On a dormi chez les moines à Kōya-san (et on a aimé!)

5 janvier 2016

Je me rends compte que je n’ai pas beaucoup écrit sur le Japon. Pourtant, nous y avons fait 2 voyages! Et tous les deux, bien que différents, nous ont réellement conquis: le Japon figure parmi nos pays préférés.

J’ai beaucoup de choses à raconter sur ce pays fascinant. Il me suffit pour cela de ressortir mon carnet de voyage et d’en lire les pages que j’avais noircie lors de notre tout premier séjour, en 2010. Moi qui ne suis pas férue d’écriture manuscrite, je dois reconnaître l’utilité certaine d’un tel exercice, car je prends aujourd’hui beaucoup de plaisir à relire mes impressions, à revoir les petits bouts de papier collés, ici l’entrée d’un musée, là, le plan d’une ville.

Le Japon a été notre premier grand voyage en commun. Le début d’un rêve et d’une longue suite de découvertes que nous ne soupçonnions même pas alors. C’était en septembre 2010, et nous étions loin d’imaginer que nous partirions, 2 ans plus tard, faire le tour du monde.

Je vais, au cours des jours qui arrivent, organiser un peu mieux mes pensées qui sont comme à leur habitude plutôt brouillonnes, et tenter de vous raconter ce premier long voyage en commun. Je démarre ma série avec une sélection des choses que j’ai vraiment aimé faire au Japon.

Et le premier souvenir qui me vient en tête est cette nuit que nous avons passée dans un temple bouddhiste à Kōya-san.

Dormir dans un temple à Kōya-San

J’en garde un souvenir mémorable. Certains diront qu’il s’agit d’un truc à touristes, qui manque d’authenticité, moi je n’ai pas du tout eu cette impression. Julien non plus, d’ailleurs. Mais peut-être que cela dépend aussi du temple où l’on choisit de dormir. Le notre n’était pas des plus fréquentés, c’est sûrement la raison pour laquelle notre expérience fût vraiment sensationnelle! Je vous donne l’adresse à la fin d’article, bien sûr…

dormir dans un temple a koyasan-14

Arriver sous la brume de Koya-San..

 

Kōya-san est une petite ville montagneuse située au sud d’Osaka. C’est un centre religieux très important au Japon, puisque c’est ici que le bonze Kōbō-Daishi a installé la première communauté bouddhiste du pays, au début du 9ème siècle. La ville est constituée presque entièrement de temples bouddhistes et parmi ses 7000 habitants, la moitié sont des moines.

L’Okuno-in est sûrement le site religieux le plus important de Kōya-san. Il s’agit d’un cimetière où l’on trouve près de 200 000 pierres tombales, celles de samouraïs, mais aussi de grandes familles japonaises pour qui c’est un honneur de reposer ici. On y trouve également le Tōrō-dō, le temple aux lanternes. Et à proximité de celui-ci se trouve le Gobyo, le mausolée où reposerait Kōbō-Daishi. La visite du cimetière est surprenante, d’autant plus lorsque l’obscurité pointe son nez. L’ambiance est véritablement mystique, au milieu de ces tombes et de ces arbres plusieurs fois centenaires…

Le temple Kongōbu-ji est un autre site important, il s’agit du centre religieux de l’école bouddhiste Shingon d’où sont gérées les affaires des autres temples. Nous l’avons malheureusement vu en courant, puisqu’il s’est mis à tomber des trombes d’eau à ce moment-là, nous obligeant à nous réfugier au plus vite à la gare pour reprendre ensuite le téléphérique.

 

Le Maître des lieux...

Et rencontrer le Maître des lieux…

dormir dans un temple a koyasan-6

dormir dans un temple a koyasan-5

Le cimetière d’Okuno-in

 

Notre passage à Kōya-san s’est déroulé comme dans un rêve, enveloppé de brume et de silence, pour se finir sous une pluie battante. Comme pour nous signaler qu’il était temps pour nous de quitter ces terres sacrées.

 

Il est possible de dormir sur place, plusieurs temples proposent le gîte et le couvert. C’est assez cher (13 000 ¥/personne en moyenne) mais ça vaut le coup. L’expérience est unique en son genre! Nous sommes arrivés à notre temple sur les coups de 18h. Pour nous, c’était tôt, or nous avons presque raté l’heure du dîner (servi habituellement à 17h30)! Les shukubō proposés sont à l’origine des chambres destinées aux bonzes. En séjournant dans un temple, on vit donc la vie au rythme des moines. Le repas du soir est servi très tôt, et est composé de plats végétariens, selon les principes de la cuisine shōjin. Nous n’avons pas pu identifier tout ce qui se trouvait dans les divers récipients qui nous ont été servis, mais c’était globalement très bon!

 

dormir dans un temple a koyasan-8

 

Ensuite, les moines nous ont indiqué où se trouvait la salle de bain. Celle-ci est commune, mais non-mixte. Je suis donc partie de mon côté, et Julien, du sien. Je me souviens du silence qui régnait dans les couloirs, il était très intimidant… Je n’aime pas les salles de bains communes, bien qu’il s’agisse d’une pratique courante au Japon. Je suis plutôt pudique, et j’ai donc commencé à faire une toilette de chat, dans le coin le plus reculé de l’immense pièce qui servait de salle de bain. Tout le long du mur se trouvaient des petits pommeaux de douches ainsi que des tabourets en plastique, sur lesquels s’asseoir pendant la douche. Le rituel veut qu’il faut d’abord se laver et se débarrasser des impuretés avant de plonger tout entier, et nu(e) bien sûr, dans le grand bassin d’eau très chaude qui se trouve au centre de la pièce. L’envie et la curiosité ont eu raison de ma pudeur.

Après quelques minutes passées à m’assurer que je serai bien seule, je me suis plongée avec délice de ce bain chaud, tellement bienvenu après une journée passée sous la brume…

 

dormir dans un temple a koyasan-9

 

Pendant nos ablutions, les moines ont installé futons et oreillers de riz dans notre chambre. Ce sont les seuls éléments qui se trouvent dans celle-ci, d’ailleurs. La porte est coulissante et en papier de riz et ne nous garantit pas une intimité totale, et pourtant, cela ne nous dérange pas le moins du monde. Nous sommes au Japon, et en plus chez des moines.

Je crois que nous ne nous sommes jamais couchés aussi tôt! De mémoire, il était 19h. Nous avons observé quelque temps la faune nocturne qui se mettait silencieusement en marche sous notre petit balcon, puis nous nous sommes endormis, bercés par le coassement des grenouilles.

À 6h, tout le monde est déjà levé, et il est temps de rejoindre les moines dans la salle de prières. Nous sommes quelques touristes, installés au fond de la pièce, les uns par terre, d’autres sur de petits tabourets. C’est plus difficile qu’on ne le pense de rester à genoux sur un tatami, surtout pendant un long moment!

 

dormir dans un temple a koyasan-10

Le temple Kongōbu-ji

dormir dans un temple a koyasan-11

 

Après la cérémonie, nous avons remballé nos affaires et puis nous sommes allés voir les moines, pour les remercier de leur hospitalité. Nous les avons trouvés, riant, et bavassant entre eux, dans une salle à l’entrée. Leur sourire était plein de bonté, et bien que nous n’ayons pas beaucoup échangé avec eux, nous nous sommes sentis privilégiés et heureux de passer un si beau moment, dans un tel endroit.

 

Nous avons eu un "peu" de pluie ...

Nous avons eu un “peu” de pluie …

 

Attention, dormir dans un temple à Kōya-san ne signifie pas que vous allez avoir une visite guidée, ni qu’un moine vous expliquera tous les us et coutumes de leur vie et de la religion bouddhiste. Non, il s’agit en fait d’être un témoin silencieux. D’être comme une petite souris qui se glisse dans un monde dont les portes sont habituellement fermées et qui a, l’espace d’un instant, la chance inouïe de pouvoir en observer les moindres faits et gestes…

 

dormir dans un temple a koyasan-13

 

INFOS PRATIQUES
Se rendre à Kōya-san

A Osaka, il faut prendre le train  Kōya (ligne Nankai-Dentestu), partant de la gare de Namba. Comptez 80minutes pour faire le trajet. Une fois à Gokurakubashi, il faut prendre le funiculaire (5 minutes), puis un bus jusque dans le centre. (10 minutes). Si vous souhaitez utiliser votre Japan RailPass, il existe un autre itinéraire (décrit sur cette page)

A Kōya-San, on se déplace à pied entre les différents temples, et en bus pour rejoindre le cimetière d’Okuno-in.

Heures d'ouverture

Les principaux sites sont ouverts de 8h à 16h30. Ne tardez pas trop ensuite pour rejoindre votre temple où le repas du soir est servi à 17h30!

Adresse d'un temple où dormir à Kōya-San

Celui où nous étions logés est le Henjoko-In, il est possible de réserver à l’avance sur le site de Japanican.com. L’adresse : 575 Koyasan, Koya, Ito District, Wakayama Prefecture 648-0211, Japon.

▸ Tarif pour 1 chambre pour 2 personnes, avec repas du soir et petit déjeuner: 26000¥, soit environ 200€ à deux. Oui, ça pique, mais franchement, ça vaut le coup!

Nous avons entendu le plus grand bien du Temple Saizen-in également, ainsi que du Yochi-In (les tarifs sont à peu près les mêmes)


 

Dormir dans un temple à Kōya-San est le premier article de ma série sur le Japon… La suite, très vite!

 

9 Commentaires

  1. Commentaire par Vincent

    Vincent Répodnre 6 janvier 2016 at 6 h 47 min

    Bonjour Lydia et Julien!

    J’avais déjà repéré votre site il y a un moment et c’est avec plaisir que je tombe sur votre article =)
    Je suis justement en train de prévoir un itinéraire pour notre voyage au Japon en Avril prochain et je me posais des questions sur Koyasan. Merci pour toutes ces infos!! Je vais ajouter Koyasan à notre itinéraire mais on verra si on y passe la nuit… c’est vrai que ça fait mal au budget :(
    J’ai vu sur internet des articles annonçant un budget moyen au Japon de 54 €/J … ça me semble très très juste! Vous en pensez quoi?

    Salutations depuis le Laos ;)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 6 janvier 2016 at 9 h 29 min

      Bonjour Vincent! Bonne année!
      Alors, je viens de reprendre le tableau du budget de notre dernier voyage, lorsque nous étions en mode “routard” et petit budget…nous avons dépensé en moyenne 130€/jour à deux, logement compris. Et ça, c’est si j’enlève tout ce qui est cadeau, bricoles, resto un peu fou-fou, bref, c’est une base quoi. J’imagine qu’il est toujours possible de faire moins, mais de là à tomber à 54€, j’ai un doute… Ce qui est cher, c’est le logement. Lors de notre dernier voyage, nous sommes restés 5 jours à Tokyo et avons préféré choisir un hôtel proche de tout (plutôt que de se coltiner des heures de train ou de métro chaque jour), et nous avons payé 70€ la nuit. Il est possible de trouver moins cher, peut-être dans les 50€ en s’éloignant un peu? La nourriture n’est pas chère en revanche, on peut facilement manger pour 5-7€ par personne et par repas. Bon, enfin, tout ça pour dire qu’il vaut mieux prévoir un peu plus, d’autant que vous n’aurez peut-être pas la possibilité d’y retourner un jour, autant en profiter! (c’est ce qu’on s’est dit en 2010, et finalement, on y est retourné 2 ans plus tard!!) A bientôt! Lydia

  2. Commentaire par Isa Lise

    Isa Lise Répodnre 6 janvier 2016 at 10 h 07 min

    Merci pour ce récit détaillé… Le Japon semble superbe, il fait partie des destinations envisagées par mes filles, reste à savoir s’il est possible de se nourrir facilement lorsqu’on a plusieurs allergies…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 6 janvier 2016 at 10 h 38 min

      Bonjour Isa Lise! Merci pour ton passage ici… :) Oui, c’est un pays réellement superbe, unique en son genre. Enfin, c’est mon avis! Concernant les allergies, je ne sais pas du tout en revanche, peut-être pourront-elles trouver ces infos en faisant quelques recherches sur le web?… à bientôt!

  3. Commentaire par Béné

    Béné Répodnre 6 janvier 2016 at 12 h 12 min

    Je crois que c’est LE truc que je ne vraiment pas faire au Japon. Car je fais partie de ceux qui pensent que c’est devenu vraiment touristique. par contre les photos sont très belles et ça donnerait envie d’aller visiter, sans rester y dormir. pour ça je privilégierais un endroit moins connu.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 7 janvier 2016 at 10 h 13 min

      Salut Béné! Ah, je partage ton avis, mais à moitié seulement :) Oui, c’est touristique, mais comme la plupart des choses que nous voyons en voyage, non? Je dis ça, et pourtant je suis de ceux qui ont refusé d’aller voir le Machu Picchu pour les mêmes raisons… Je dirais simplement que touristique ou non, quand on est attiré ou qu’on a envie de faire une chose, et bien il faut le faire, non, qu’en dis-tu?! :)

  4. Commentaire par Nath'

    Nath' Répodnre 15 janvier 2016 at 22 h 49 min

    Coucou,
    Ton article, et surtout les belles photos, donnent envie. Je n’ai pas testé lors de mon voyage au Japon. Au risque de casser l’ambiance, moi je n’ai pas aimé le Japon, mais certainement en partie parce que je n’ai pas choisi le bon itinéraire : je suis restée essentiellement dans les grandes villes qu’on m’avait dit incontournables pour un premier voyage au Japon. Bref j’ai souvent eu l’impression d’étouffer, de subir l’urbain alors que j’aime les grands espaces sauvages… Peut-être tout simplement que cette destination ne correspondait pas à ce que je recherche lorsque je pars en voyage. J’avais d’ailleurs écrit un article à ce sujet : http://laterresurson31.fr/pourquoi-japon-pas-fait-vibrer/
    Mais quelque part je culpabilise un peu car tout ceux qui sont partis au Japon ont adoré… alors je dois sûrement avoir raté quelque chose…

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 16 janvier 2016 at 13 h 36 min

      Hello Nath! Oui, j’avais lu que tu n’avais pas apprécié le Japon lors de ton voyage. Erreur d’itinéraire, peut-être, mais surtout, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas! Perso je n’ai pas aimé le Pérou, et pourtant nombreux sont les voyageurs à avoir apprécié leur voyage là-bas!

  5. Commentaire par Become Travelers

    Become Travelers Répodnre 19 janvier 2016 at 10 h 13 min

    Une expérience à faire ! Merci pour ce récit.

Laisser un commentaire

Allé en haut