A la découverte de l’Esterel

4 octobre 2016

Une fois n’est pas coutume, on vous parle de nos dernières escapades en commençant par la fin, et donc, par cette semaine que nous avons passée sur la Côte d’Azur. Dans l’Esterel, et à Saint Raphaël pour être plus précis!

Cette semaine, on l’attendait avec impatience, puisqu’on n’avait jamais mis les pieds dans cette partie du pays. Faut dire que le coin attire tellement de monde qu’on a toujours été un peu frileux à l’idée de se mêler aux milliers de touristes qui envahissent la côte, mais comme on est partis en septembre, on n’a pas eu ce genre de, euh… “problème”! Bien sûr, il y avait du monde, c’est à se demander d’ailleurs s’il y a une période de l’année où il n’y a pas de touristes, sur la Côte d’Azur! Bon, on ne peut pas leur en vouloir, la région est vraiment superbe, ils auraient tort de s’en priver…

 

Notre semaine dans l'Esterel

Sur la Corniche d’Or

 

Sur la Côte, bien sûr, il y a les plages. Mais bon, nous, lézarder des heures sur le sable, c’est pas trop notre truc, on préfère se balader et en prendre plein les yeux, alors c’est ce qu’on a fait durant tout une semaine. Le seul petit hic, je dirais, dans cette région, c’est que la circulation est parfois compliquée, dans le sens où les distances sont longues à parcourir. La faute aux touristes d’une part, par exemple lorsque l’on prend la route qui rejoint le Golfe de Saint Tropez depuis Saint Raphaël, on avance vraiment au ralenti, tout le long. Du coup, pour faire les 40km qui séparent les deux villes, il faut facilement compter… 1h30! Et puis, il y a le relief bien sûr, lorsque l’on va dans les terres, qui impose des routes sinueuses, donc limitées question vitesse.

Du coup, on avait programmé tout un tas de choses à voir/à faire, mais on a rapidement revu notre planning au risque de passer toute la semaine dans la voiture! Il y a des endroits, comme Saint Tropez, qu’on n’a pas pu atteindre, faute de temps, mais ce sera l’occasion de revenir dans la région!

 

FRÉJUS

Pour commencer, nous sommes allés nous balader du côté de Fréjus, une ville au patrimoine historique que l’on ne soupçonnait pas, puisqu’elle a été fondée en 49 av J-C et regorge de sites romains comme l’amphithéatre, l’aqueduc et le théâtre pour les plus célèbres. Fréjus fut aussi l’un des premiers évêchés de France, en témoigne le baptistère du Vème siècle qui se trouve dans la cathédrale. La période de la Renaissance a elle aussi laissée quelques vestiges, comme la chapelle Saint-François de Paule et l’hôtel des Quatre Saisons qui se trouve sur l’avenue du Général de Gaulle. Le Château Aurélien date quant à lui du 19ème siècle et fût ensuite rénové au 20ème siècle dans le style de la Renaissance italienne. Bref, si vous aimez l’histoire et les vieilles pierres, il y fort à faire et à voir à Fréjus!

 

Notre semaine dans l'Esterel

Fréjus – la cathédrale, avec son baptistère du 5ème siècle

 

LA CORNICHE D’OR

Bien sûr, nous nous sommes baladés le long de la Corniche d’or, une route absolument splendide qui surplombe la Méditerranée. Là, le massif ocre-rouge de l’Estérel se jette dans le bleu de la mer, c’est vraiment superbe. Et puis, sur cette corniche, il y a d’un côté la mer et de l’autre de superbes baraques (de gens sûrement très riches!), si bien qu’on ne sait plus où poser le regard tellement il y a de choses à voir. A faire de préférence en fin de journée, lorsque le soleil décline, pour des couleurs encore plus étincelantes.

 

Notre semaine dans l'Esterel

La Corniche d’Or

 

ROQUEBRUNE-SUR-ARGENS

Dans l’arrière pays, nous nous sommes baladés à Roquebrune-sur-Argens, une jolie commune connue pour son rocher situé dans le massif des Maures, mais aussi pour son Dolmen, classé au titre des Monuments Historiques. Le Var est d’ailleurs l’un des départements français où l’on trouve le plus de mégalithes (et non, tous ne se trouvent pas en Bretagne contrairement à ce que l’on pourrait imaginer!)

Enfin, nous concernant, on s’est surtout baladé dans la ville à la recherche du petit marché provençal, histoire de rapporter chez nous quelques trucs typiques du pays. On s’est baladé dans les ruelles pavées du vieux centre, à la découverte de bâtisses et de murs chargés d’histoire, c’était très agréable! Roquebrune est aussi réputée pour ses produits du terroir et son chocolat, il y a d’ailleurs trois chocolatiers dans le village, mais on n’a pas eu le temps de les tester. On nous avait recommandé Chocolats et Gourmandises pour la qualité de son chocolat et de l’accueil. Il va falloir qu’on y retourne!

Si comme nous, vous aimez découvrir les marchés lorsque vous visitez une région, toutes les infos et les horaires des marchés de la région se trouvent sur ici: Les Marchés autour de Fréjus-Saint Raphaël

Notre semaine dans l'Esterel

Notre semaine dans l'Esterel

 

PLAGES, BAIGNADE ET SNORKELING SUR LA COTE D’AZUR

Bien sûr, on s’est pas mal baladé en bord de mer, et on s’est un peu baigné. Nous avons choisi la plage de Camp Long, idéale pour les petits, puisque pratiquement fermée par les rochers, formant ainsi une piscine naturelle. La baie n’est pas très longue, une centaine de mètres à peine qui peuvent être vite pris d’assaut. On a préféré s’y rendre en fin d’après-midi, il y avait bien moins de monde, et puis de toute façon, on n’aime pas trop cramer au soleil, nous!

Et puis, on a aussi aimé se balader sur la plage du Dramont, juste avant l’orage, pour admirer les autres facettes de la Méditerranée, et bien sûr, l’île d’Or. Dramont est une plage emblématique de la région, elle fût celle qui vit débarquer les troupes alliées le 15 aout 1944. Après le Cap Dramont, on atteint le petit port du Poussaï, pittoresque à souhait!

 

cote-dazur-esterel-nowmadz-17

Le Dramont et l’île d’Or

cote-dazur-esterel-nowmadz-18

img_3426

Le petit port du Poussaï

Semaine-esterel-decouverte-esterel

Avant l’orage…

 

Julien a testé quelques sites qui lui avaient été recommandés pour des sessions snorkeling:

1/ au pied du Dramont, après le port du Poussaï en longeant la roche,

2/ en bas de la Pointe de l’Observation (un ancien site allemand pendant la Seconde Guerre Mondiale) : descendre la paroi rocheuse (pas de chemin, prévoir des chaussures),

3/ A la sortie d’Agay (chemin entre les maisons qui descend dans une crique, sur une petite plage cachée) : la plage n’est pas très belle, pleine d’algues, mais très belle plongée notamment pour se rendre à la nage sur l’Ile des Vieilles (eau très poissonneuse).

Location de canoë
Pour rejoindre l’ile des vieilles, on peut également louer un kayak  ! plus simple pour ceux qui ne peuvent pas longer la corniche en voiture. On peut louer des canoës depuis la plage de la Baumette chez “Paddlehouse”, comptez environ 20 minutes pour rejoindre l’île des Vieilles.

Le seul petit souci a été la présence permanente de méduses, rendant la baignade désagréable, voire stressante! Non pas qu’elles soient très dangereuses (en tous cas pas comme celles que l’on peut croiser en Australie!), mais c’est toujours pénible de les sentir autour de soi… Vous comprendrez pourquoi je n’ai pas insisté pour y aller moi aussi!

Retrouvez plus d’infos sur les plages de la région sur le site Esterel-Côte d’Azur

 

LE GOLFE DE SAINT-TROPEZ: GRIMAUD ET GASSIN

Enfin, nous avons voulu rejoindre le Golfe de Saint Tropez, avec un itinéraire bien précis qui nous permettrait de voir Saint Tropez bien sûr, mais aussi Grimaud, Ramatuelle et d’autres petits villages typiques du coin, mais comme je l’ai dit plus haut, la circulation a eu raison de nous! On s’est donc contenté de visiter Gassin et Grimaud, qui sont déjà deux villages très jolis et qui valent le détour.

Gassin figure parmi les “plus beaux villages de France” et surplombe fièrement le Golfe de Saint Tropez, comme le symbolise son nom qui signifie “Gardien du Golfe”. Petit village médiéval, Gassin s’explore, se découvre au hasard de ses ruelles pavées, toutes illuminées du soleil provençal. La Place du Bailli est sûrement l’endroit le plus connu du village où se pressent les touristes venus admirer la vue sur le Golfe.

Bien que Gassin soit effectivement très joli, nous, on a préféré Grimaud. Question de goûts! Beaucoup de vieilles pierres et d’histoire une fois de plus, Grimaud a en effet été un point stratégique durant de nombreux siècles et le château de Grimaud, dont on peut visiter les ruines au sommet du piton escarpé, dominait le Golfe qui a porté son nom jusqu’à la fin du 19ème.

C’est un village très agréable à découvrir, ça grimpe, depuis l’église romane jusqu’aux ruines du château et l’on passe devant de belles bâtisses médiévales superbement rénovées. Depuis le haut du Mont Roux, on domine le Massif des Maures et le Golfe de Saint Tropez. On aperçoit également le petit moulin Saint Roch, érigé au 18ème siècle et situé en contrebas, proche du cimetière.

 

cote-dazur-esterel-nowmadz

En route pour le Golfe – du côté des Issambres

cote-dazur-esterel-nowmadz-2

En route pour le Golfe – du côté des Issambres

cote-dazur-esterel-nowmadz-4

Grimaud – Vue depuis le Château

cote-dazur-esterel-nowmadz-6

Grimaud – Vue sur le moulin Saint Roch

cote-dazur-esterel-nowmadz-5

Grimaud – le Château

cote-dazur-esterel-nowmadz-10

Grimaud – les jolies ruelles ensoleillées

cote-dazur-esterel-nowmadz-9

Grimaud – les jolies ruelles ensoleillées

cote-dazur-esterel-nowmadz-11

Gassin – Vue sur le Golfe

cote-dazur-esterel-nowmadz-13

Gassin – Ruelles pavées et portes médiévales

cote-dazur-esterel-nowmadz-14

Gassin – des rues aux noms rigolos

img_3363

Gassin – ruelle pavée

 

Pour plus d’infos sur Gassin, rendez-vous sur le site du Golfe de Saint Tropez et pour Grimaud, c’est par ici. Pour préparer cette semaine, on s’est pas mal inspiré du site Esterel-Côte d’Azur qui fourmille de bonnes idées pour découvrir la région (comme ici, avec leurs 50 expériences à vivre intensément) et le site du Golfe de St Tropez, idem, qui regorge d’idées d’activités à faire dans le coin.


Si on devait dresser un petit bilan de notre semaine à la découverte de l’Esterel, on vous dirait qu’on a adoré cette région dont la réputation n’est absolument pas surfaite. Seule petite déception, celle de n’avoir pas eu le temps de faire et voir tout ce que l’on voulait. Une semaine, c’est bien, évidemment, mais c’est clairement trop court car il y a vraiment de nombreux coins sympas à visiter en plus de tout un tas d’activités à pratiquer. Il faudra qu’on y retourne!

Et vous, connaissez-vous cette région? Dans un prochain article on vous parlera de nos adresses et infos pratiques (restaurants, hébergements etc…), alors à très vite!

 

3 Commentaires

  1. Commentaire par LadyMilonguera

    LadyMilonguera Répodnre 5 octobre 2016 at 16 h 25 min

    Ces villages provençaux sont vraiment plein de charme… Très jolie escapade !

Laisser un commentaire

Allé en haut