Un peu de notre voyage en Norvège…

14 juin 2016

Est-ce que je vous ai déjà parlé de mon travail? Je suis freelance. Une partie de mon travail consiste à traduire des articles de différentes langues, mais aussi, d’en écrire, et ces articles sont principalement sur le thème du voyage. Je suis à mon compte depuis quelque temps déjà et je passe donc une partie de mes journées à rechercher des informations sur une destination, puis à les retranscrire, en m’efforçant de donner envie au lecteur de découvrir à son tour l’endroit que je décris. J’aime tout particulièrement parler des destinations que je connais bien et que j’ai apprécié, car c’est bien plus facile de susciter l’envie et de faire passer des émotions dans ces cas-là.

Je suis une pourvoyeuse d’inspiration voyage, en quelque sorte. 

Et pourtant, quand il s’agit de parler de la Norvège, je sèche. Ça fait des jours, des semaines (des mois?) que je cherche désespérément mes mots, en vain. Oui, je suis désespérée, car c’est bien la première fois que cela m’arrive!

Ne saurais-je plus écrire? Ou alors, est-ce que je ne suis pas inspirée par ce pays? Mais non, mille fois non pourtant! Il faudrait être fou! Mais alors quoi? 

La Norvège impose le silence, un silence admiratif

La Norvège, entre sa culture et ses paysages, c’est un diamant à l’état pur, brut, qui émeut. Et comme toute chose qui suscite de l’émotion, on l’admire et puis on se la remémore en silence. Comme si on savait qu’assister à son incroyable spectacle était une chose rare et précieuse. Rare, parfaitement. Quand je repense à notre voyage en Norvège, j’ai un peu l’impression d’avoir vécu un rêve. Un doux rêve, celui dont on ne veut pas sortir lorsque sonne le réveil au petit matin, voyez? Je repense à ses paysages incroyables, et surtout, à l’émotion qu’ils ont suscité en moi, et là… je me tais, je ne dis rien, car je ne peux pas le décrire avec des mots, j’ai l’impression qu’ils seraient à la fois trop simples, creux.

Mais alors, comment je vais faire pour le raconter, ce voyage en Norvège?!

Je ne me considère pas comme une grande voyageuse, mais nous avons tout de même traversés quelques pays au cours de notre tour du monde et les émotions furent nombreuses et variées. Aucune cependant ne ressemble à celles que nous avons pu ressentir durant ces deux semaines que nous avons passées en Norvège.

Nous avons commencé notre voyage par quelques jours à Oslo. Malgré un temps maussade qui n’a fait qu’ajouter du gris à une architecture déjà sombre, nous n’avons eu de cesse d’explorer la ville et nous y étions à l’aise. Il s’agit d’une petite capitale, et on en fait vite le tour. Notre hôte nous avait indiqué quelques uns de ses quartiers préférés, hors des sentiers battus, nous avons donc arpenté la ville, suivant son quadrillage, à la découverte du moindre de ses secrets. Bien sûr, 5 jours, c’est trop court, pour “tout” voir. Nous aurions pu aller admirer le panorama depuis Holmenkollen, et visiter le musée du ski et nous sommes à peine passés devant le parc des sculptures de Vigeland, découragés par une pluie battante. Mais peu importe. En nous baladant à travers la ville, nous avons surtout pu ressentir la quiétude des habitants d’Oslo.

Oslo, une ville à taille humaine (500 000 habitants, à peu près comme Rouen, ou Montpellier) qui ne connaît apparemment pas le stress et l’ambiance électrique des autres capitales d’Europe.

Après les quelques cafouillages traditionnels de l’arrivée pour comprendre comment fonctionnent les transports, les commerces et tout le reste, elle nous est vite devenue familière, et nous nous sommes vite sentis “chez nous”.

Rares sont les guides de voyage à s’étaler sur Oslo.

Et bien souvent, on conseille de ne faire qu’y passer, pour rejoindre d’autres points d’intérêt dans le pays. Et même s’il n’y a effectivement pas forcément beaucoup de choses “à voir“, ou “à faire“, je pense pour ma part qu’Oslo est une ville “à vivre“. C’est l’endroit où l’on prend la température du pays, celui où se créé le premier contact avec un peuple scandinave dont nous avons tout à découvrir.

Et ce que j’aime faire le plus, finalement, lorsque je visite une ville, c’est observer la vie autour de moi. Regarder comment vivent les gens, comment ils se comportent entre eux. Il y a toujours des choses qui m’interpellent, parce qu’elles diffèrent de nos habitudes, alors je m’interroge, je fais quelques recherches, ou alors, je pose des questions aux gens, je leur demande pourquoi ils agissent comme ceci, ou comme cela.

Je m’étonne toujours au premier abord, je m’énerve parfois et puis je réfléchis ensuite. Découvrir de nouvelles façons de vivre et de penser est selon moi une véritable source d’enrichissement personnel, parfois bien plus puissante que n’importe quel paysage ou monument emblématique.

Cela permet, tout simplement, d’ouvrir son esprit.

Quelques photos… Plutôt grisouilles, je vous aurai prévenus!

voyage-norvege-gare

Sur le parvis d’Oslo S, la Gare d’Oslo

voyage-norvege-opera

L’Opéra et son architecture plutôt futuriste. Il est possible de monter sur son toit pour admirer la vue sur les environs

voyage-norvege-marina

voyage-norvege-hotel-de-ville

L’hôtel de ville, massif, imposant. Inratable!

voyage-norvege-parlement

La Maison du Parlement

voyage-norvege-oslo-parlement

Le Palais Royal, au bout de Karl-Johansgate

voyage-norvege-oslo

voyage-norvege-halle-oslo

Les Halles accolées à Oslo S, un endroit très chaleureux

Parmi d’autres, il y a une chose que j’ai remarquée en Norvège, c’est que les norvégiens ont une conception de la politesse apparemment différente de la notre. C’est à dire qu’ils sont polis, bien sûr, toujours aimables et courtois, mais ils n’en font pas “des tonnes”. Même dans le secteur du tourisme, il n’y a jamais de ronds de jambes et de grands sourires pour amadouer le touriste. Non. Ils sont polis, mais ça s’arrête là. En observant davantage, j’ai pu remarquer que dans les magasins par exemple, c’est à dire entre eux, du client au commerçant, c’est idem, on n’en fait jamais “des tonnes”. On présente son article, on paie, on part, sans un regard ou presque pour la personne qui se trouve à la caisse. Pour autant, ils ne paraissent pas du tout méprisants, loin de là. Ils ont dit “bonjour, merci, au revoir” mais voilà, ça s’arrête là. Et puis, ils ne sont pas curieux. Rares sont ceux qui nous ont demandés d’où on venait, où on allait : les traditionnels questions que l’on pose lorsque l’on croise des touristes, un peu partout dans le monde, par curiosité ou simplement par politesse, pour “dire quelque chose”!

Une explication que j’ai obtenu à ce sujet est que les Norvégiens sont tout simplement “bien” avec eux-même et qu’ils n’ont pas besoin d’en faire “des tonnes”, ce qui a souvent pour but d’obtenir l’approbation de l’autre. Il n’y a pas -ou moins- cette notion de “paraître” que l’on connait dans nos pays latins.

Ils s’en foutent un peu de ce que pensent les autres. 

Au début, je les ai trouvés gonflés, les Norvégiens. Et puis, en y réfléchissant, je me suis dis que ce devait être bien, car finalement, cette histoire de “paraître” et d’attendre toujours l’approbation ou le sourire des autres (pour exister?) c’est pas bien constructif, pas vraiment épanouissant. Si c’est bien comme cela que sont les choses là-bas, ce doit être plutôt reposant.

Imaginez, finis, ces énervements de fin de journée parce que la caissière, le chauffeur de bus, ou le patron n’a pas été sympa! “Non, mais moi, je m’en fou, je me sens bien avec moi-même, et personne ne peut remettre cela en cause..” C’est une façon plutôt cool d’appréhender les choses, non?

Si je divague et que je me plante totalement dans l’interprétation de cette histoire de politesse norvégienne, n’hésitez pas à me le dire! Mais gentiment, hein. Je suis française, moi, j’ai encore (un peu) besoin de votre approbation et d’un sourire pour me sentir bien dans ma peau…


QUELQUES INFOS PRATIQUES…

 

Si vraiment, vous voulez savoir ce qu’il y a “à faire” à Oslo:

‣ De nombreux musées, plus de 50, sur des thèmes variés, dont:

  • Le Musée Munch,
  • La Galerie nationale
  • Le Musée Folklorique norvégien,
  • Le Centre Nobel de la Paix,
  • Le Musée du Fram,
  • Le Musée Kon-Tiki
  • Le Musée Vigeland,
  • Le Château de Akershus,

‣ Par beau temps, on peut se balader au Parc de Vigeland, à Bigdoy, faire un tour à Holmenkollen, aller boire un verre dans le quartier d’Aker Brygge… Plus d’info sur le site Visitoslo, très complet.

‣ Concernant le logement, nous avons loué un appartement, bébé oblige!

‣ Est-ce que c’est cher, la vie, à Oslo (et en Norvège en général)? Oui, clairement! Mais j’aurai l’occasion d’y revenir dans un prochain article.

‣ Et puis aussi, je vous parlerai des Lofoten, bientôt!

13 Commentaires

  1. Commentaire par Schuldi

    Schuldi Répodnre 15 juin 2016 at 0 h 44 min

    Vraiment chouette ! Les pays scandinaves me titillent de plus en plus !! Surtout quand ici on rêve de neige, de froid !!! :)
    Bel article !
    Schuldi

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 21 juin 2016 at 23 h 33 min

      Roh, dit-elle, sur sa belle île paradisiaque, tandis que nous passons l’un des printemps les plus pourris de l’histoire, lol! Blague à part, je vous souhaite vraiment de pouvoir découvrir ce pays un jour, il est superbe! A bientôt, et prends bien soin de toi!

  2. Commentaire par Anais

    Anais Répodnre 15 juin 2016 at 9 h 23 min

    super voyage, les photos sont vraiment top

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 21 juin 2016 at 23 h 31 min

      Top, je ne suis pas vraiment sûre, mais merci pour ton commentaire Anais!

  3. Commentaire par Cédric

    Cédric Répodnre 16 juin 2016 at 19 h 01 min

    Des photos certes grisouilles mais qui donne un bon aperçu des différents styles architecturaux de la ville. Je ne connais pas Oslo, mais La Norvège fait partie de mes pays « à visiter » avec pourquoi pas, un passage par cette ville.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 21 juin 2016 at 23 h 31 min

      Bonjour Cédric, merci pour ton passage ici! L’architecture d’Oslo est en effet très particulière, et mérite d’être découverte! Je te souhaite de pouvoir te rendre un jour en Norvège, c’est un pays magnifique…

  4. Commentaire par maria

    maria Répodnre 21 juin 2016 at 17 h 54 min

    J’ai beaucoup aimé !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 21 juin 2016 at 23 h 30 min

      Merci Maria! A très vite!

  5. Commentaire par Alexandra

    Alexandra Répodnre 23 juillet 2016 at 15 h 00 min

    N’est-ce pas ! On s’est fait la même remarque, avant de partir, quand on regardait les guides de voyage : mais, y’a rien à voir et à faire à Oslo et en Norvège en général ?!!! Pour se rendre compte qu’il vaut mieux découvrir soi-même ce magnifique pays. On y retournera, c’est sûr, ça fait envie d’aller voir du côté des Lofoten, comme vous l’avez-fait, les photos sont à tomber…

  6. Commentaire par Map & Fork

    Map & Fork Répodnre 25 juillet 2016 at 17 h 59 min

    Nous avons découvert la Norvége et sa capitale par -15°C en plein hiver et ça fait tout bizarre de la revoir sans la neige :-)

  7. Commentaire par Leslie

    Leslie Répodnre 26 octobre 2016 at 15 h 46 min

    Ahhh, Oslo ! J’y ai vécu 6 mois l’année dernière… et je n’ai visité aucun musée (ni même Munch ou les bateaux vikings) ! Par contre, j’ai adoré y vivre et ce que tu dis sur les Norvégiens est assez vrai. Ils en font pas des tonnes mais par contre ils sont TOUS respectueux ou presque, et rien que ça, c’est top. Sinon, visiter les îles du fjord depuis Akerbrygge est une super idée quand il fait beau !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 30 octobre 2016 at 14 h 10 min

      Ah merci pour ton retour Leslie, j’aime bien avoir le ressenti de ceux qui connaissent bien la ville! Nous y sommes passés en coup de vent, 5 jours, c’est trop peu pour découvrir un peuple et des coutumes qui, je pense, sont vraiment différents des nôtres!

  8. ping de retour Koalas, kangourous: où voir des animaux en liberté en Australie?

Laisser un commentaire

Allé en haut