Shanghai : vous reprendrez bien un peu de pollution ?

19 juillet 2012

Mardi 17, nous quittons Yangshuo-la-verte pour Shanghai-la-polluée.

Nous partons en avion, depuis l’aéroport de Guilin. C’est plus confortable que le train de nuit et puis de toutes façons nous n’avions pas le choix : 10 jours avant le départ il n’y avait déjà plus de place en train couchette.

L’arrivée se fait sous un ciel gris, nuageux. On se dit qu’après avoir eu 15 jours de temps magnifique à Yangshuo, on arrivera à supporter 2 ou 3 jours de ciel gris …

Notre hôtel est situé près d’une station de métro, ça c’est le côté pratique. C’est à peu près le seul avantage du lieu. Ah si, point intéressant, la nuit on peut dormir, c’est calme, il n’y a pas une horde de chinois qui braillent dans les couloirs. Ce qui, après 24 nuits passées dans ces conditions bruyantes, est plutôt appréciable.

 

 

Shanghai (100)

 

Nous allons nous balader sur Nanjing Road. Une artère commerciale de la ville, remplie de buildings, eux même remplis de magasins. Des dizaines, douzaines d’étages, impressionnant. Shanghai est la capitale économique du pays. Les plus grosses réussites, les plus grosses fortunes s’y concentrent. Ici, que des grosses bagnoles, du genre de celles que vous ne pourrez jamais vous offrir. Des berlines et des Porsch Cayenne. Shanghai se la pète, elle le montre avec Pudong, son quartier d’affaires et ses tours chaque fois plus gigantesques. On est loin d’égaler celles de Doubaï, mais on dépasse déjà largement New York, Tokyo etc … ouaaaaah !

 

Shanghai (22)

Une réussite économique éloquente, une évolution sociale à la traine.

Les Shanghaiens se prennent pour les rois de Chine, Pékin pour eux, c’est la campagne. Bon là-dessus on ne pourra pas trop les contredire, car mise à part le côté historique avec la Cité Interdite, Pékin a du boulot avant d’imposer à l’instar des grandes capitales mondiales.

Shanghai est aussi un des meilleurs endroits pour se rendre compte de la société chinoise actuelle : Une réussite économique éloquente, une évolution sociale à la traine. Au milieu des berlines, on croisera des gens en … pyjama, avec veste ouverte et  torse nu. Des hommes au tee shirt relevés au dessus des nénés, des gens qui jettent tout par terre, d’autres qui crachent, bref, des chinois quoi.

 

Comme dirait l’autre, le luxe est une affaire d’argent, tandis que la classe, une question d’éducation!

 

Shanghai (16)

 

Le gouvernement se bat d’ailleurs pour faire évoluer les mentalités. En 2010 lors de l’expo universelle qui s’est tenue dans la ville, un véritable escadron des bonnes manières a été déployé, afin d’éduquer un peu les shanghaiens, et d’éviter de choquer sur la scène internationale.

Ils sont marrants hein, depuis toujours ils sont à l’affût de ce genre de détail. Deng Xio Ping en son temps avait déjà fait interdire les crachoirs après qu’un diplomate thaïlandais se soit foutu de lui.

Oui, parce qu’en Chine, on crache depuis toujours. C’est la médecine traditionnelle qui dit qu’on doit débarrasser le corps de toutes les substances qu’il sécrète, donc pipi caca, morve et compagnie. Pour ça qu’il est toléré qu’on crache sans arrêt, qu’on rote et qu’on pète aussi (au sujet des rots, Julien a un magnifique souvenir d’un trajet en bus fait à côté d’un chinois…)

Revenons-en aux crachats. On s’est rendu compte en revanche que cracher par terre, ça accélère la propagation des maladies telles que la tuberculose. Donc on n’arrête de cracher, on installe des crachoirs. Mao avait toujours son crachoir à ses pieds. Puis Deng Xio Ping aussi, mais un jour donc, le thaïlandais se fout de lui, au niveau international, il publie un papier plutôt moqueur. Du coup, Deng Xio Ping décide qu’il faut arrêter de cracher, non ! qu’il faut éliminer les crachoirs … et donc se remettre à cracher par terre, tant pis pour les maladies.

Cette petite anecdote  illustre plutôt bien la mentalité chinoise. On se fout des maladies, des rues qui sont sales etc … tout ce qui compte, c’est l’image. Pas la qualité, rien que de l’image.

( Et puis d’autres fois, ils se foutent de l’image aussi,  quand il s’agit d’être le premier pollueur mondial, d’exploiter ou d’assassiner ses enfants, de torturer ses animaux, d’empoisonner ses habitants, ou de massacrer les tibétains mais ça, c’est une autre histoire…)

A Shanghai donc, en 2010, ils ont distribué des mini crachoirs, puis ont mis en place des amendes pouvant aller jusqu’à 1 000 yuans : interdit de cracher, de lever son tee shirt sous les bras, de se balader en pyjama (si, si) … Bon faut croire que ça les intimide pas des masses.

Il y a les nouveaux très riches, et les nouveaux… très pauvres

Autre preuve de la réussite éclatante des shanghaiens, il y a des clochards et des mendiants partout. Et oui, l’un ne va pas sans l’autre, en général, les pauvres viennent là où il y a les riches. Ils font les poubelles, ou mendient quelques pièces.

Le développement économique chinois s’est fait à deux vitesses. Il y a les nouveaux très riches, et les nouveaux très pauvres. Avant, sous le communisme et sous Mao, il y avait surtout des pauvres. Mais depuis une trentaine d’années, et l’ouverture de la Chine aux marchés mondiaux, on est plutôt dans un modèle de capitalisme ultra libéral. Avec une pointe de communisme toujours, quand il s’agit de réquisitionner des terres pour y mettre des usines. Le monde rural a pris une méchante claque, s’est retrouvé dépossédé.

L’exode rural est important, et tout le monde n’aura pas sa place au soleil. (Lire ici : les nouveaux riches chinois)

 

Shanghai (14)

 

Ce qui marque aussi, c’est cette poussée brutale. Par exemple, on constate qu’il n’y a que des grosses voitures, récentes. Comme s’ils étaient passés à « j’ai pas de voiture » à « j’ai un Porsch Cayenne ». D’accord il y a eu des mesures incitatives, mais il en faut quand même, des sous, pour acheter ces grosses voitures !!

Parlant de voitures, la pollution. LA pollution. Pas celle de Paris ou Lyon, non, là c’est de la gniogniotte. D’ailleurs le seuil d’alerte ici est 3 à 5 fois supérieur à celui de nos villes. C’est-à-dire que quand nous on s’affole, on manque de s’étouffer, qu’il y a des messages d’alerte,  « attention ne sortons pas nos vieux ni nos enfants », on en est à un niveau de pollution 5 fois moins important que celui de Shanghai. Les normes ne sont en effet pas les même … Le ciel est blanc, marron parfois. En fin de journée nous avons « vu » le soleil.  On était alors sûr que ces nuages autour, c’était vraiment pas des nuages classiques.

 

Shanghai (92)

Vous reprendrez bien un peu de pollution ?

Shanghai n’est pas citée parmi les villes les plus polluées au monde, mais pour faire partie d’un classement encore faudrait il que la Chine accepte de communiquer ses chiffres .. ! (à lire ici : La pollution Chinoise, secret de polichinelle)

Shanghai nous montre tout cela. Comme partout où nous avons été en Chine, nous nous sentons mal à l’aise, on a envie de partir en courant. Comme s’il y avait un décalage, que l’ordre des choses n’était pas respecté. Ces chinois qui ont mis trop vite un costume trop grand nous interpellent, nous dérangent. De notre point de vue, cette société est dans un genre de chaos, un chaos recouvert de billets verts.

On espère juste que l’avenir sera plus sage…

Perte des traditions, des valeurs, de leur culture, des croyances, ça c’était déjà le constat du maoïsme. Donnez ensuite de l’argent à des gens qu’on a pratiquement vidés de tout, le résultat est éloquent. Heureusement il y a quelques chinois qui se révoltent, les uns contre la pollution, les autres contre l’insécurité alimentaire  …

Certains ne se reconnaissent carrément pas dans cette société nouvelle et pensent à quitter le pays. Ce qui est sûr c’est que ça n’a pas fini de changer. On espère juste que l’avenir sera plus sage.

 

 

 

〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰

Si vous avez raté notre voyage en Chine:

 

 

 

20 Commentaires

  1. Commentaire par stef

    stef Répodnre 19 juillet 2012 at 8 h 18 min

    Coucou vous deux,
    Ce serait donc pour cela que les chinois qu’on place dans notre téléviseur, ont souvent des masques sur le nez????
    Allez, respirez à fond,la chine s’est réveillée,…..
    Dommage peut être qu’elle se soit lévée du mauvais pied…
    Profitez en bien quand même, vous n’ y retournerez peut être pas de sitôt!!
    Grosses bises et à bientôt

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 19 juillet 2012 at 11 h 49 min

      Coucou ! Alors pour les masques on ne sait pas, ils les mettent aussi pour éviter de transmettre leurs microbes quand ils sont malades (très utile après les avoir crachés sur le sol …) et peut être, oui pour la pollution. En tous cas hier on en a pris plein les poumons. Aujourd’hui ça va mieux, il fait très très chaud par contre. Le soleil joue à cache cache avec le CO2 mais il est bien présent!
      Pour les chinois, bon, c’est une analyse qu’on a fait personnellement, et à partir de recherches et d’articles lus sur internet, on n’a pas la science infuse, et puis c’est avec notre ressenti à nous… en tous cas, oui, la Chine s’est réveillée, ça c’est sûr, elle est tout de même en passe de détrôner les Amerlocs de leur place de première puissance mondiale …!!

      Bises à tous les deux …

  2. Commentaire par Nadège

    Nadège Répodnre 19 juillet 2012 at 10 h 07 min

    Vos post sont vraiment bien écrits, je les lis toujours avec bonheur, Lydia tu vas te reconvertir non??? :p
    Bonne continuation et gros bisous à tous les 2.
    <3

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 19 juillet 2012 at 11 h 43 min

      Hey, coucou Nadège, et merci ! Oui je vais peut être finir par me reconvertir, sait on jamais, en tous cas on peut dire que la Chine m’inspire ! ;-)
      On t’embrasse tous les deux ! à bientôt !

  3. Commentaire par cib

    cib Répodnre 19 juillet 2012 at 11 h 16 min

    Gros talent d’écriture, effectivement. J’espère que tu en seras consciente bientôt… Bref… Hier, je lisais un article dans le Monde sur la pollution du lait en Chine. Rien ne change. Toujours de la mélamine, du mercure etc… Mais en fait, quand on lit les chiffres, on comprend un peu mieux. Il y a “juste” 200 millions de fermes en Chine ! Et donc, les autorités ne parviennent pas à les contrôler. Il faudrait juste “300 000” agents supplémentaires ! Là-bas, tout se calcule en MIllions. Les paysans mettent de la mélamine dans le lait pour augmenter le taux de protéine afin d’être aux normes, parce qu’ils allongent le lait avec de la flotte pour en faire plus, flotte d’ailleurs pleine de mercure. Oups !Peu importe les centaines de milliers de gens hospitalisés, les enfants morts, les paysans veulent “gagner plus de blé” pour pouvoir se payer des vacances dans une de leurs nouvelles stations de ski fabriquées de toutes pièces par…. les français !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 19 juillet 2012 at 11 h 58 min

      Oui mais c’est tout à fait ça, et ce qu’on ressent aussi … les chinois, avec l’argent, sont devenus des genres de savant fous, manipulations à tout va, juste pour faire de plus en plus d’argent. Le gouvernement essaie de sensibiliser, mais bon, on imagine qu’ils ont aussi des billes en jeu et qu’ils ne peuvent pas vraiment s’étonner de ce qu’il se passe … Je sais pas ce que vont devenir les chinois, leur pays, notre monde.
      Ce constat nous met également face à nos propres responsabilités, en consommant à tout va, bourrés au made in china jusqu’à s’en faire péter la rate, sans aller jusqu’à l’encourager, on entretient ce système. Il faut faire attention à notre propre consommation, car ce qu’on fait chez nous en France a d’énormes répercussion ici en Chine, à des milliers de km. C’est à double tranchant, d’un côté on les a aidés à sortir de la pauvreté, à se développer, mais aussi à s’empoisonner, et à s’étouffer …

  4. Commentaire par cib

    cib Répodnre 19 juillet 2012 at 12 h 15 min

    oui d’autant que la plupart des usines de là-bas ont été créées par des français, entre autres occidentaux. Nous consommons des produits à pas cher fabriqués en Chine sous le direction des gens de chez nous qui exploitent des gens là-bas ! C’est pourquoi quand en France, on commence à dire qu’on va réguler les importations, il y a un hic ! Si on régule, on pénalise nos entrepreneurs ! On est dans un cercle vicieux et le seul vecteur est le pognon ! Revenir à l’humain est notre seul salut. Ce que tu expliques, c’est l’effet Papillon en fait… seulement voilà, tant que l’humain n’est pas lui-même au bord du précipice, il ne change rien à sa vie… A nous de le faire individuellement parce qu’il nous reste un peu de jugeote. Cela deviendra un mouvement collectif à la longue….. Il nous reste l’espoir…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 19 juillet 2012 at 12 h 17 min

      Tout mouvement collectif a démarré à la base par un mouvement individuel, alors oui, il y a de l’espoir !

  5. Commentaire par Sylvie

    Sylvie Répodnre 19 juillet 2012 at 15 h 54 min

    Intéressant votre analyse.
    J’ai passé deux semaines à Shanghai en 2010 pendant l’exposition universelle. J’ai été fascinée par cette ville en ébullition, en marche vers une modernité non maîtrisée, par ce mélange de population urbaine et campagnarde, par ces immeubles futuristes et ce linge qui pend au milieu de la rue, par ces 4X4 flambant neufs et ses chariots tirés par un homme, par ces restau chics et ces stands au milieu de la rue, par ces chinois très curieux et qui apprennent si vite….J’ai eu la chance d’être invitée chez de jeunes chinois et de pouvoir discuter… C’est vraiment une société en pleine mutation, ultra-capitaliste sous couvert de communisme, une société à deux vitesses…et Shanghai en est le reflet.
    On ne peut pas être indifférent. La Chine, on adore ou on déteste.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 19 juillet 2012 at 16 h 06 min

      Oui, c’est tout à fait ça, fascinant, ahurissant. Comme si de l’autre côté du monde s’était opérée une mutation immense sans que nous nous en rendions compte. Il faut vraiment le voir pour le croire. C’est un pays qui ne laisse pas indifférent, on est “dérangés”, dans tous les sens du terme. Et c’est tout à fait ça, Shanghai, une ville pleine de paradoxes avec deux mondes, deux univers, l’un pauvre, l’autre ultra riche qui s’y côtoient au quotidien…

  6. Commentaire par cib

    cib Répodnre 20 juillet 2012 at 10 h 15 min

    histoire de faire rebondir le débat. Le problème de la Chine, c’est le nombre de chinois. Une telle population n’est plus gérable. Il y a de plus un problème de territoire, de distance. Je me pose la question : Ils veulent faire de l’Europe un seul état et pour cela ils essaient d’homogénéiser les peuples ! Bien que nous ne soyons pas un milliard en Europe, nous deviendrions un peu comme les chinois, déplaçables, corvéables à merci, une population errante, sans racines et dont l’histoire doit être tue ! Et cela pour des raisons économiques. En fait, je ne comprends pourquoi les chinois sont si nombreux. Quel est l’intérêt de réunir autant de population sous une même bannière ? De plus, on parle de plus en plus de La Chinafrique qui remplacerait la Francafrique par l’apport de beaucoup, beaucoup d’argent. Comment arrêter cette folie ?

  7. Commentaire par Chris 'em all ! !

    Chris 'em all ! ! Répodnre 20 juillet 2012 at 22 h 30 min

    1.4 milliard de chinois qui émergent en même temps et voilà le résultat ! ! Putain de gniak ! ! ! Et cette manie de cracher tout le temps “c’est excessivement énervant Rémy hein ! ! ” Bon si j’ai bien compris c’est pas l’éclate tous les jours mais le dépaysement et le choc culturel sont bien au rendez-vous, grosses bizz à vous 2 les couz ! ! Et faisez gaffe à vous hein ! ! Spit ’em all ! !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 24 juillet 2012 at 16 h 08 min

      Oh couz’ ! Toi z’ici ? Mais comme ça nous fait du plaisir dis donc ! Et oui tu l’as dit, c’est un sacré bordel la Chinosie… On en est sortis, peut être pas tout à fait indemnes, mais c’était pas mal, au fond, on a appris des trucs … Et la Véral, elle a vu sa photo postal ou quoi ? On traque les Postes pour elle hein, promis ! La prochaine, c’est l’indonésienne (si ça existe ici ???!!!) On vous embrasse tous les deux, à bientôt

      Indonésie ’em all !!

  8. Commentaire par Nadège

    Nadège Répodnre 22 juillet 2012 at 14 h 33 min

    En tout cas heureusement que vous avez quitté Pékin, il y a des pluies diluviennes en ce moment :(

    Bisous

  9. Commentaire par ex The Taupe

    ex The Taupe Répodnre 23 juillet 2012 at 11 h 16 min

    Coucou les d’jeunes,
    ça y est ! J’ai enfin compris comment marche votre blog. Tout d’abord, félicitations à toi Lydia pour ta qualité d’écriture. On s’y croirait. Vous voyez, sans le savoir, je voyage avec vous. C’est génial ! En plus, pas besoin de prendre l’avion. Je pourrai dire que, moi aussi, j’ai fait le tour du monde :-)
    Bon alors la Chine s’est bien réveillée mais peut être trop rapidement. Et Shanghai montre un visage à deux facettes inquiétant. Mais quel est l’avenir de ce pays ? C’est assez effrayant ! Bon alors où va-t-on maintenant ? La pollution, les crachats, la saleté…. au secours, c’est pas trop mon truc (je suis assez maniaque !).
    Je vous fais de gros bisous à tous les 2 et surtout soyez prudents. A bientôt.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 24 juillet 2012 at 16 h 02 min

      Et voilà, belle soeur, ton commentaire est bien là !!!!! Tu vois, tu avais bien compris ;-) Merci pour ton commentaire d’ailleurs, ça nous fait plaisir de te retrouver là ! Gros bisous

  10. Commentaire par BAGLIONI

    BAGLIONI Répodnre 24 juillet 2012 at 21 h 12 min

    Un bonjour d’Italie aux explorateurs ! Quel plaisir de lire vos chroniques au jour le jour ! Lydia, il faut que tu remplaces ces journalistes parisiens qui lisent les dépêches de l’AFP et voyagent quai Branly pour nous raconter le monde. Ta prose est un régal ! J’apprends beaucoup de choses dans un français impeccable … Et je sais de quoi je parle !
    Bises à tous deux et bonne route !

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 25 juillet 2012 at 4 h 57 min

      Un grand coucou depuis Lombok (Indonésie) où nous prenons du bon temps sous le soleil tropical (enfin subtropical allez va, nous ne sommes plus à un tropique près !!). Bon la prose n’est certainement pas la même, hé oui c’est ton neveu qui t’écris là… ;-) En tout cas Lydia te remercie pour le compliment, elle est touchée !!
      Bisous à tous les deux, et ayez une petite pensée pour nous lors de votre prochaine dégustation de pizze (et de barbozza, et de salcicce, et de…. arrrrg !!!)

  11. Commentaire par Baptiste

    Baptiste Répodnre 12 mars 2014 at 14 h 16 min

    La pollution je m’en fout complement, je vis a shanghai depuis deja 8 ans, et je me porte parfaitement ! Je sort la nuit et le jour peu importe le taux. Je vais en boite avec mes amis, ont se bourrent, on s’amuse, on fait la fete ! En ce moment meme, je passe les meilleurs moment de ma vie dans cette ville merveilleuse. Une vie que je n’aurais jamais en France ou ailleurs dans le monde. Donc pour tous ces propos negatifs, moi je dis… ADAPTER VOUS BANDE DE MERDEUX, ARRETER DE CRITIQUER !

    Aaaaah la France..

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 12 mars 2014 at 14 h 39 min

      Aaaaah venant de quelqu’un qui n’a apparemment pas su s’adapter a la vie en France, cela ne peut que nous faire rire, héhé! Merci pour ce commentaire très constructif où l’on apprend beaucoup de choses très intéressantes et utiles sur toi, illustre inconnu, et bonne bourre a Shanghai alors…

Laisser un commentaire

Allé en haut