Accha!

25 septembre 2012

Plus de 600 km parcourus à travers l’Inde depuis notre dernier récit. Enfin les paysages changent. Après le désert jaune de Jaisalmer, Jodhpur et sa ville bleue, nous avons un peu pris le vert à Ranakpur. Nous sommes maintenant à Udaipur où le lac et sa végétation nous apporte un peu de fraicheur, et surtout du baume au cœur.

 

Les trajets en Inde sont difficiles, car les routes sont souvent défoncées. On ne reste  pas plus d’une nuit à chaque étape, ça n’est pas vraiment reposant. En même temps aucun endroit pour le moment ne nous a donné envie de rester plus longtemps. On voit, on observe, on enregistre. Toujours pas de coup de cœur à l’horizon, mais jour après jour on s’habitue. La saleté est toujours aussi sale, mais elle fait partie de notre quotidien, on fait avec. Je pense que c’est pourtant l’élément le plus difficile du voyage.

Ce matin on s’est rendu compte que le seul endroit où l’on avait du répit, c’était dans la voiture de Siri. Il en prend soin, secoue chaque jour les tapis, on s’y sent bien… peut être qu’on devrait y dormir finalement ! Les hôtels ne sont pas terribles. On a un peu les boules, vu ce qu’on paie.  Le rapport qualité prix est mauvais.

 

Inde 22 septembre - Jaisalmer 001

 

On nous a conseillé de lâcher prise, et d’oublier nos repères d’occidentaux. Pourtant cela fait déjà 3 mois qu’on vadrouille. Qu’on vit, qu’on mange, qu’on dort asiatique. Malgré tout ça, la saleté reste de la saleté. Ce matin nous nous sommes enfuis en courant de notre hôtel après qu’ils nous aient servis des toasts moisis, avec du beurre taché de crottes de mouches et de la confiture imbibée de fourmis.

Bref. Heureusement, l’Inde, ce n’est pas que ça. Enfin j’espère. Je ne sais pas, peut être qu’on est un peu maso après tout. Non, on y trouve un peu notre compte. Les sites historiques sont agréables à visiter. Il fait toujours beau, parfois trop chaud, mais on préfère ça à la pluie. On mange bien. On mange trop, et avec cette chaleur, on met du temps à digérer. Pas de turista en vue, on a bien pris le pli concernant l’hygiène.

 

Jaisalmer, Jodhpur, Ranakpur

Jaisalmer est une “petite” bourgade agréable. Son fort doré est le seul habité du Rajasthan. En y flânant, on pense aux villages du sud de la France, tout en pierres. Aux villages d’Italie aussi.

 

Inde 22 septembre - Jaisalmer 029

 

Avant de nous laisser livrés à nous même, Siri nous a prévenu : ne pas croire que les indiens sont nos amis?  C’est vrai que souvent on nous accoste à coup de « Hello, where are you from, what’s your name etc .. » Nous, on appelle ça les QCM. On y avait droit au Sri Lanka aussi. Mais ici, ils sont tenaces, collants, et quand ils commencent comme ça, dans les endroits touristiques, c’est souvent juste pour nous vendre des trucs, pas vraiment par sympathie. Siri, pourtant indien, nous conseille de ne pas répondre, et de continuer notre chemin. Voilà qui est dit.

 

Inde 22 septembre - Jaisalmer 024

 

Jodhpur commence par nous décevoir. On avait en tête les jolies maisons bleues, on s’attendait à un petit village ensoleillé comme on peut trouver en Grèce par exemple. Au lieu de cela, c’est une ville énorme qui nous attend. Plus de 2 millions d’habitants.

Comme toujours les constructions sont anarchiques, il n’y a aucune recherche esthétique. Les maisons sont pratiques, et c’est tout. On dirait plutôt des box, des entrepôts, avec grand rideau de fer sur la façade principale. On devine un minuscule étage où il doit y avoir les paillasses, pour dormir. Souvent les lits sont dehors, la « douche » également. Derrière le rideau de fer, tout un bric à brac. Le barbier côtoie le mécanicien.

 

Inde 23 septembre - Jodphur 037

 

Ici pas de jolie boutique qui vendrait des fleurs par exemple, ou des jouets, ou des livres. Pas de choses inutiles, non. Devant les boutiques et au milieu des détritus règne un bordel inimaginable. Partout s’entassent des carcasses de voitures, ils aiment bien désosser ici, mais semblent ne jamais réparer. Ca et là, des morceaux de mobiliers, des linges sales, des chaussures. Des rigoles sont creusées pour apporter de l’eau boueuse dans laquelle les hommes se lavent, les femmes battent le linge.

Et dans tout ça, il y a les vaches, les cochons, les chèvres, et les ânes. Par ci par là, comme si on les avait déposés là.

 

Inde 23 septembre - Jodphur 016

 

Ici, le cochon est un animal qu’on ne mange pas, car il est sale. Il est sale  parce qu’ils mangent les poubelles. Parfois les gens les mangent, mais en cachette (parce que c’est drôlement bon quand même) Et quand ils les attrapent, ils les trainent par les pattes, les cochons hurlent, hurlent.

Les vaches, elles non plus, on ne les mange pas, mais parce qu’elles sont sacrées. Pourtant elles mangent les poubelles elles aussi, mais elles ne sont pas sales, elles! Il faut suivre, et ne pas chercher la logique.

Tiens d’ailleurs, voilà qu’on passe devant un étrange marché, on y vend de l’herbe. Oui, c’est pour donner aux vaches, celles que l’on laisse s’empoisonner avec le plastique la plupart du temps, vous vous rappelez ? Et bien parfois, on leur achète un paquet d’herbe. Siri nous explique que c’est « good Karma » ! Chic, ça re-crédite le compte karma !

Ici, tout marche comme ça. La bonté ne semble pas naturelle. Parfois on trouve aussi des cuves d’eau potable à disposition de tous. Il s’agit en fait de cuves remplies par des gens un peu plus riches, pour les gens qui n’ont pas l’eau courante.

Et ça aussi, ils le font pour gagner des points de Karma!

 

Inde 22 septembre - Jaisalmer 003

 

A Jodhpur nous montons au Fort, d’où nous voyons enfin les maisons bleues. La visite, encore une fois munis d’un audio guide est agréable.  Un peu comme à Bikaner. Ce sera l’occasion aussi d’admirer l’ingéniosité et la ruse dont usent les indiens pour nous prendre en photo. Certains dégainent plus vite que leur ombre. A peine Julien s’éloigne t il de 15 cm que je me retrouve immédiatement avec 3 appareils sous le nez.

Au bout d’un couloir j’en vois un qui s’énerve, et qui tremble. Il n’a pas le courage de tourner l’appareil vers nous, ou alors il attend le bon angle. Nous sommes dans la salle des berceaux royaux, il les prendra tous en photos, un par un, on sent qu’il louche sur nous en même temps. Et puis d’un coup, flûte hein, il me colle l’appareil sous le nez et me fait signe « tu ne bouges pas hein!»

Sont bizarres

 

Inde 25 septembre - Kumbhalgarh Fort (11)

 

Après c’est une horde de garçons et de filles qui nous sautent littéralement dessus. On nous touche, on nous bouscule, on rigole. Les gars QCMisent Julien tandis que les filles m’examinent jusqu’à derrière les oreilles tout en pouffant. Ça devient pénible, on s’en va.

 

A Ranakpur, on passe une fois de plus un très bon moment avec Siri.

Il nous emmène tout d’abord pour une balade près de la rivière. C’est vert, c’est frais, le chant des oiseaux remplace les klaxons incessants de la ville, on respire ! Shri est marrant, et comme la plupart des indiens, il se comporte souvent comme un enfant. Il danse, il chante, il fait des sketchs. Ici, les hommes se marrent, tout le temps. C’est parfois désarmant, parce qu’on n’en a pas l’habitude !

 

Inde 24 septembre - Ranakpur 081

 

 

〰〰〰〰〰〰

Si vous avez raté notre voyage en Inde:

 

18 Commentaires

  1. Commentaire par Stef

    Stef Répodnre 25 septembre 2012 at 18 h 25 min

    Comme vous êtes mimi !!!!
    Les récits sont toujours aussi émouvants et époustouflants. Cette réalité me remue les tripes. Nous attendons les photos avec impatience. Biiiiiiises.

  2. Commentaire par plume

    plume Répodnre 25 septembre 2012 at 18 h 32 min

    bien écrit, bien salé, bien envoyé ! du vivant, du vécu, de la sueur et de la boue ! Olé !

  3. Commentaire par Sly

    Sly Répodnre 25 septembre 2012 at 20 h 23 min

    Encore une fois, le récit est beau… Vous marchez sur nos pas (nous avons la même photo, du même bonhomme avec ses chichas à opium). L’Inde vous marquera c’est sûr ! Quel drôle de croyances tout de même…! À vous relire, je me revois assise dans la voiture d’india

    • Commentaire par Sly

      Sly 25 septembre 2012 at 20 h 26 min

      (putain d’iphone!)
      Je me revois donc dans la voiture me demandant si ce que l’on voyait sur la route était réel ou non, ne sachant plus que penser… C’est avec du recul que j’ai aimé ce pays fascinant…
      Vous êtes beaux les zamis, on vous souhaite encore d’autres voyages tous les deux, et encore plus fantastiques ! Profitez bien de vous !
      Bizzzz depuis bien loin !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 septembre 2012 at 14 h 23 min

      Oui t’as vu, on réfléchit bien dans la voiture de Khem !!! Bien assis, au frais, au propre, au calme, on a le temps de cogiter sur tout ce qu’on vient/va voir … ce sont des périodes de réflexions essentielles et qu’on apprécie tous les deux ! Pour ça qu’on est bien contents d’avoir choisi l’option chauffeur, parce que j’imagine que dans le bus ou le train, ça doit pas être la même ;-)

  4. Commentaire par Nico

    Nico Répodnre 25 septembre 2012 at 21 h 42 min

    Exact. Vos récits nous font remonter de profonds souvenirs. Je revois Sly en train de peter un câble contre un gars qui la fixait encore et encore un après midi à la gare de varanasi. Ou moi a la fin de notre séjour  qui arrache la carte d un conducteur de tuk tuk qui voulait nous faire visiter Delhi  alors qu on lui repetait que l on cherchait simplement un cyber café…dur dur. Ils nous font tourner en bourrique ces indiens. Collants, têtus, et tellement attachés a leur traditions : mariages arrangés, castes, offrandes, rites etc..Des grands se sont opposés à tout ça (Bouddha, gandhi, mère Thérèsa et bien d autres). Pourtant rien ne change. tout cela on ne peut pas comprendre. De toute façon on ne comprend rien la bas. Mais
    Est ce qu il faut tout comprendre? Comme le dit Sly, c est avec le recul que l on apprécie ce pays. Parce qu il nous devoile nos faiblesses, nous heurte et nous fait grandir. Et Ce n est pas pour rien qu il y a mille et un dieux dans ce pays. Un pour chaque petites choses de la vie…avec intelligence la dévotion ne devient plus réservée à un dieu mais à la vie elle même. N oubliez pas,Les plus beau lotus fleurissent dans la boue. Alors courage les amis. Vous nous manquez.
    Gros bisous

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 septembre 2012 at 14 h 15 min

      L’inde est fantastique en ce sens que comme on ne la comprend pas, on peut facilement y projeter dessus tout ce qu’on veut, sortant de notre imagination. Tout dépend de notre vécu, de nos attentes, de nos idéaux aussi peut être. Pour ma part, et je pense que Julien est un peu comme moi, on n’a pas encore bien compris en quoi vivre dans la pauvreté et la saleté était un truc “magique”. On a visité d’autres pays auparavant, avec la même ferveur religieuse, et du fait que nous ne sommes pas nous même religieux, cela ne nous touche pas plus que ça… Enfin, encore une fois, chacun est libre d’interpréter ce pays comme il le souhaite, c’est cette liberté qu’il offre, peut être ! En tous cas, après un démarrage un peu plus difficile que d’habitude, on passe maintenant des moments agréables, c’est déjà ça ! ;-) On vous embrasse !!

  5. Commentaire par yoan

    yoan Répodnre 26 septembre 2012 at 19 h 27 min

    salut à tous les deux!! on vous suit avec Claire-lise et votre périple a l’air excellent!! C’est super mais alors super bien écrit! Lydia tu devrais écrire un bouquin à votre retour!!
    Courage pour l’Inde qui semble difficile pour vous!! On vous envi vraiment nottament sur la période où vous serez en Amérique du sud pour finir au paradis, les us ;) bisous et bonne continuation
    Claire-Lise et Yoan

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 septembre 2012 at 14 h 03 min

      Salut vous deux ! c’est marrant on pensait à vous justement hier, on se demandait combien de temps avait duré votre trip aux USA cet été, où vous étiez, etc … ! Oui, l’Inde, c’est pas pareil … on souffre un peu au début, même si on est en mode voyage depuis trois mois, le choc est bien réel… Mais il y a des choses intéressantes aussi à y découvrir ! … On a hâte d’être dans notre partie américaine aussi !!! Rien que pour retrouver un peu de nos repères, et de la bouffe occidentale surtout !! ;-) On vous embrasse!

  6. Commentaire par Sandrine

    Sandrine Répodnre 27 septembre 2012 at 9 h 02 min

    L’inde est un pays difficile. Ce n’est certainement pas celui que vous préfèrerez mais une chose est sûre il vous marquera à vie ! Les photos sont tout de même magnifiques. En plus ça fait du bien de vous voir tous les deux !!! Dis donc Djoul, c’est quoi cette moustache… On pense très fort à vous. Gros bisous.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 septembre 2012 at 14 h 05 min

      Elle est chouette sa moustache non ? On nous a dit qu’il fallait faire local, pour passer inaperçus … alors Djoul, c’est la moustache, et moi, je vais me barbouiller le visage avec de la terre, histoire de faire un peu plus crasseuse … ;-) Ben quoi ?!!! On pense à vous, et vous nous manquez, énormément !!!! Gros bisous

  7. Commentaire par marco

    marco Répodnre 27 septembre 2012 at 20 h 37 min

    bien le “tonnerre mécanique ” en vitrine ?

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 28 septembre 2012 at 16 h 21 min

      Non non ce n’est pas une concession moto, c’est un temple…

  8. Commentaire par chiara

    chiara Répodnre 27 septembre 2012 at 20 h 46 min

    coucou tonton ça va ?
    ton voyage se passe bien? je vous fais de gros bisous à tous les deux
    chiara

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 28 septembre 2012 at 16 h 20 min

      Coucou Tchoupie !!! Sympa ton intervention, merci ça nous fait plaisir ça !
      Oui ça va pour nous, l’Inde n’est pas un pays facile à visiter, mais dans l’ensemble notre voyage se passe très bien. Nous t’envoyons de gros bisous, vous nous manquez, à très vite par mail.

  9. Commentaire par plume

    plume Répodnre 30 septembre 2012 at 18 h 08 min

    En dehors du folklore qu’on prête à l’Inde, en bon occidentaux colonialistes, l’Inde est avant tout une machine de guerre redoutable, dangereuse. Gandhi a refusé de signer le traité de non prolifération nucléaire et a engagé son pays dans la course à la bombe. Il a permis l’installation d’une centrale nucléaire dans une région hautement sismiques. Sous couvert de nucléaire civil, l’Inde s’est développée en nucléaire militaire. Elle possède aujourd’hui l’une des plus grandes puissances nucléaires militaires, capable d’attaquer la Chine mais aussi n’importe quel Pays occidental.L’Inde a signé un accord catastrophique avec Washington pour le développement du nucléaire en Inde…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 30 septembre 2012 at 19 h 03 min

      Oui, le problème est qu’on voit souvent que ce qu’on veut bien voir, la surface, mais sans gratter en profondeur … ça gâche les vacances sinon !

  10. Commentaire par plume

    plume Répodnre 1 octobre 2012 at 9 h 13 min

    Ne jamais remettre en question les idées reçues… nous sommes malheureusement toujours emportés dans le mouvement post-soixante-huitard…

Laisser un commentaire

Allé en haut