De Salta a Humahuaca

25 février 2013

Après des adieux déchirants faits à Marie Claude, nous nous sommes envolés vers Salta. Cette étape, nous l’attendions autant que nous la redoutions. Car elle promettait de beaux paysages, mais sonnait également comme la dernière étape du voyage de Philippe et Stefania.

 

A Salta, il était prévu que nous ayons une voiture de location.

Ce qui nous réjouissait beaucoup car nous allions ainsi pouvoir être totalement autonomes. La location d’un véhicule privé est, semble-t-il, le meilleur moyen de visiter cette magnifique région.

De prime abord, la ville de Salta nous a laissé un souvenir en demie-teinte. Peut être était-ce la fatigue accumulée de ces derniers jours, mais en tous cas nous n’avons pas eu envie de la visiter ni d’y trainer plus que cela. Par la suite, Julien et moi y retournerons pour une semaine, et là nous découvrirons et apprécieront vraiment cette jolie petite ville du nord argentin.

 

salta a humahuaca

 

Après une escale très sympathique dans l’un des plus jolis hôtels de notre parcours, nous nous sommes rendus chez Hertz, pour récupérer notre véhicule. La réservation avait été faite par agence, depuis Paris, qui avait sous traitée la demande à son correspondant de Buenos Aires, qui a sous traité ensuite à l’agence de Salta… bref, cela fait beaucoup d’intermédiaires, et comme souvent dans ces cas là, il y a des infos qui se perdent en route…

En effet, nous n’étions pas prévenus du dépôt de garantie exorbitant qu’on allait nous réclamer pour le véhicule choisi, soit 3800€. Sans avoir pu avertir la banque au préalable, nous n’avons pas pu obtenir le véhicule réservé!

Après presque 3 heures passées à chercher une solution, nous avons dû nous résoudre à louer un véhicule plus petit, un Ford EcoSport, mais pour lequel la caution était plus raisonnable. Une partie des valises chargées dans le petit coffre, et le reste sur les genoux, nous avons enfin pris la route.  Direction: le chemin du train des nuages.

Le train des nuages emprunte aujourd’hui une voie touristique, mais était, avant la privatisation de 1990, une section du chemin de fer national. Il part de Salta et rejoint la frontière Chilienne, traversant la Cordillères des Andes, et passant par des plateaux haut de plus de 4000m!

 

salta a humahuaca

salta a humahuaca

 

Nous longeons donc la voie de chemin de fer à travers des paysages de toute beauté

Nous sommes émerveillés car nous découvrons vraiment des panoramas que nous ne soupçonnions pas. Les terres sont arides et poussiéreuses, et nous quittons rapidement le bitume de la route pour emprunter des pistes. Puis les premiers cactus apparaissent, et ensuite, les premiers lamas!  C’est spectaculaire, et c’est ici, dans ce même pays où nous découvrions, quelques jours plus tôt, les glaciers de Patagonie!

 

salta a humahuaca

 

Durant le trajet, nous avons quelques frayeurs. Tout d’abord, nous sommes partis très en retard après nos soucis chez Hertz. Nous essayons donc de nous dépêcher pour arriver avant la nuit. Nous devons rejoindre Pumamarca, et nous ne sommes pas toujours très sûrs d’avoir pris le bon chemin. C’est à dire qu’il n’y a pas vraiment de panneau, alors quand on en aperçoit un, il ne faut pas le louper! Puis soudainement nous perdons presque la piste, inondée par la rivière sortie de son lit. Il faut déceler les traces de pneus des autres véhicules, et elles sont rares. L’eau heureusement n’est pas très haute, et notre véhicule finit par passer le gué, ouf!

 

salta a humahuaca

 

Finalement, nous retrouvons la route bitumée avec soulagement. Nous ferons un tour – rapide- aux Salinas Grandes. La nuit tombe, et il reste encore quelques 60km avant d’atteindre notre étape du soir. Ces derniers kilomètres nous les ferons donc de nuit, sur une route sinueuse, avec des passages de col à plus de 4000m.

 

salta a humahuaca

Les Salinas Grandes

salta a humahuaca

 

Le lendemain, nous partons pour une boucle jusqu’à Humahuaca.

Au retour, il est prévu que nous nous arrêtions à Tilcara. Finalement, nous ferons cette étape avant, car nous nous retrouvons bloqués à la sortie de la ville. Il a beaucoup plu la nuit précédente, et une coulée de boue recouvre la route. Cela fait partie des surprises que nous pouvons avoir dans cette région où lorsqu’il pleut, il pleut! Nous avons de la chance, l’orage est passé durant la nuit, et le ciel est d’un bleu magnifique.

 

Pumamarca

Pumamarca

 

Pumamarca, Tilcara et Humahuaca sont 3 villages situés dans la Quebrada d’Humahuaca ( Quebrada = Canyon)  L’ensemble de cette région a été classée au patrimoine mondial par l’Unesco, tant pour ses paysages oniriques que pour ses villages qui abritent encore des vestiges précolombiens et coloniaux. On connait cet endroit pour ses «montagnes aux 7 couleurs». Avant d’y arriver, nous pensions le terme exagéré. Encore un coup de génie du service marketing, un peu comme «Incredible India». Et bien, nous avons été bien surpris! Déjà en sortant de l’hôtel nous avions pu découvrir ces couleurs étranges qui nous entouraient.

Puis sur la route ce fût un défilé de couleurs : bleu, vert, rouge, jaune, blanc, rubis, orange… le compte y est! C’est stupéfiant…

 

salta a humahuaca

salta a humahuaca

 

A Tilcara, nous avons flâné dans les rues, exploré le petit marché coloré, et puis enfin visité le modeste musée regroupant quelques vestiges d’art pré-colombiens.

Puis nous avons poussé jusqu’à Humahuaca, mais finalement, ce ne sera pas notre village préféré, nous avons bien mieux apprécié Tilcara. En revanche, sur la route nous ne nous sommes pas lassés pas d’admirer les montagnes colorées, sublimées d’autant plus par un ciel sans nuage. Les couleurs sont étonnantes, on dirait le tracé du pinceau d’un peintre.

 

salta a humahuaca

 

Nous emporterons un petit bout de ce paysage fabuleux en achetant quelques bracelets au marché : ils sont aux couleurs des montagnes!

 

Salta, c'est ici!

Salta, c’est ici!

 

 


Si vous avez raté notre voyage en Argentine:

 

Infos et conseils pratiques Argentine

 

 

6 Commentaires

  1. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 25 février 2013 at 1 h 09 min

    On ne s’en lasse pas…

  2. Commentaire par stef

    stef Répodnre 25 février 2013 at 8 h 18 min

    Récit fidèle à ce que nous avons ressenti. Bisous.

  3. Commentaire par maria

    maria Répodnre 25 février 2013 at 12 h 18 min

    magnifique! bisous!

  4. Commentaire par rachel

    rachel Répodnre 26 février 2013 at 16 h 00 min

    Tu me fais rêver de l’Argentine: c’est magnifique! J’avoue que c’est le pays que je préfère pour l’instant!!!
    bise

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 février 2013 at 2 h 11 min

      Coucou Rachel! Oui, c’est vrai que l’Argentine nous a réservé de très très belles surprises, et figurera sans doute parmi nos étapes préférées également… Si tu as l’occasion un jour d’y venir, n’hésite pas un instant! Bises

Laisser un commentaire

Allé en haut