Escapade à Valloire

1 August 2013

Le week end dernier, nous sommes partis nous aérer un peu en montagne. Connaissant finalement assez peu la région, c’est sur Valloire que nous avons jeté notre dévolu, pour une première découverte. Au programme de ces 2 jours: détente,  changement d’air (frais!) mais aussi randonnées.

Premier weekend depuis notre retour de voyage!

Nous étions en manque de sport!… Mais pas de sport en salle, ou de jogging sur bitume, hein! Non, ce qui nous manquait, c’était le grand air, les grands espaces et les beaux paysages.

A Valloire, nos souhaits ont été largement comblés. Aussitôt arrivés, nous avons filé à l’Office de Tourisme, comme d’habitude, si je puis dire! Ces endroits sont là pour informer les touristes que nous sommes, non? Une carte IGN achetée et quelques indications plus tard, voilà notre première randonnée à Valloire préparée: en route pour les 3 lacs et le lac des Cerces, la balade que l’on nomme communément le «Tour des 4 lacs»

 

randonnee a valloire

 

Pas de sport et une vie sédentaire depuis deux mois ont fait que le départ a été un peu plus difficile pour moi. Privée de souffle dés les premiers kilomètres, j’ai surtout pesté contre moi même pour les cigarettes avalées ces derniers jours…. ffff, tous ces efforts des derniers mois partis…en fumée! C’est décidé, au retour, j’arrête pour de bon.

Armée de chaussures de trails neuves et flambantes, c’est en chouinant un peu que j’ai suivi Julien. Si vous me connaissez un peu, vous savez que c’est dans mon habitude de chouiner, preuve en est notre trek sur le volcan du Rinjani, à Lombok, en Indonésie. Sauf que maintenant, je sais. Je sais que même en chouinant, j’y arriverai. Ce doit être ça, le mental. Et plus que tout, même si ça fait mal, j’aime. Quoi, je serai devenu masochiste? Non! J’aime arriver au bout, et regarder derrière moi en me disant que «c’est moi qui l’ai fait». Par contre, en écrivant ces lignes, je me rends compte que ce doit être un peu chiant pour Julien, de randonner avec moi dans ces conditions!

Bon alors, calmons nous, hein.

Pas d’exploit sportif en vue, il ne s’agissait «que» d’un trek de 5h, environ 8-9km, et «à peine» 650m de dénivelés. Quand on repense à ce qu’on a gravit lors de notre trek au Népal, oui on peut dire que là, c’était bien juste une remise en jambes. Puis on a croisé pas mal de gamins, sur les sentiers, c’est dire si la balade est abordable. Bon, faut dire quand même que le gamin savoyard est vif et musclé, certainement bien plus que le petit lyonnais.

 

randonnee a valloire

 

Après moult chouineries, nous sommes enfin arrivés au sommet. Le point culminant de la randonnée se situait à 2574m, nous étions dans le col des Cerces. Avant cela, nous avons fait le tour des 3 lacs, en découvrant des paysages absolument fabuleux. Un ciel bleu magnifique enveloppait alors des eaux turquoises,  elles même bordées d’une neige immaculée. Un truc incroyable, qu’on ne s’attendait pas à trouver par ici. Par moment, nous avons marché dans la neige, traversé des petits rus, et des sentiers de pierres. Mes nouvelles godasses ont fait l’affaire, et je me félicitais de les porter, tout en me maudissant de ne pas les avoir achetées AVANT, pour notre tour du monde, par exemple.

Après le col des Cerces apparait enfin le lac du même nom.

Ça et là, des petites tentes étaient plantées pour un bivouac sauvage. Qu’est ce qu’on a pu envier la famille qui campait là! Comme ce doit être agréable de se réveiller le matin face aux lacs, entourés de marmottes! Justement, les marmottes se sont fait plutôt rares au départ…

 

randonnee a valloire

randonnee a valloire

 

Et puis, au détour d’un sentier, alors que je photographiais le tunnel vide d’une marmotte en chouinant de nouveau «moi, j’aimerai bien voir une marmotte quand même heu!», Julien m’interrompt, pointant le doigt en direction d’une petite boule brune. Une marmotte! Hop, hop, une autre par ci, et encore une par là. Il était 16h passés, le soleil déclinait, et les demoiselles venaient goûter à la fraicheur qui revenait enfin.

Après une heure passée à batifoler en compagnie des bestioles, nous sommes redescendus vers la vallée. Comme toujours lors de nos treks, c’est à regret que l’on s’extrait de ces paysages magnifiques. Il se passe chaque fois quelque chose d’incroyable, au contact de cette nature. On se sent bien, l’esprit s’apaise au fur et à mesure que s’échauffent les mollets, et c’est tout rassérénés que nous finissons la journée.

 

randonnee a valloire

 

Le lendemain, nous partons pour une nouvelle balade en direction de Poingt Ravier.

Nous passons les Gorges de l’enfer, puis le pont du Diable, et découvrons à nouveau une nature à la fois délicate et riche. La chaleur est comble, et la fontaine du petit hameau que nous atteignons après une heure de montée est vraiment la bienvenue. Notre route croise celle d’autres randonneurs, nous nous saluons mutuellement, échangeons quelques mots. La nature est si forte qu’elle rassemble dans une même passion des gens qui ne se seraient peut être jamais regardé autrement!

Nous terminons le week end en nous promettant de revenir bientôt, et en remplissant notre coffre de fromages parfumés.

Vérification est faite, et au cas où vous en doutiez vraiment, nul besoin de partir au bout du monde pour voir une nature riche et merveilleuse!

〰〰〰〰〰〰〰〰

 

Comment se rendre à Valloire?

Par la route:

Autoroute A43 jusqu’à St Michel de Maurienne à 17kms de Valloire, +D902.

Par Avion-aéroport:

Lyon/St Exupéry – Chambéry ou Genève/Cointrin

En train:

Jusqu’en gare de St Michel Valloire puis correspondance par bus jusqu’à Valloire tous les jours.  Se renseigner sur www.mobiesavoie.fr

 

〰〰〰〰〰〰〰〰