La cote amalfitaine, un joyau italien

4 avril 2017

Le mois de mai est bientôt là et entraîne avec lui cette année pas mal de jolis ponts : l’occasion idéale pour partir à la découverte de la cote amalfitaine, en Italie !

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Cote Amalfitaine est un vrai petit bijou, l’un des nombreux que possède l’Italie. Saviez-vous d’ailleurs que l’Italie comptait 51 sites classés sur la liste de l’UNESCO ? Elle est juste la number one mondiale ! Arrive ensuite la Chine, avec 50 sites, l’Espagne qui en compte 45, puis en quatrième position, la France (Cocorico !) avec 42 sites inscrits…

Pour rejoindre la côte amalfitaine, nous sommes descendus en voiture depuis l’Ombrie où nous passions nos vacances. Mais il est bien sûr possible de s’y rendre en avion, jusqu’à Naples où vous pourrez ensuite louer un véhicule (vivement recommandé pour explorer la région !)

weekend sur la cote amalfitaine-49

Un road trip sur la côte amalfitaine !

Vous ne voulez ou pouvez pas louer de voiture ? Pas de problème ! Il est possible de circuler en bus ou en train, toujours depuis Naples. Depuis l’aéroport de Naples, vous pourrez prendre un bus pour Sorrente où vous trouverez ensuite d’autres bus qui circulent régulièrement dans la région. Pour le train, il faut rejoindre le centre de Naples depuis l’aéroport, jusqu’à la Gare Centrale où vous pourrez prendre un train pour Sorrente, puis un bus.

La cote amalfitaine est l’une des destinations les plus romantiques d’Europe, elle séduit les visiteurs depuis l’antiquité. Mais avant d’explorer le littoral sinueux entre Sorrente et Salerne, nous sommes partis à la découverte d’un autre site fabuleux, classé lui aussi au patrimoine de l’UNESCO : la zone archéologique de Pompéi et Herculanum.

La zone archéologique de Pompéi et Herculanum

J’avais pour ma part déjà eu l’occasion d’explorer ces ruines au cours d’un voyage scolaire, mais pour Julien, c’était une première visite. Le site de Pompéi était tel que dans mes souvenirs : à la fois immense et brûlant, troublant et désolant.

Les deux cités ont en commun d’être installées au pied d’un monstre rugissant : le Vésuve, un volcan toujours actif qui menace de se réveiller et d’exploser d’un moment à l’autre… Bon, j’exagère, mais à peine !

Pompéi

Pompéi est la plus grande des deux villes romaines, ensevelies toutes deux le 24 août 79 par une éruption meurtrière. Pompéi est vaste, très étendue, Herculanum est plus concentrée, à mon sens mieux préservée. Mais toutes deux méritent d’être explorées, commencez peut-être par Pompéi. Et si possible tôt, surtout si vous vous y rendez comme nous en été : il fait très chaud !

weekend sur la cote amalfitaine-1 pompei

Engloutie en un instant puis oubliée durant des siècles, Pompéi a repris vie progressivement à partir de 1748 et des fouilles successives qui ont permis de mettre à jour son destin tragique. Cette ville de 66 hectares n’a pour le moment été découverte que sur 45 hectares, les fouilles se poursuivent. Pompéi est l’un des plus grands sites archéologiques au monde !

cote amalfitaine pompei nowmadz

cote amalfitaine pompei nowmadz

cote amalfitaine pompei nowmadz

Le site de Pompéi dispose de 3 accès : Piazza Esedra, Porta Marina et Piazza Anfiteatro. À l’entrée, on vous remettra un plan proposant 3 circuits qui vous mèneront chacun vers les plus beaux vestiges de la ville. Le Forum est l’endroit le plus fréquenté du site, mais ce n’est pas celui qui m’a le plus marqué, bien qu’il soit très bien conservé. J’ai davantage apprécié la visite des thermes, je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que j’arrivais mieux à me représenter la vie de l’époque à cet endroit ! Les bains étaient publics, toujours bondés, c’était plus qu’une simple « salle de bain », mais un véritable lieu social.

weekend sur la cote amalfitaine-4 pompei

cote amalfitaine pompei nowmadz

Les passages piétons de Pompéi sont très impressionnants ! Mais le plus marquant est sûrement les moulages des objets et surtout des corps qui ont été réalisés au cours des fouilles…

Herculanum

Moins célèbre, plus petite, la cité d’Herculanum n’en est pas moins marquante. À l’inverse de Pompéi, elle n’a pas été détruite par des projections de pierres, mais ensevelie. Aujourd’hui, elle gît dans une cuvette, surplombée par la ville nouvelle. Des fresques, des mosaïques, des pièces de bois et des tissus y ont été retrouvés dans un état quasi impeccable.

cote amalfitaine herculanum nowmadz

weekend sur la cote amalfitaine-37

cote amalfitaine herculanum nowmadz

Bon, et puisque vous y êtes, profitez-en pour faire un tour au Vésuve, après tout, c’est à cause de lui que de tels sites existent ! Arrivés à la station Quota Mille, il est possible de grimper jusqu’au cratère, à 1200 m. Le chemin n’est pas bien difficile ni très long et la vue est intéressante de là-haut ! Et puis, c’est pas tous les jours que l’on peut grimper sur un volcan encore actif… !

En route pour Amalfi !

Après cette petite virée au cœur de l’histoire (tragique) de cette partie de l’Italie, nous avons rejoint Amalfi, l’un des joyaux de la côte amalfitaine. À vrai dire, nous avions décidé au départ de séjourner à Salerne, la ville était idéalement située pour explorer l’ensemble de la région.

 Problème : Salerne n’est pas une jolie ville, du tout, du tout, elle ne mérite pas vraiment que l’on s’y attarde, enfin, c’est notre avis ! Nous y sommes finalement restés une nuit au lieu de trois puis nous avons pris nos cliques et nos claques pour filer vers Amalfi. Et autant vous dire que ça n’a rien à voir !

weekend sur la cote amalfitaine-41

weekend sur la cote amalfitaine-40

Amalfi est une ville d’une beauté incomparable, avec ses habitations perchées sur les hautes falaises, ses terrasses et ses plantations d’agrumes. Construite à flanc de falaise, Amalfi était l’un des principaux ports d’Europe du 9e au 12e siècle, elle comptait alors plus de 70 000 habitants, contre 5000 aujourd’hui. Elle possède de nombreux sites intéressants comme la Chiesa di Santa Maria a Piazza, le Duomo bien sûr et la Fontana di Sant’Andrea. Son port est charmant et si l’on a aimé se perdre dans le dédale de ses ruelles pavées, je crois que c’est la vue depuis la mer qui nous a le plus époustouflés.

weekend sur la cote amalfitaine-45

Que voir que faire à Amalfi ?

  • Le Duomo di Sant’Andrea Apostolo est le site le plus important d’Amalfi
  • Constitué par les via Capuano et Genovae, le centre historique d’Amalfi est tout ce qu’il y a de plus charmant avec ses façades, ses balcons, ses ruelles, ses passages voûtés et ses petites boutiques pittoresques
  • Station balnéaire réputée et petit port de pêche pittoresque, Amalfi est également connue pour ses plantations de citrons, dont la taille parfois équivalente à celle d’un melon est vraiment étonnante ! Et alors, quelle saveur…
  • Ah, et pour la petite histoire, Amalfi est aussi la patrie de Flavio Gioia, l’inventeur de la boussole…

Capri !

Depuis Amalfi, nous avons pris un bateau pour rejoindre Capri où nous avons passé la journée. Au début, nous ne savions pas trop ce qu’il y avait à voir sur l’île, d’autant que l’arrivée sur le port de Marina Grande ne fait pas vraiment rêver. Il y a beaucoup de monde, pas mal de boutiques à touristes, bref, ce n’est pas vraiment engageant. Il ne faut pas hésiter à quitter un peu les sentiers battus et partir plutôt sur la partie est de l’île, plus sauvage. Depuis la piazzetta, n’hésitez pas à suivre les ruelles qui montent jusqu’à la Villa Jovis : de là-haut, la vue sur la côte amalfitaine est absolument superbe !

cote amalfitaine capri nowmadz

cote amalfitaine capri nowmadz

Nous aurions aimé pouvoir faire le tour de l’île en bateau et apercevoir des grottes comme la grotta Azzura, mais la mer n’était pas bonne ce jour-là. Bon, il paraît que la Grotta Azzura est un attrape touriste, mais les images sont si belles !

Après notre balade, nous sommes redescendus nous baigner à la Marina Piccola, l’accès est facile, il y a du monde, mais ça reste un coin agréable où l’eau est d’un bleu turquoise absolument fascinant !

Nous sommes ensuite rentrés en bateau en direction d’Amalfi, non sans chanter bien évidemment…. Capriiiiiii, c’est finiiiiii ! (ah la, voilà ! j’espère que vous l’avez bien en tête à présent !)

weekend sur la cote amalfitaine-50

weekend sur la cote amalfitaine-52

weekend sur la cote amalfitaine-53

weekend sur la cote amalfitaine-59

weekend sur la cote amalfitaine-60

weekend sur la cote amalfitaine-61

weekend sur la cote amalfitaine-62

Que faire, que voir à Capri ?

  • Prendre le funiculaire depuis la Marina Grande pour rejoindre le centre-ville
  • Arpenter la piazetta, the place à Capri !
  • Partir de l’église San Michele pour rejoindre la Villa Jovis (45 min de marche)
  • Admirer les 3 Faraglioni, emblèmes de Capri
  • Depuis Anacapri, descendre vers la tour Damecuta pour explorer les ruines de la villa romaine
  • Explorer la Grotta Azzura, oui, oui, même si c’est touristique !
  • Grimper au sommet du Mont Solaro (en téléphérique ou à pied) pour admirer un panorama à couper le souffle
  • Faire le tour de l’île en bateau, pour s’en mettre plein les mirettes avant de quitter Capri pour de bon

 

D’autres sites à voir sur la côte Amalfitaine

Ravello

Moins touristique que Capri et Amalfi, Ravello est un village médiéval un peu à l’écart du littéral, on emprunte une route en lacet sur environ 7 km depuis Amalfi pour l’atteindre. C’est sûrement l’un des plus beaux villages de la côte, et les vues depuis les terrasses des cafés sont juste hallucinantes ! Les deux Villas « Rufolo » et « Cimbrone », célèbres dans le monde entier, sont des incontournables à Ravello.

Positano

Construit lui aussi à flanc de falaise, Positano est un autre très beau village qui servait déjà de lieu de vacances à l’époque romaine. Ses maisons blanches, ses ruelles typiques bordées de boutiques et de marchands de glace et ses jolies plages en font un endroit très agréable où séjourner lors d’un week-end sur la côte amalfitaine.

Sorrente

Sorrente est le point de départ pour les excursions vers Capri, Naples, Herculanum et Pompéi. Il ne s’agit pas à mon avis de la plus jolie ville de la côte, mais sa situation privilégiée la rend intéressante et on y trouve pas mal d’hôtels dont certains plutôt chics.


INFOS PRATIQUES

Pour visiter les sites de Pompéi et Herculanum, il est possible d’acheter les billets sur place bien sûr, mais selon l’heure à laquelle vous allez arriver, vous risquez de devoir faire un peu la queue. Si vous pouvez prévoir votre visite un peu à l’avance, alors mieux vaut réserver votre billet sur le site officiel. Vous pourrez ensuite soit les imprimer, soit les retirer auprès d’un guichet spécial à l’entrée des deux sites.

  • Tarif entrée des ruines de Pompéi : 11 €
  • Tarif entrée des ruines d’Herculanum : 11 €
  • Billet combiné : 20 €

L’entrée est gratuite pour les moins de 18 ans et à demi-tarif pour les citoyens de l’UE de 18 à 25 ans.

Pour vous rendre au Vésuve, si vous êtes en voiture, prenez la sortie Herculanum Scavi et continuez tout droit, le site est correctement indiqué. Sur place, un parking est disponible (5 € par véhicule). L’entrée coûte 10 € et comprend une visite guidée. Pour grimper jusqu’au cratère, comptez environ 20 minutes de marche, sans grande difficulté. Prévoyez juste de l’eau, car comme un peu partout dans cette partie du pays, il fait souvent bien chaud ! Arrivé en haut, on peut marcher sur environ la moitié du cratère et prendre de belles photos de la baie de Naples !

→ À Amalfi, nous sommes restés 3 nuits à l’hôtel Aurora situé à 500 m du centre-ville, sur la jetée de Yachting. Nous avions une chambre avec vue sur la mer, un vrai petit coin de paradis qu’on a eu beaucoup de mal à quitter ! Voici d’autres hôtels qui nous ont fait de l’œil à Amalfi :

Ces 3 hôtels sont absolument magnifiques, mais si vous ne pouvez pas faire d’entorse au budget, voici des adresses au rapport qualité/prix imbattable :

visiter la cote amalfitaine nowmadz pinterest

Epinglez-moi !

 

 

Connaissiez-vous Amalfi, Sorrente et Positano ? Capri, oui, j’en suis certaine, merci Hervé Villard ! Si j’étais déjà venu dans ce coin d’Italie lorsque j’étais ado, j’ai pris beaucoup de plaisir à le redécouvrir et je pourrais très bien y retourner encore et encore ! L’Italie est vraiment un pays incroyable, qui mérite amplement sa place au 1er rang de l’UNESCO !

Laisser un commentaire

Allé en haut