Delhi de fuite

20 septembre 2012

Quatrième pays de notre voyage: l’Inde du Nord. Le sol vrombit, les murs tremblent à  l’énoncé de ce pays qui nous terrifie presque: nous avons entendu tellement de choses à son sujet! Il a l’air si…spécial. Que nous réservent les jours prochains?

 

 Nous arrivons à Delhi un samedi soir, sous la pluie.

Pendant tout le trajet depuis le Sri Lanka, nous n’avons cessé de nous interroger sur cette Inde mystérieuse. C’est qu’on a entendu tellement de choses sur ce pays ! On en a lu aussi, des témoignages, venant d’autant de gens envoutés que dégoutés. On sait que ce pays sera vraiment différent de ce qu’on a vu jusqu’à présent.

 

Alors, à quoi on s’attend ? A nous retrouver peut être face à des gens qu’on ne comprendrait pas, un peu comme des extra terrestres, des gens venant d’une autre planète. Oui, parce que c’est un peu ce qu’on a lu, dans « Fous de l’Inde » par exemple !

 

On s’attend à beaucoup de saleté, de la misère, et on appréhende de se sentir parfois oppressés, acculés par les multiples racoleurs agressifs. On craint d’être envahis, de ne pas avoir d’espace à nous, dans ce pays surpeuplé. On a peut être peur aussi de se retrouver dans des hôtels pourris, on sait que les critères d’hygiène ici sont très particuliers … Et puis on a peur d’être malades !

Voilà, en vrac, tout ce qu’on a entendu sur ce pays avant d’y venir … Et malgré tout, on y va ! Oui, parce qu’on sait aussi que l’Inde, et le Rajasthan particulièrement, c’est le pays des Maharadjahs, des palaces merveilleux, de ces villes forteresses remplies d’Histoire. C’est le pays du Taj Mahal bien sûr ! C’est le pays où les gens sourient, sourient sans arrêt, et nous accueillent à bras ouverts. C’est le pays où tout semble compliqué, alors que pourtant, tout est simple.

 

 

Inde 16 Septembre - Delhi (3)

 

Alors on y va. Et c’est dans cet état d’esprit un peu tourmenté que Siri nous accueille à Delhi. C’est notre chauffeur, il nous emmènera à travers le Rajasthan pour les 3 semaines à venir. Avec lui, il y a  le patron de la compagnie que nous avons choisie pour ce tour. C’est sur les conseils de nos amis que nous nous sommes orientés vers leur agence. Avec eux tout s’était merveilleusement bien passé. Avoir un chauffeur nous rassure. Même si nous n’allons pas goûter à la joie de prendre un bus tout déglingué, à se demander lequel de leurs fichus Dieu il faut prier pour arriver vivant. (rappelez vous, ça, nous l’avons déjà testé au Sri Lanka)

Siri et Khem Sing nous inspirent vite confiance. Leur accueil est sincère, leur côté un peu gauche le rend d’autant plus chaleureux. Khem nous propose de nous déposer à l’hôtel et de nous retrouver demain à son bureau pour confirmer le trajet et tous ses détails. Comme nous n’avons pas réservé de chambre, il nous en suggère une dans un lieu qu’il connait bien. Nous le suivons, histoire de tester un peu ce qu’il a à nous proposer.

Bon, ce coup ci, c’est pas bon, l’hôtel est … une catastrophe! Certes, c’est propre, les draps et les serviettes sentent le propre, nous avons du papier toilette, des savons et même la télé, mais c’est assez lugubre, glauque. Et notre première nuit à Delhi nous mettra le cafard: au réveil, nous n’avons plus qu’en tête les aspects négatifs du pays et appréhendons la suite.

Au matin, Siri vient nous chercher, et nous emmène faire un tour. Nous démarrons par la visite d’un Temple hindou où nous n’avons pas pu prendre de photos. Nous sommes dimanche, il y a beaucoup de monde, et il commence à faire chaud. Avec les grosses averses de la veille, l’atmosphère est très lourde et humide.

 

Inde 16 Septembre - Delhi (11)

 

Nous partons ensuite pour un temple Sikh. Le Gurudwara Bangla Sahib.

Temple imposant où viennent en fait se mêler toutes les religions. Ici, la pluie a laissé des flaques, qui mélangées à la terre (ou à d’autres choses?)  forment de la bouillasse maronnasse et chaude. Comme pour tous les temples, il faut marcher pieds nus. Ici grouillent encore plus de monde. Les odeurs se mixent, l’air est chaud et moite, le sol est trempé. Il y a une odeur qui me dérange davantage, on dirait celle de la viande crue qu’on aurait laissé au soleil. Doublé d’une odeur de saucisson.

Siri nous mène au sous sol, là où il y a d’immenses cuisines et des dizaines de gens assis par terre, découpant ça et là, légumes et oignons. Ces cuisines sortent jusqu’à 35 000 repas gratuits par jour. Les odeurs ici sont terrifiantes. Le monde est partout, les gens sont assis dans la boue, certains mendient, tentent de nous accrocher.  Ca pue, et ça me prend à la gorge.

Au bout d’un quart d’heure, je suis prise de malaise, l’angoisse m’envahie, les larmes montent, j’ai envie de m’enfuir … Je passerai les 2 prochaines heures à pleurer sans savoir pourquoi. Je pleure, je pleure, et personne n’y peut rien. Siri est décontenancé. On ne sait pas comment lui expliquer ce qu’il se passe, et puis on ne le sait pas trop nous même ! Julien est désemparé, et moi je ne peux plus parler.

 

Mes larmes coulent, coulent sans que je ne puisse plus rien maitriser.

 

Inde 16 Septembre - Delhi (21)

 

Nous arrivons au bureau de Khem Sing qui bien entendu ne comprend pas ce qu’il se passe. On parle de tout annuler, de rentrer. Je veux fuir ce pays dont j’ai entendu trop de choses. Je ne me sens pas capable de les affronter. Trop d’angoisse, trop d’appréhension, trop de monde d’un coup, je suis en état de choc.

Pour me consoler, Khem veut me montrer la photo de nos amis, partis avec lui 2 ans plus tôt. Mais les voir sur son PC n’arrange rien, au contraire ! Ils ont l’air si sereins, si calmes, si propres, tout le contraire de ce que je viens de voir … je veux rentrer, les voir, passer une soirée comme on sait bien le faire, avec une bonne bouteille de vin !

Après peut être une heure, j’arrive à me calmer. Khem reprend espoir. Le pauvre homme était vraiment décontenancé. Il nous dira plus tard que ça lui est déjà arrivé, qu’après un jour à Delhi, certains ont voulu fuir. On rediscute avec lui, on revoit l’itinéraire, on repense notre façon d’appréhender le pays. On regarde avec lui les photos des paysages que nous allons croiser.

C’est beau. C’est vrai que c’est beau. Le courage me revient. Par contre nous lui demandons de prendre en charge la réservation des hôtels. Mais on prend soin de lui expliquer que celui de la veille ne correspond pas du tout à nos attentes. Avec lui, on consultera plusieurs brochures, et nous tombons finalement d’accord. 

 

Je sèche mes larmes, je reprend mon souffle: l’aventure continue!

 

Inde 17 septembre - Delhi lodi Garden (10)

 

〰〰〰〰〰〰

Si vous avez raté notre voyage en Inde:

 

10 Commentaires

  1. Commentaire par Nadège

    Nadège Répodnre 20 septembre 2012 at 20 h 03 min

    Waouh, que d’émotions dans ce nouveau témoignage, j’en ai eu les larmes aux yeux…

  2. Commentaire par Stef

    Stef Répodnre 20 septembre 2012 at 22 h 16 min

    Courage, le plus beau reste à venir.
    Bisous bisous.

  3. Commentaire par nathalie

    nathalie Répodnre 20 septembre 2012 at 22 h 24 min

    Bienvenue en Inde !
    Des bisous de nos amis félins

  4. Commentaire par Philippe

    Philippe Répodnre 21 septembre 2012 at 7 h 37 min

    Trois jours sans pouvoir suivre vos aventures, je rentre, et je reste scotché devant ce très beau récit, comme quoi il n’y a pas que ce pays qui à une forte densité…
    Paradoxalement, une très belle expérience semble se dessiner au travers de votre récit , peut être est ce la singularité de ce pays que l’on devine entre ces lignes?
    On attend la suite avec impatience,
    Bon courage à vous deux.

  5. Commentaire par maude et fred

    maude et fred Répodnre 22 septembre 2012 at 8 h 25 min

    que d’emotion

  6. Commentaire par Nico

    Nico Répodnre 22 septembre 2012 at 13 h 05 min

    Waou! Nous n avions pas encore vu votre texte lors de notre réponse par mail. Courage les amis. On est sur que vous vous en sortez bien!!! Et que vous allez vous faire à ce magnifique pays. On pense bien à vous. On aimerait bien vous avoir aussi avec nous autour d une bonne bouteille mais c est bien que vous soyez la bas! Profitez en!! Gros bisous

  7. Commentaire par Elian

    Elian Répodnre 25 septembre 2012 at 10 h 40 min

    Hello,
    il est top votre blog !
    A bientot et good treap ! et faites pas les cochons (dindes) ;-)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 25 septembre 2012 at 17 h 29 min

      Heyyyyy !!! Twin !!! Comme ça fait plaisir !! Et j’espère que t’as tout lu !!! Bises

  8. Commentaire par Marco

    Marco Répodnre 26 septembre 2012 at 15 h 16 min

    Désolé les jeunes j au pas eu le temps de me replonger dans le bouquin
    Qu est ce que j apprends?
    Alors comme ça on pète son ptit cacable ? J éspere q ça va mieux …
    En tout cas ça a l air ..
    Je vous embrasse et profitez bien

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 27 septembre 2012 at 14 h 09 min

      “l’bouquin” … n’importe quoi !! ;-) Ouais ça va mieux, on s’est fait des petites séances d’auto persuasion, en se répétant des mantra genre “l’Inde est un pays merveilleux, l’inde est un pays merveilleux etc ..” et ça a l’air de marcher, on tient le coup !!! ;-)

Laisser un commentaire

Allé en haut