Le camping en famille – Avis d’expert

29 mars 2016

Julien et moi adorons le camping, source inestimable de liberté et symbole pour nous de véritables vacances. Pour autant, nous ne sommes encore jamais partis camper avec notre fils, par crainte peut-être d’une trop grosse logistique à penser. Lorsque les bagages s’amenuiseront, que lit parapluie et poussette seront remisés au grenier, il sera temps de s’y pencher à nouveau!

Aujourd’hui, chose rare sur ce blog, je laisse la parole à un expert du camping en famille, Marc, qui s’occupe du site des Campings Tohapi. Il nous explique dans cet article quels sont les avantages à privilégier ce type de vacances.

 

camping

Le camping se fait généralement dans un endroit aménagé au cœur de la nature et situé bien loin du lieu de vie au quotidien. Cette forme de séjour de détente représente l’occasion idéale pour se déconnecter complètement de la routine coutumière et pour se ressourcer.

 

Avantage n° 1: Le camping consolide les liens familiaux et développe l’autonomie

Les périodes de vacances sont propices au rapprochement des membres de la famille qui n’ont pas assez de temps à partager entre les occupations journalières de chacun. La communication commence déjà pendant le voyage jusqu’au lieu de résidence. À l’arrivée, chacun doit ensuite contribuer au déchargement et à l’installation.

Les enfants se retrouvent ainsi dans une situation qui ne leur est pas habituelle. Cela constitue une part importante dans le développement de leur sens de responsabilité et d’indépendance. Les différentes générations auront aussi l’occasion d’échanger des points de vue, de se partager des idées ou tout simplement de discuter de tout et de rien, dans une atmosphère tranquille et pacifique.

famille

Loin du stress, les esprits sont plus calmes et apaisés. Le moment est idéal pour entamer un dialogue entre parents et adolescents. Les adultes ayant des enfants en bas âges pourront profiter des vastes espaces, du temps libre et du grand air pour jouer et découvrir ensemble les joies de la liberté et de la cohésion. Ils peuvent partager un moment de détente privilégié, en prenant part aux distractions avec leurs enfants : le père peut choisir de partir en randonnée à vélo avec son fils et la mère peut opter pour une séance farniente sur la plage ou au bord de la piscine par exemple.

Avantage n°2: le camping favorise le réapprentissage de la véritable vie en société

Par ailleurs, le concept même du camping consiste à dépayser le voyageur. Les adultes et surtout les enfants, ainsi éloignés de leur zone de confort, seront contraints de s’adapter, même si de plus en plus de campings deviennent de vrais centres de vacances avec tout le confort nécessaire, comme c’est le cas dans les mobilhome des campings Tohapi. Outre l’obligation de s’accommoder à un environnement nouveau, le camping apprend également à vivre en société, en cohabitation avec des personnes étrangères. D’où l’initiation au respect d’autrui et à la camaraderie.

La société actuelle dont la vie tourne autour des nouvelles technologies tend de plus en plus vers l’individualisme. Les notions de solidarité se perdent, indubitablement.

retour aux sources

Avantage n°3: le camping permet de se déconnecter… mais vraiment!

Le camping permet d’oublier les appareils électroniques issus des derniers progrès techniques. Aussi, les activités qui y sont proposées visent à favoriser l’esprit d’équipe et l’entraide. Par ailleurs, tous les loisirs de camping, aussi bien pour les enfants que pour les plus âgés, sont établis dans un but ludique et divertissant. Chaque membre de la famille y trouve son bonheur. Chacun peut s’adonner à son occupation favorite avec d’autres campeurs qui partagent la même préférence ou encore mieux, participer aux loisirs avec un ou plusieurs autres membres de la famille ayant les mêmes penchants.

Les plus jeunes comme les adolescents feront sans aucun doute de nouvelles rencontres et passeront des bons moments avec des nouvelles personnes que ce soit à l’air de jeu, autour d’une table de ping-pong, à la piscine ou d’un verre pour les plus grands.
feu de bois

Le camping est la forme de villégiature la plus économique et la plus appropriée pour resserrer les liens familiaux et se sociabiliser. Les parents peuvent découvrir et/ou faire découvrir des endroits et des conditions méconnus à leurs enfants. Il renforce le sens de la responsabilité et de l’habileté et développe des notions importantes qui disparaissent avec le temps et les avancées technologiques.

Les enfants sont souvent réticents à l’idée de quitter le confort de leur maison mais ils seront d’autant plus fiers de raconter des exploits réalisés pendant un séjour passé dans les conditions les plus difficiles.

D’ailleurs, les aventures en camping font toujours partie des meilleurs souvenirs d’enfance, n’est-ce pas? 


 

Merci à Marc d’avoir pris le temps de répondre à nos interrogations. Je précise que cet article a été réalisé dans le cadre d’une collaboration gratuite où Marc et moi avons échangé nos points de vue en toute objectivité sur nos blogs respectifs. Vous pouvez d’ailleurs retrouver notre interview ici.

Et vous, qu’en pensez-vous? Tenté par le camping en famille? J’avoue que je visualise assez mal la cohabitation sous la tente avec notre petit garçon pour le moment, et les autres options proposées comme les mobil-home ou les bungalow conviennent peut-être un peu mieux au camping avec un tout petit… A tester !

6 Commentaires

  1. Commentaire par Cassonade

    Cassonade Répodnre 29 mars 2016 at 11 h 54 min

    Notre première expérience de camping avec notre petite fille était l’an dernier, au Canada, et elle avait presque 2 ans. Et tout s’est bien passé ! Avant, on n’avait pas osé, par peur des nuits trop froides, mais on se dit qu’on a eu tort ! Il ne faut pas tant de matériel que ca pour faire dormir un petit. Les sacs de couchage et tapis de sol pour petits sont rares, chers et rarement faits pour des températures basses. Or nous, on est plutôt camping en montagne avec givre sur la tente au réveil que camping par canicule près d’une plage. Donc on a bien emmitouflé la puce (bonnet, body jambes longues, pyjama épais, gigoteuse, sac à viande… en fait, elle a eu trop chaud :-)) et récupéré un sac de couchage adulte pour elle, et elle a vraiment super bien dormi. A notre grande surprise, aucun souci pour s’endormir alors qu’il faisait encore clair le soir, et pas de réveil trop tôt à cause du soleil matinal. Impeccable ! On a hâte de repartir camper en mai (en Ecosse, on va se les peler !), et pour un deuxième enfant, je pense qu’on repartira camper dès le premier été, dans un coin aux nuits plus douces. Osez partir camper, rien qu’une nuit pour essayer, vous ne risquez pas grand chose à part de retrouver le plaisir que vous aviez à camper en amoureux.

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 30 mars 2016 at 23 h 50 min

      Merci pour ton témoignage Cassonade, ça fait réfléchir ;) Ce serait chouette de pouvoir partir avec lui en camping, c’est clair! Bon mon souci, c’est surtout qu’il n’a JAMAIS accepté de dormir avec ses parents. Alors sous la tente, à moins d’en prendre une immense avec des “chambres” séparées (ce qui casse un peu le côté roots à mon avis!), je ne vois pas trop comment faire… Il a été mal habitué, cet enfant :p

  2. Commentaire par Nath'

    Nath' Répodnre 29 mars 2016 at 23 h 00 min

    Coucou
    Le camping, ce sont mes meilleurs souvenirs de vacances étant enfant et ado ! Plus de liberté, une vie dehors, des barbec en veux-tu en voilà, des techniques pour m’échapper discrètement de la tente et rejoindre les copains pour passer la soirée… Bref, le camping, toute une aventure pour les gamins !
    Aujourd’hui je serais plutôt bivouac à la montagne ou location de mobilhome dans un camping en basse saison (j’aime pas le monde !)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 30 mars 2016 at 23 h 48 min

      Le camping sauvage à la ferme, c’est pas mal aussi, quand on aime po le monde (je suis pareille!)

  3. Commentaire par Mitchka

    Mitchka Répodnre 29 avril 2016 at 8 h 43 min

    nous, on tente pour le première fois le camping en famille cet été, 1 mois entre Agen et la Slovénie… on ne sait pas trop à quoi s’attendre alors on fait une répétition le week end prochain en Dordogne (au moins pour savoir comment on monte la tente !) Je te dirais si notre famille a survécu à l’expérience :)

    • Commentaire par Nowmadz

      Nowmadz 1 mai 2016 at 16 h 24 min

      Ah oui, je veux bien un “compte-rendu”! Moi ce qui m’inquiète, c’est vraiment la cohabitation sous la tente…

Laisser un commentaire

Allé en haut