Retour a Salta et traversee du desert

27 février 2013

Après notre boucle de 15 jours à travers le pays, nous sommes restés tous les deux à Buenos Aires, et ce pendant encore une semaine. Je dis «encore», mais nous aurions pu rester bien plus tant nous avons aimé cette ville.

Notre petit appartement cette fois situé en plein centre ville nous permettait d’être totalement au coeur de la vie des porteños. Plus que des touristes, nous avions l’impression de faire partie de la ville, du pays, et c’était vraiment un sentiment agréable.

Mais la suite de notre programme nous emmenait alors en Bolivie

Nous sommes donc partis à regret, mais tout de même curieux de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et surtout de magnifiques paysages. Pour rejoindre Tupiza en Bolivie, nous devions remonter sur Salta, puis passer la frontière à la Quiaca. Une fois arrivés à Salta, nous avons eu l’idée de consulter la météo là bas. Oui, parce qu’on s’est souvenu que nous étions en pleine saison des pluies.

Et en effet, il pleuvait. Beaucoup. Nous avons contacté une agence locale qui nous a confirmé que les tours du Salar d’Uyuni étaient «écourtés» actuellement et ce jusque mi-mars au moins. Alors bien sûr, on pouvait toujours y aller, faire le tour réduit. Mais nous n’avions pas envie de «faire pour faire».

La Bolivie, nous voulions la voir pour ses populations, certes, mais aussi pour ses très beaux panoramas, et sous la pluie, il n’était pas sûr que le résultat soit aussi détonnant… A contre coeur et non sans regrets, nous avons donc modifié une nouvelle fois notre feuille de route…

 

Salta

Salta

 

Dans un premier temps, nous nous sommes retrouvés un peu dans une impasse

L’autre choix s’offrant à nous était de remonter par le Pérou, mais un contact sur place nous a annoncé que le pays subissait aussi de fortes pluies, et qu’il était par endroit très difficile de se déplacer. Une partie d’Arequipa a été d’ailleurs totalement sinistrée, des maisons, des ponts emportés par une énorme coulée de boue, et le train du Macchu Pichu a parait-il été annulé pour la première fois depuis bien longtemps!

Bref, nous ne savions plus quoi faire.

 

trajet salta san pedro de atacama

 

Nous étions alors à Salta, et avons décidé d’y rester une semaine, histoire de nous laisser le temps aux pluies de partir un peu, et à nous, de trouver une solution. Une semaine à Salta, de prime abord, ça ne nous enchantait pas vraiment. D’autant que notre budget ne nous permettait pas de louer à nouveau une voiture. Et puis, de toutes façons, les pluies avaient frappé ici aussi, et beaucoup de routes, de pistes étaient impraticables. Nous étions, vraiment, bloqués!

 

trajet salta san pedro de atacama

trajet salta san pedro de atacama

 

Finalement, la semaine a été très agréable, étonnante. Nous avons pris notre mal en patience et nous sommes consolés en retournant au très chouette hôtel du Couvent, celui où nous avions séjourné avec Philippe et Stefania. Après une bonne négociation et un paiement en espèce, il rentrait dans notre budget!

Et puis nous avons pris goût à la vie salteña. D’autant plus que la ville était en fête, c’était le bicentenaire de la bataille de Salta. Cette bataille, menée et gagnée par le Général Belgrano a marqué le début de l’indépendance du pays face aux Espagnols, en 1813. Les rues étaient du coup très animées, et sur la place du 9 juillet, les quelques plus grands peintres argentins peignaient et exposaient leurs oeuvres pendant plusieurs jours. Il y avait des parades, des défilés, des spectacles de marionnettes racontant la bataille … Tout cela était très chouette, très bon enfant et a duré tout le long de notre semaine!

 

La St Valentin, au bout du monde...

La St Valentin, au bout du monde…

 

Entre ces festivités, et les excellents restaurants que nous avons découvert à Salta, nous avons réussi à programmer la suite de notre voyage. Enfin, une partie au moins. Nous avons décidé d’éviter la pluie en repassant au Chili, via le désert d’Atacama. Une semaine dans l’un des désert les plus arides au monde, voilà qui devait nous permettre de rester au sec! Un contact pris là bas nous a confirmé qu’il ne pleuvait pas, mais qu’il y avait eu tout de même de fortes pluies quelques semaines auparavant… décidément! Malgré tout, les expéditions étaient maintenues, et le soleil revenu, nous pouvions donc nous y rendre tranquillement…

 

trajet salta san pedro de atacama

Les Salinas, depuis le bus!

Les Salinas, depuis le bus!

 

De Salta, nous sommes partis le 21 février, jour de l’anniversaire de Julien

Comme il est difficile de fêter un anniversaire dans un bus, nous l’avions déjà fait avant, avec les cadeaux, puis après, une fois arrivés à San Pedro d’Atacama. Mais je pense qu’il se rappellera néanmoins longtemps de cet anniversaire.

Car nous avons traversé pendant cette journée des paysages qui doivent être parmi les plus beaux, les plus incroyables au monde!

 

trajet salta san pedro de atacama

 

La route de Salta à San Pedro traverse en effet successivement la Quebrada avec une étape à Pumamarca et ses montagnes multicolores, puis les Salinas Grandes que nous avons cette fois vues de jour, et recouvertes d’une fine couche de pluie: effet miroir et magique garanti!

Puis après avoir franchit la frontière, les paysages s’enchainent et sont tous à couper le souffle. D’ailleurs le souffle, nous l’avons eu vraiment coupé lors d’un passage à 4880m. Nous avons roulé sur une route, sur un plateau plus haut que le Mont Blanc! Dans le bus, nous avons bien senti le manque d’air et d’oxygène, heureusement, ça ne dure pas bien longtemps.

 

trajet salta san pedro de atacama

 

Puis à l’approche du Chili, nous avons vu se dessiner les montagnes, les volcans voisins de la Bolivie. Nous voyions ces paysages d’altiplano, totalement fascinés, la tête collée à la vitre du bus.

Enfin, le Licancabur, avec son cône tellement précis nous a confirmé que l’arrivée était proche

 

San Pedro d'Atacama, oasis au milieu du désert...

San Pedro d’Atacama, oasis au milieu du désert…

 

San Pedro d’Atacama, enfin, nous y sommes, et ça s’annonce merveilleusement bien!

 


Si vous avez raté notre voyage en Argentine:

 

Infos et conseils pratiques Argentine

 

 

 

 

 

 

9 Commentaires

  1. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 27 février 2013 at 15 h 06 min

    Superbe récit qui nous donne bien envie de lire la suite….
    Bisous à vous deux

  2. Commentaire par maria

    maria Répodnre 27 février 2013 at 15 h 08 min

    quelle belle ambiance! à bientôt!

  3. Commentaire par Cécile (de See-the-World.net)

    Cécile (de See-the-World.net) Répodnre 27 février 2013 at 15 h 27 min

    aïe… ça fait de la peine d’apprendre qu’Arequipa a souffert de coulées de boue…
    c’est fou comme en occident les JT ne s’intéressent qu’à des futilités people et ne pipent mot des catastrophes du Sud quand aucun ressortissant du Nord n’est impliqué…
    bref, j’espère que vous allez pouvoir remonter sans trop d’embuche…
    pour avoir voyagé dans ces contrées en saison sèche, je sais à quel point la saison des pluies rend les déplacements difficiles…
    take care

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 février 2013 at 20 h 06 min

      Hola Cécile, ravis de te voir par ici… En effet Arequipa a bien souffert et nous l’avons appris par un contact sur place, puis à travers d’autres recherches poussées sur le web… pas aux infos de la métropole! Nous allons faire attention en effet, car nous avons bien conscience que dans ces pays, les infrastructures routières ne sont pas les même que celles de nos pays, ou même de l’Argentine, ou du Chili. Nous avancerons donc prudemment! Un petit tour à Arequipa est tout de même prévu, nous pourrons ainsi témoigner de l’état actuel de la ville..

  4. Commentaire par stef

    stef Répodnre 27 février 2013 at 15 h 48 min

    Effectivement un bel anniversaire !!! Bisous.

  5. Commentaire par Nadege

    Nadege Répodnre 27 février 2013 at 18 h 16 min

    Oooooops, JOYEUX ANNIVERSAIRE en retard Julien
    bizooo

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 février 2013 at 19 h 38 min

      Merci, bises!

  6. Commentaire par Elise

    Elise Répodnre 5 juin 2016 at 10 h 35 min

    Hello Nowmadz ! Je suis tombée sur votre blog par hasard et je souhaiterais moi même fait l’itinéraire Salta-San Pedro de Atacama mais en sens inverse (SPA – Salta). Je ne trouve pas d’infos récentes sur ce trajet ce qui me pousse à vous demander directement :
    – Savez-vous s’il y’a des liaisons quotidiennes SPA – Salta ?
    – Est-ce qu’il est simple de trouver des cies qui font ce trajet, faut-il réserver ?
    – Auriez-vous une compagnie à me conseiller ? Avec qui étiez vous partis ?
    – Vous souvenez-vous du prix et durée approximative d’un tel voyage ?
    Un grand merci pour votre retour, qui je l’espère, m’aidera à formaliser la suite de mon itinéraire en Amérique Latine pour cet été :)
    Elise, riz-cantonais.net !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 5 juin 2016 at 18 h 38 min

      Hello Elise! Alors, tu trouveras déjà quelques réponses ici: Transports Argentine/Chili. Tu as d’autres infos: ici http://www.sanpedrodeatacama.net/index.php?option=com_content&task=view&id=54&lang=Francais
      “De CALAMA (San Pedro d’ Atacama) à SALTA
      En Bus, à aujourd’hui, il y a deux lignes de bus chiliennes qui proposent des départs deux fois par semaine de Calama, San Pedro d’Atacama et Salta. Le contrôle douanier est obligatoire à San Pedro d’Atacama au Chili et à Paso Jama en Argentine. Le trajet dure 12h00.
      Départs : de Calama ou de San Pedro d’Atacama, le mardi, le vendredi et le dimanche. A 10h00 de Calama et à 11h30 de San Pedro d’Atacama. De Salta, le mardi, le jeudi et le dimanche à 7h00.

      Pullman bus : (55) 341282 Av. Balmaceda 1802, Calama sitio Web : http://www.pullman.cl
      (55) 364411 Mall Balmaceda 3242, Calama
      (387) 4317778 Terminal rodioviario, Salta passage au SPA
      Buses Frontera: (55) 851117 – Licancabur s/n
      Buses Gemenis: (55) 341993 Antofagasta 2239, Calama sitio Web : http://www.gemenis.cl
      (55) 851538 Toconao 421 ó Terminal Gemenis, SPA
      (387) 4317778 Dionisio Puch 117, terminal omnibus au Salta”

      Réserver, non, en tous cas, nous avons toujours pris nos billets sur place, la veille pour le lendemain. La compagnie que nous avions utilisée pour ce trajet était Gemini, et elle était très bien! Pour le tarif, comme tu peux le voir dans notre article que je t’ai mis en lien, nous avions payé 60€/personne en semi-cama, en 2013 et le voyage avait duré 9h (moins que ce qu’ils indiquent plus haut, mais c’est souvent le cas!)

      N’hésite pas si tu as d’autres questions!
      Lydia

Laisser un commentaire

Allé en haut