Voyage au Japon : entre rêves et réalités

En 2010, nous voulions faire un grand voyage, partir loin. Nous hésitions alors entre deux destinations totalement opposées: partirons nous pour un voyage au Japon ou alors à New York?

New York, ville unique et trépidante, maintes et maintes fois vue et admirée à travers nos séries préférées. Versus le Japon, dont moi perso, je ne connaissais rien.

 

japonese girls

 

Pour Julien, c’était un rêve de gamin. Parce que les samouraïs, les jeux vidéos et les Châteaux dans le ciel. Moi, j’avais en tête les Geishas, les sushis et les cosplays – encore que je ne connaissais même pas ce terme.

Bref, des images, glanées par ci par là, mais force était de reconnaitre que le Japon était un pays quasiment mystérieux, dont nous ne connaissions, finalement, que les clichés.

La préparation du voyage fût aussi palpitante qu’ardue. Il fallait comprendre les codes de ce pays méconnu, en tracer les contours afin de mieux l’appréhender et le découvrir. Julien s’est tout de suite attelé à l’apprentissage de la langue, tandis que j’essayais de mon côté d’en aborder l’Histoire, la culture. Nous avions 15 jours pour en visiter quelques bouts. Le territoire est petit, mais c’est peu de temps, trop peu, pour un pays si riche, si fascinant!

 

Nikko

Nikko

 

Le tout premier contact a été un choc. Pas négatif, ni positif, neutre. Un choc, c’est tout, dans le sens où l’on se retrouve immédiatement hors de ses repères. Un peu comme si on tombait dans un trou d’eau très profond et que l’on cherchait un point auquel se raccrocher. La bouée, ce fût les japonais eux mêmes qui nous la jetèrent. Aussitôt arrivés, l’ambiance était donnée: nous étions entourés de gens incroyablement dévoués, et aidant. Et ce fût le cas pour l’ensemble de notre séjour.

Un parcours somme toute banal pour un premier contact. Tokyo et ses alentours, Nikko et Hakone. Puis Kyoto. Une escale à Koyasan pour le plaisir de dormir dans un temple. Enfin, Hiroshima, pour l’Histoire et Miyajima, pour le rêve.

 

Kyoto

Kyoto

 

Tout ne fût pas si simple pour autant. L’adaptation, la perte de repères, ça décoiffe. Il faut plusieurs jours pour s’y faire. Un voyage au japon, c’est terriblement simple et compliqué à la fois. D’autant qu’il s’agissait alors d’une première vraie immersion en terre totalement inconnue, nous n’avions visité jusque là que des pays d’Occident. Le Japon, c’est différent. Moderne, et plus développé que n’importe quel autre pays d’Asie, mais dont la culture reste pourtant ancrée dans des traditions et des coutumes dont nous ne connaissions et ne comprenions RIEN.

 

Miyajima

Miyajima

 

Et puis, il y eut beaucoup de fatigue car il a fallu courir, courir, d’une ville à l’autre. Faire des km en train, en métro ou à pieds, tellement nous voulions en voir. Parce qu’on s’était dit alors que voyager au Japon était une chance extraordinaire qui ne se représenterait sûrement jamais.

Nous n’avions pas à ce moment là l’idée de notre Tour du Monde qui, 2 ans plus tard, devait nous y ramener…avec plaisir! Revenir à Tokyo, quelle chance… Aujourd’hui encore, nous sommes loin d’avoir saisi toutes les nuances de ce pays singulier. Il faudrait y vivre peut être, ou y voyager bien plus longtemps… Aurons nous une 3ème chance?!

 

japonese monk

 

Pratique:

Pour Partir au Japon: Réservez votre vol pour Tokyo à l’aide d’un comparateur tel que Alibabuy.com.

Et suffisamment à l’avance pour profiter de tarifs avantageux: le reste du budget à prévoir est déjà assez important! Bien sûr, on vous dira toujours qu’il est possible de voyager là bas à petit budget. Il n’en reste pas moins que pour profiter un peu et se faire plaisir, il faut compter un budget bien équivalent à celui que l’on consacrerait à un pays occidental.

 

Japonese food... so delicious!

Japanese food… so delicious!

 

L’indispensable à mettre dans votre valise: Le Japan Rail Pass

Nous sommes partis avec le Japan Rail Pass, la formule de 7 jours, et nous l’avons très bien rentabilisée. Attention, le billet ne fonctionne pas sur tous les tronçons car il y a au Japon, à l’inverse de la France, plusieurs compagnies ferroviaires. Mais pas de panique, avec le JR Pass, il est tout à fait possible de (bien) visiter le pays!

Note: on en profite pour vous affirmer que la Poste fonctionne très bien au Japon. Nous avions en effet oublié nos précieux billets de JR Pass, en France, et c’est alors que notre avion survolait la capitale nippone que nous nous en sommes rendus compte… OMG, quand on pense au prix du JRPass et au fait surtout qu’il est impossible de l’acheter dans le pays même, il y avait de quoi pleurer… C’était sans compter une âme très charitable qui, de France, nous a envoyé les précieux sésames via Chronopost. 48h plus tard, ils étaient livrés avec soin à notre hôtel à Tokyo… Ouuuf! Ici vous trouverez beaucoup d’informations sur le fameux billet: Vivre le Japon

 

Vous pouvez oublier sans crainte: votre rouleau de papier toilette.

Contrairement à une majorité de pays asiatiques, le Japon est au top de la modernité concernant les toilettes, et la propreté en général. Exit aussi les tatanes pour les douches ou les draps de soie pour recouvrir les matelas douteux des hôtels. Si vous avez commencé par d’autres pays asiatiques, vous serez enchantés. Pour nous, ce fût l’inverse. Le Japon fût notre premier pays d’Asie, avant de nous rendre compte lors de notre TDM que non, sur ce point, ce n’était pas partout pareil… :)

 

inari tori

 

 

 

4 Commentaires

  1. Thomas@ConseilsVoyage.fr
    1 mai 2014 at 10 h 04 min - Reply

    Qu’avez-vous préféré de votre voyage au Japon ? La vie n’est pas trop chère là-bas ?

    • Nowmadz
      1 mai 2014 at 13 h 06 min - Reply

      Bonjour Thomas,
      Hé si, c’est un pays « cher » à voyager, le Japon. Pour les logements, on n’a jamais trouvé en dessous de 50€. Kyoto et Miyajima étaient pour nous les plus chères sur ce plan là. Mais comme nous n’étions alors pas en mode « tour du monde », on a pu se faire plaisir sans trop culpabiliser! Après, te dire ce qu’on a préféré, c’est dur, parce qu’on a vraiment TOUT aimé de ce voyage. Si on devait choisir un souvenir marquant, et qui résume l’ensemble du voyage ce serait: les japonais. Un peuple qui reste craintif de l’Occident c’est vrai, mais somme toute très très accueillant et aidant. Un régal à côtoyer.

  2. Jordane de MonBonPote
    1 mai 2014 at 14 h 00 min - Reply

    Je crois que j’ai du avoir dépensé autant en 2 semaines là-bas qu’en 4 semaines passées au Canada puis au Brésil.
    Mieux vaut partir avec un certains budget et encore on peut s’en sortir pour pas si cher que ça. Vous avez testé les hôtels capsules? C’est bien une nuit ou deux, plus c’est infernale !
    Niveau bouffe, c’est le pied ! J’avais le sentiment de passer mon temps à manger.
    En parlant de bouffe, vous êtes allé en dessous du tokyo sky tree ?
    Jordane de MonBonPote Articles récents…Procrastiner : Être une flemmasse peut coûter la vie

  3. M. Roucouldoux
    9 juillet 2014 at 13 h 32 min - Reply

    Effectivement le pays est très cher (plus gros budget de notre voyage) ! On ne se sent plus vraiment en tour du monde d’ailleurs tant il faut prévoir à l’avance pas mal de choses : réservations d’hôtel pour ne pas devoir dépenser une fortune, Japan Rail Pass dont il faut s’occuper avant d’arriver dans le pays, réservations à l’avance pour certaines activités. Ce pays reste cependant vraiment différent de tout ce qu’on peut voir en Asie et notamment grâce à son peuple incroyablement amical et généreux. Vraiment un grand coup de coeur et tellement de choses à voir (ne pas se limiter uniquement à l’axe Tokyo – Kyoto) !
    M. Roucouldoux Articles récents…Super Tokyo Bros II

Donnez nous votre avis

CommentLuv badge