hui, deux belles arnaques : à la Homestay et au temple de Besakih

Nous logeons dans une homestay, depuis 4 nuits. Nous avons eu la nuit à 120 000 Rp, alors que le gars nous annonçait au départ 200 000 RP.

On s’est alors dit « Whaooou ! quels bons négociateurs qu’on est !! ». Puis hier sont arrivés 2 parisiens, ils se sont installés dans la chambre d’à côté. Ils ne restaient qu’une nuit. J’ai entendu la fille, visitant la chambre, en demander le prix au gars :  « 120 000Rp !»

Ah ? Eux y z’ont même pas besoin de négocier dis donc … !

De notre côté on décide de rester 3 nuits de plus. On retourne voir le gars, on lui demande un prix pour les 3 nuits supplémentaires. Il nous répond « Ok, je vous fais 120 000Rp » … ah mais non, mais ça c’est déjà le prix, c’est pas du rabais ! « Ah non, qu’il dit, là vous êtes pas à 120 000, mais à 150 000 … 150 000 c’est le prix officiel ! »  … « Non, nous on est à 120 000, tu nous as dit 120 000 à notre arrivée. Et puis aux parisiens, tu leur as fait 120 000 direct ! » ….. ….. Argh (là, il fait la moue)  …. « Bon Ok, je vous fais 110 000 pour les 3 prochaines nuits »

En deux temps trois mouvements, et pour la même chambre, on a donc eu des prix à 200 000, 150 000 et 120 000 Rp….et finalement 110 000 pour nos 3 dernières nuits.

Bref, la nuit se passe, et nos parisiens s’apprêtent à partir. Je les entends payer le gars. La fille lui dit « Tiens, j’ai pas de billet de 20 000, est ce que tu as la monnaie ? » et le gars de répondre « beh pourquoi 20 000 ? »  «  Et bien pour faire les 120 000 !! » .. «  Ah mais non, mais j’ai pas dit 120 000 ! J’ai dit 170 000 !! » ….. La fille, étonnée, essaie de discuter, et puis finalement elle pense qu’elle a  mal compris la veille. Elle finit donc par lui payer 170 000 Rp …

On assiste à l’arnaque, et on commence à se dire qu’il va falloir soit bien se refaire repréciser le prix, soit au pire, partir d’ici vite fait. Parce que ça n’est pas clair, et c’est pas bien. C’est quand même pas propre du tout d’annoncer un prix et d’en exiger un autre le lendemain.

C’est pris dans ces réflexion que le gars vient nous trouver. Et là, c’est le bouquet:

« C’est bon, si vous restez 3 nuits de plus, je vous fais la chambre à 100 000! »

Tu m’étonnes, c’est nos pauvres parigots qui ont allongé le reste ! Ils ont payé plus cher pour amortir la réduction dont on a bénéficié! Ah, c’est sacrément moche, quand même.

 

Balade scooter Kuta (16)

 

Après tout ça, nous décidons d’aller nous balader en scooter

Faire  du scooter ici, c’est pas vraiment comme en France. C’est plutôt comme dans un jeu vidéo dont vous êtes le héros. Il faut éviter tout plein d’obstacles, tout le temps, tout en faisant attention aux nombreux nids de poule sur la route.

Le Lonely Planet et d’autres articles lus sur internet nous interpellent cependant

Mais on y va quand même, on se dit qu’on va aller à Besakih, allez, soyons fous ! 48 km, même pas peur. Besakih, c’est là où il y a un très beau temple, l’un des plus anciens de Bali. Le Lonely et d’autres articles lus sur internet nous interpellent cependant. Les rabatteurs locaux  sont très agressifs, ils essaient d’arnaquer, d’imposer des trucs à payer de ci de là, il faut être vigilant.

Allez !

Arrivés là bas, on découvre le sens véritable du mot « agressif ».

Agressif, ça veut dire agresser quelqu’un, lui parler brutalement, voir le brutaliser. Synonyme : coléreux, brutal, malveillant, menaçant…

Pour vous caricaturer ce qu’on a vécu à l’entrée de Besakhi, imaginez vous vous rendre dans un endroit touristique connu, je ne sais pas, par exemple le Mont St Michel en France, ou une belle église Italienne, à Assise. Vous arrivez dans le village, pas à l’entrée de l’Eglise, dans le village, tout guilleret, et là, un type suivi de 2 autres à la mine tout aussi patibulaire que lui vous agresse, accueille … agresse  :

– « IL FAUT PAYER ICI…..C’EST L’ENTREE…. SI TU PAIES PAS TU DÉGAGES, TU FAIS DEMI TOUR T’AVANCES PAS PLUS. »

– Plait il ? Payer pourquoi, on est où, comment ? Et si je veux juste passer par la route et pas allez au Temple ? (on sait que la route ne mêne pas qu’au Temple, on peut rejoindre Kintamani en l’empruntant)

– “TU PASSES PAS, T’AS RIEN A FAIRE PLUS LOIN, TU FAIS DEMI TOUR, TU PAIES OU TU TE CASSES JE TE DIS!

Tout en faisant des signes de la main qui signifient « casse toi »….

  • Mais vous dîtes ça parce que je suis un touriste ?

– “OUAIS C’EST TOUT A FAIT CA, PARCE QUE T’ES UN TOURISTE”

Bien ou bien l’accueil?!

Derrière nous arrivent des touristes allemands qui paient sans broncher, la tête basse. On leur demande ce qu’ils ont payé, pourquoi, combien. Ils ont payé un prix 5 fois plus cher que celui annoncé dans le Lonely ! Et puis ils ont payé d’autres trucs aussi, mais ils savent pas très bien quoi … Tant qu’il y aura des pigeons!

 

Indonesie 9 aout - Tampaksiring (Gunung Kawi) (44)

L’autre continue à gesticuler, à parler fort. Julien parlemente, moi j’hallucine, j’ai jamais vu ça. Autant d’agressivité, pourquoi ? Pour nous intimider ? Je tape du poing, je pose mon véto ! Rien à foutre de leur tas de pierrailles, des temples on en verra d’autres. C’est pas parce qu’on est touristes qu’ils ont le droit de nous parler comme ça.

Oh, ils peuvent être agressifs, et gesticuler, en tous cas, avec nous ça ne marchera pas. Et puis quoi encore ? C’est quoi ces façons ? Qu’ils le chérissent leur temple, parce qu’on leur laisse, on n’en veut pas!

On est repartis bredouilles.

Le Temple de Besakih, je pense qu’il faut le visiter en excursion, avec un guide ou au moins un chauffeur indonésien.

Ou alors on a vraiment pas eu d’bol. On avait lu une feinte dans le Lonely pour éviter l’entrée principale, mais les 3 brutes ont fait barrage à notre arrivée. C’est vraiment une pratique très con ! Avec nous, en tous cas ils n’auront rien gagné.

Par contre pourquoi se priver quand l’intimidation et l’agressivité marchent avec des gens comme les allemands derrière nous ??!

(Après coup, on a lu des témoignages sur le net, une fille raconte qu’elle a pu passer le premier barrage et là, elle s’est faite pourchasser par les guérilleros de l’entrée du village, puis interdire l’accès au Temple, il fallait qu’elle paie le prix fort !)

 

Indonesie 9 aout - Tampaksiring (Gunung Kawi) (1)

 

Je ne dirai pas que ces gens nous méprisent, mais pas loin. Et en quoi les en blâmer ?

En France, on a un peu la même appréhension des touristes. C’est vrai quoi, les touristes, c’est souvent des gens qu’on prend pour des cons ! Pour avoir travaillé dans le milieu, je me souviens du peu de considération qu’on avait pour ces benêts qui débarquent, tous habillés pareil, qui ne comprennent rien, qu’on peut berner facilement, et qui suivent bêtement leurs congénères,  histoire de pas être trop dépaysés.  Alors quand on sait en plus qu’en Indonésie, le salaire moyen est d’environ 100 €, soit 15 fois moins élevés que le notre, ils ont de quoi vouloir nous plumer !

Le budget moyen d’un couple qui voyage en Indonésie est de 44€

Imaginez vous, c’est comme si à Lyon, on voyait un mec débouler avec un budget de 20 000€ pour passer son mois de vacances. On se dirait qu’il est fou, qu’on peut vivre avec beaucoup moins que ça, puisque nous y arrive ! et puis on se dirait que puisqu’il a tant de blé, et qu’après avoir mangé et dormi, il ne saura plus quoi faire pour le dépenser, et ben on aura qu’à l’y aider !

 

Indonesie 9 aout - Tampaksiring (Gunung Kawi) (14)

 

Le budget moyen d’un couple qui voyage en Indonésie est de 44€. 44€, on dépense chaque jour ce que la plupart d’entre eux mettent presque 15 jours à gagner !

L’authenticité, l’échange gratuit est bien souvent un luxe réservé à ceux qui ne manquent de rien

Donc oui, nous sommes des vaches à lait. L’Indonésie, comme tout un tas d’autres pays pauvres ou émergents est le paradis des vaches à lait. Il faut le savoir, l’accepter, et surtout ne pas se croire plus malin que les autres, ni s’attendre à de vrais rapports d’authenticité avec les locaux. L’authenticité, l’échange gratuit est bien souvent un luxe réservé à ceux qui ne manquent de rien. Une fois qu’on a de quoi vivre, de quoi survenir à ses besoins, alors on peut commencer à avoir des tendances humanistes.

Mais quand on est dans la survie et surtout, surtout qu’on a tout autour de soi autant de billets sur pattes, difficile de ne pas être tenté. Je fais une généralité, je sais. Je sais ce que certains vont penser, que si, c’est possible d’avoir un vrai échange, sincère et désintéressé dans les pays qu’on traverse.

Oui je le pense aussi, mais c’est quand même pas monnaie courante, si j’ose dire !

Même si on arrive à le comprendre et à ne pas trop leur en vouloir, parfois c’est quand même fatiguant. Surtout quand on est dans les villes, où le rabattage est permanent. Ok, on a des ronds, mais est ce que pour autant il faut accepter de payer pour rien, d’être rackettés ? L’autre fois, on a voulu traversé une jardin, un type du coin nous a dit qu’il nous en couterait 100 000 Rp (8€) ! Après en avoir parlé à d’autres locaux, ils ont bien rigolé, ça n’existe pas, cette taxe, c’est n’importe quoi ! Et tout à l’heure encore, on nous a demande 5000 Rp, parce qu’on s’était garés devant un supermarchés !!! Un type tout glauque avec un faux uniforme !

 

Mengwi - Royal Family Temple (36)

 

Et puis quand on sort des sentiers battus, remarquez, c’est un peu pareil. On a fait un jour une balade en scooter dans les environs de Kuta Lombok. Là, on était perdus au milieu de nulle part, on a traversé des villages vierges de tout tourisme. Le village authentique, vous voyez le genre ? Celui où y a les vaches, les poules et les brebis au milieu de la route, où les enfants jouent tous nus dans les rus au bord de la route…. Ouahou, ça y’est ! On y est ! On a fui les sites touristiques, on est dans le  « vrai pays » ! … Ici, les gens sont gentils, et désintéressés !

Et puis, là, d’un coup, une horde de marmots, entre 3 et 5 ans, sortis de nulle part, encerclent notre scooter, et nous courent après, en criant :

« Money, money, money !!! »

 


 

Si vous avez raté le début de notre voyage en Indonésie:

11 Commentaires

  1. Commentaire par tanguy

    tanguy Répodnre 7 août 2012 at 14 h 16 min

    Je plussoie!

  2. Commentaire par piotr

    piotr Répodnre 7 août 2012 at 14 h 22 min

    Des sacs à fric… pas besoin d’aller en Indonésie pour être vue ainsi malheureusement… je crois que cela concerne tout le monde sauf peut-être les backpackers extrêmes et encore !
    La différence des revenus en est la cause…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 8 août 2012 at 15 h 46 min

      Oui et puis se déguiser en pauvre pour être plus proche d’eux revient presque à carrément se foutre de leur gu…!!;-)
      Ce qui est rageant c’est surtout le racket, pas tant de payer un nasi Goreng un peu plus cher que les locaux. Mais le racket c’est insupportable !

  3. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 7 août 2012 at 14 h 40 min

    Pas mal cette technique….
    Faut que j’essaye de racketter les étrangers de Cahors mdr…!!!!

  4. Commentaire par plume de cib

    plume de cib Répodnre 7 août 2012 at 14 h 47 min

    hello,
    faut définitivement vous coller à l’esprit que vous êtes des touristes occidentaux, donc des coffres-forts ambulants ! C’est pas très glamour, certes, mais le pays de Candy, c’est dans les rêves. Comme tu l’exprimes, les gens là-bas vivent avec trois roupies. Tout y est rare, à part le touriste. Est-il benêt ? bah… Il a la monnaie, c’est tout. C’est pourquoi on ne peut rêver de vivre dans ces Pays. Ce serait admettre que la pauvreté leur va bien et qu’on les envie. Oui, nous on “chie dans de l’eau propre” !

  5. Commentaire par Anaïs et Jérôme

    Anaïs et Jérôme Répodnre 7 août 2012 at 14 h 52 min

    Carrément d’accord! Bali c’est magnifique mais le côté couillon de touristes j’te prend pour une vache à lait! a pas mal gâché notre impression: payer pour aller faire du snorkelling sur une épave (heu c’est pour quoi exactement cet argent?), payer pour aller voir les rizières classées à l’Unesco (ils vous donnent pas déjà des sous l’Unesco justement?), payer pour passer dans le village où il y a le point de vue sur le lac, argh….. Nous étions avec des amis en vacances et ne voulions pas gâcher leur séjour mais nous avons du mal à comprendre que les touristes acceptent ça…. Alors quand on parle de la gentillesse des locaux, nous on a un peu du mal!! Surtout qu’autant à Java, qu’à Sumatra, ce n’était pas du tout comme ça…

  6. Commentaire par Olivier

    Olivier Répodnre 7 août 2012 at 15 h 02 min

    Mhmmm, je n’ai jamais été a Bali, mais c’est globalement la même dans n’importe quelle pays “en développement” : touriste = argent. C’est un peu balot d’associer ça à Bali.
    Après niveau “rapport authentique”, l’autre solution consiste à réellement n’avoir aucun rond, ça marche aussi dans ce sens là ;-)

  7. Commentaire par Stef

    Stef Répodnre 8 août 2012 at 8 h 03 min

    “les derniers seront les premiers” au paradis, il faudra prendre un peu de monnaie pour passer !!!
    Le paradis ça se mérite. Cela n’enlève rien a la beauté des lieux. Bonne continuation. Gros bisous.

  8. Commentaire par Olivia

    Olivia Répodnre 15 novembre 2014 at 19 h 24 min

    Je ne suis jamais allée en Indonésie ou en Asie du sud-est… Mais j’ai eu la même impression au Pérou… Les gamins “entraînés” à faire la manche et arnaquer les touristes, à demander 1 sole pour 1 photo spontanément, sans qu’on leur demande rien… Et quand on leur dit “non merci” gentiment, ils sautent devant l’appareil au moment où on prend la photo et demandent leur paiement… C’est triste et rageant à la fois, on se sent mal pour eux, mais en même temps, ils nous embêtent… J’ai un peu de mal avec cette sensation, personnellement…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 17 novembre 2014 at 14 h 08 min

      Bonjour Olivia… Tiens, c’est “drôle” car on a retrouvé cette impression justement au…Pérou! Seul pays d’Amérique du Sud où nous avions le sentiment de n’être que des dollars sur pattes… Comme tu le dis, cela provoque en plus un sentiment étrange, mélange de colère et de honte presque, d’avoir autant et eux si peu… Mmh…ça fait partie des choses du voyage!

Laisser un commentaire

Allé en haut